logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
jeudi, 10 septembre 2009 11:18

Confort à bord




A l'évidence, plus un vol sera long et plus on aura intérêt à rechercher le meilleur confort et service possible durant le trajet. Bien entendu, selon les compagnies, les appareils, les destinations ou le type de billet choisi, la qualité du vol ne sera pas du tout la même. Surtout que désormais nombre de compagnies ont instauré un véritable racket du passager pour tout ce qui est service ou élément de confort à bord...



Question de confort

Fort logiquement, la qualité des appareils et leur aménagements se sont nettement améliorés ces dernières années pour le confort du passager.

Quelques règles générales

- La pressurisation en cabine, en l'air, n'est pas la même qu'au niveau du sol. Selon les appareils ou les caractéristiques du vol, celle-ci peut être équivalente à ce que l'on rencontre entre 1 200 et 2 500 mètres. Principale conséquence : les problèmes auditifs habituels, notamment lors de la descente, auxquels on pourra facilement pallier par des déglutitions fréquentes (entre autres mâcher du chewingum). Donc, il vaut mieux éviter de souffrir d'otite ou de partir avec un gros rhume.

- Contre la sécheresse à l'intérieur de l'avion il est conseillé de boire abondamment en évitant les alcools qui accroissent la déshydratation

- Pour lutter contre l'immobilité (et à plus forte raison le "Syndrome de la classe Eco"), source de lourdeurs dans les jambes, il faut régulièrement se lever pour aller marcher, sans oublier de délasser ses chaussures pendant la durée du vol.

- Pour bien se reposer, on peut également prévoir des vêtements amples, des Boules Quiès, masque anti-lumière, coussin appuie-tête et un lainage contre la climatisation qui favorise très souvent une température assez basse. Ne pas oublier non plus sa trousse de toilette pour les vols de longue durée.

- Enfin, pour les personnes victimes du mal de l'air (nausées, sueurs, vertiges) des comprimés existent. On peut aussi incliner son siège le plus près possible de l'horizontale et rester immobile la tête penchée en arrière en évitant tout mouvement de rotation de celle-ci.

Bien se placer

Point essentiel, notamment en long-courrier, bien choisir sa place en Eco. (pas vraiment de problèmes pour les classes supérieures) pour être au mieux pendant le vol.
Bien entendu, il est préférable d'arriver tôt à l'enregistrement pour pouvoir choisir (tant est-il que l'on ne puisse pas s'enregistrer avant via Internet comme cela est de plus en plus le cas). A cet effet, ne pas hésiter à demander un siège ou un type d'emplacement précis, ce qui ne vous sera que rarement refusé s'il y a disponibilité. A la limite, consulter au préalable la configuration de l'appareil sur lequel on va voler peut être utile pour se faire une idée. A ce sujet, on conseille d'ailleurs le site Seatguru qui indique les configurations, bonnes places, équipements, etc, par transporteurs et appareils.
Quant à la place "idéale", tout dépendra aussi et surtout de ce que l'on souhaite.

- Sortir rapidement :
Il faut se placer en tête de l'appareil. C'est par là que s'effectuent généralement la montée et la descente des passagers.

- Un maximum de confort :
C'est au niveau des ailes que l'on ressent le moins les turbulences.

- Avoir moins de bruits :
C'est à l'avant que l'on est le moins dérangé par les bruits de l'appareil en vol.

- S'étendre :
Le mieux demeure les sièges au niveau des issues de secours qui sont toujours dégagées. Attention cependant car pour avoir ceux-ci, outre le fait que désormais ils sont soumis à supplément chez certains transporteurs (il n'y a pas de petits profits !), il faut de plus répondre aux conditions d'attributions de la compagnie (être majeur, capacité physique suffisante, parler anglais ou la langue de la compagnie) pour être capable d'ouvrir lesdites issues de secours.

- Incliner son siège :
Cela n'est pas toujours vraiment possible, ou en tous cas limité, pour la ou les dernières rangées de chaque zone.

- Dormir ou ne pas être dérangé :
Les meilleures places sont côté hublot (sauf en cas de rangées inoccupées). Par contre, l'arrière de l'appareil est plutôt à déconseiller à cause notamment du va et vient ou des queues d'après repas que peuvent susciter les toilettes.

- Eviter d'être coincé :
Ne pas choisir alors les sièges en milieu de rangées.

- Bouger sans déranger :
Choisir bien sûr une place côté couloir.

- Profiter de la vue :
L'idéal évidemment est au niveau des sièges hublots, sauf bien sûr à hauteur des ailes.

- Profiter des écrans :
Mis à part s'il existe des écrans individuels, autant ne pas être trop éloigné de l'écran qui parfois peut être de taille réduite. Selon la configuration de l'appareil, dans certaines rangées latérales il est également difficile de bien voir.

- Etre servi en premier :
Mieux vaut choisir les rangées proches des "cuisines"; c'est à dire très souvent les premières ou dernières de sa zone. Inconvénient cependant, lorsque le service commence à l'autre bout on se retrouve servi en dernier avec pas toujours

- Voyager avec des bébés :
La première rangée de chaque zone dispose d'un espace suffisant pour poser un berceau sur le sol. Pour des raisons de sécurité, les places proches des issues de secours sont pas par contre attribuées.

- Sièges inoccupés :
Enfin monter à bord le dernier permet aussi de repérer les rangées de sièges inoccupés pour mieux s'installer.


Lu 4143 fois

Derniers adhérents en ligne

aufoulquier   jrevertegat   mchattier   malaurensan   alpilidis   pabouras   frbernard   opaugam   adhabm   vidaupeyroux   mabely   mfedix   symarchand   rtourbot   jcpeugeot  
Copyright © 2018 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public