Imprimer cette page

Bons plans safari : les meilleures destinations de safari en Tanzanie

La terre sauvage et sensuelle de la Tanzanie comble depuis toujours les amateurs de safari. Les lions badinant dans le tapis herbeux, les troupeaux de gnous en train de brouter les buissons d’acacias, les hippopotames qui se reposent la mandibule béante… Un ravissant spectacle qui se répète et se renouvelle à chaque saison. Dans un souci de sauvegarde des précieuses espèces animales, le gouvernement a interdit les feux de brousse et transformé le pays en un formidable réseau de réserves naturelles.

Plus que jamais, la Tanzanie est une destination safari par excellence pour ceux qui souhaitent marcher sur les traces des gros mammifères emblématiques de l’Afrique. Mais quel endroit choisir ? À quelles curiosités zoologiques s’attendre ? Quels critères pertinents privilégier ? Pour mieux orienter votre verdict, nous vous invitons dans cet article à connaître les choses importantes à voir et à découvrir lors d’un safari en Tanzanie.

Pour votre baptême de safari…

Si c’est la première fois que vous vous aventurez dans la savane africaine, rien ne vaut un safari en deux ou trois journées dans l’un des parcs nationaux du Nord du pays.

Ce choix se justifie pour une double raison : d’un côté, ils forment un camp de base idéal pour se lancer à la chasse des Big Five : le lion, le léopard, le rhinocéros, l’éléphant et le buffle d’Afrique, ainsi nommées en raison de la terreur que ces espèces singulièrement féroces inspiraient aux braconniers du continent. Quiconque vient en Tanzanie se doit, en effet, de prendre en photo ces grands ambassadeurs du règne animal. D’un autre côté, la saison est plus clémente dans le Nord. En réservant votre vol pour la Tanzanie entre janvier et avril, vous éviterez les orages violents, alors que le sud possède un climat constamment pluvieux.

Dans le nord, le safari s’effectue en voiture — en louant une jeep privée — avec l’assistance d’un guide francophone.

Serengeti, Arusha, Ngorongoro…

Des rencontres animalières d’exception attendent le touriste en vacances en Tanzanie, qu’il veuille débarquer dans le parc national de Serengeti, ou dans celui d’Arusha, ou descendre dans le non moins célèbre cratère de Ngorongoro. Difficile de favoriser une destination aux dépens des autres.

Serengeti

Si vous tenez à repérer le maximum de Big Five, partez en direction du parc de Serengeti, qui détient le plus grand troupeau d’éléphants (2 100) en Tanzanie et le record mondial en population de gros prédateurs comme les lions (4 000), les léopards (1 000) et les hyènes tachetées (3 500). De nombreux fauves rôdent dans la vallée de Seronera, au centre de Serengeti, guettant le moment propice pour attaquer les gnous et gazelles qui occupent les plaines herbacées. Aux touristes qui le souhaitent, des campings de luxe sont aménagés, avec literie, bars et installations sanitaires, pour dormir à la belle étoile dans la réserve. Découvrez la magie des petits matins, en vous réveillant au cri des autruches et des oiseaux. Un safari de deux jours suffit pour sillonner les hectares de savane de Serengeti et capturer en photo les principales icônes de l’Afrique sauvage. Si le cœur vous en dit, des circuits à la carte combinent safari à Serengeti et traversée du lac de Myanara, mondialement connu pour être un lieu des flamants roses.

Ngorongoro

L’aire de conservation de Ngorongoro, inscrite depuis 1980 au patrimoine mondial de l’Unesco, est contigüe au parc de Serengeti. Une destination safari à recommander également. S’y trouve une caldeira de 20 km de diamètre, offrant à d’innombrables animaux un cadre naturel intact et verdoyant assurant leur nourriture, leur reproduction et leur survie. Tous les grands mammifères rassemblés en un seul et même endroit : les gnous, zèbres et léopards sont visibles sur les pentes escarpées du cratère ; le rhinocéros noir passe le plus clair de son temps dans les marais ou sous les branches d’acacias qu’il saisit par sa lèvre préhensile avec une habileté déconcertante ; ajoutez-y des scènes de chasse de lions ou de hyènes, rappelant l’impitoyable loi de la jungle. Un périple riche d’expériences inoubliables !

Arusha

Le parc Arusha bénéficie d’un avantage géographique, vu sa proximité du centre-ville. Il est, à coup sûr, pauvre en biodiversité en comparaison de Serengeti et de Ngorongoro ; mais sa modeste surface de 113 km2 recèle des endroits réellement paradisiaques : une luxuriante forêt peuplée de singes colobes qui se déplacent en groupe de 8 à 20 individus et sont aisément distincts à leur pelage noir agrémenté de blanc aux épaules.

Lu 148 fois