×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 65
Imprimer cette page

Pratique


Climat


Prévisions pour les jours à venir, moyennes mensuelles et meilleures périodes.

Le Népal dispose d'un climat tropical au sud, tempéré et pluvieux dans la moyenne montagne, et froid dans les hauteurs. Celui-ci est en fait d'abord régi par la mousson, de juin à octobre, qui vient du sud et apporte les pluies, et en hiver par le vent qui arrive des régions sèches de l'Asie intérieure et empêche toute précipitation importante. On rencontre souvent en altitude de multiples graduations climatiques. Mars-avril et octobre-novembre sont de bonnes périodes pour le trek.



Equipements


Prévoir des vêtements légers pour le sud et, sauf pour les matinées/soirées d'octobre à mars où des vêtements plus chauds sont nécessaires, pour la région de Katmandou.
Bien sûr, équipements et vêtements appropriés en cas de trek, plus de quoi se protéger de la pluie en saison.

Langues

Népalais (off.), dialectes locaux. L'anglais est pratiqué d'abord dans la capitale, les endroits touristiques ou les zones peuplées par les Sherpas.

- Guides de conversation :Voyage et langues; Lonely Planet (en anglais).

Argent

Change

Roupie Népalaise (100 paisa)
Taux de change du jour.
Euros conseillés en cash, travellers, plus carte de crédit.Il existe quelques rares distributeurs dans la capitale. Ponctuellement on peut régler certaines dépenses (agences, magasins...) en devises.
Dans tous les cas, n'oubliez pas de changer de l'argent avant de partir en trek.

→ Budget "routard"

Le Népal est une destination très économique pour le voyageur. Comptez de 12 à 20 €/jour et même moins hors zones touristiques.
Toutefois, selon les treks choisis et les permis parfois nécessaires, ce budget pourra être un revu à la hausse.

Précautions

Voyage individuel : pour qui ?

Destination pour voyageur débutant/voyageur un peu expérimenté selon le type de visite ou trek qu'on souhaite réaliser.

Sanitaires

Au niveau santé quelques précautions de base s'imposent lors d'un voyage au Népal, à commencer bien sûr vis à vis de tout ce qui touche l'eau et les aliments (risques de turista et d'infection alimentaire possibles).
En dehors de cela, il faudra se prémunir contre les moustiques et surtout les sangsues en période de mousson.
Quant au paludisme les seuls risques sont en dessous de 1 200 m, dans le sud du pays à la frontière indienne qui est une région pour laquelle un traitement peut-être recommandé en saison des pluies (juin/octobre).
Et puis évidemment attention à l'altitude lors des treks (voir à ce sujet les conseils de "Himalaya Rescue Association").

Sécurité

→ Conseils du Ministère des Affaires Etrangères.

. Vols, agressions, arnaques

La délinquance "classique" est relativement faible au Népal, et avec un minimum de bon sens on peut éviter les problèmes. Par contre, il demeure toujours quelques arnaques possibles (notamment au niveau bijoux ou cartes bancaires) dans la capitale, plus ponctuellement aussi de petits risques pour les trekkeurs solitaires de se voir racketter.
Enfin, malgré l'image du pays en la matière, sachez que le trafic - tout comme d'ailleurs la consommation - de drogues est sévèrement réprimé au Népal.

. Problèmes socio-politiques

Depuis quelques années le Népal vit une période troublée au niveau politique. Aussi bien les aléas de la famille royale (assassinat de 2001) que la présence des maoïstes, tantôt rebelles et tantôt au gouvernement, ont contribué à une image assez confuse de la situation dans le pays.Bref, même si les touristes ne sont pas vraiment concernés (hors le racket des trekkeurs par les maoïstes qui a existé à une certaine époque), il est indispensable de toujours bien s'informer avant sur la situation du moment selon les endroits où l'on compte se rendre.

. Risques naturels

La nature présente aussi son lot de dangers au Népal. En premier lieu bien sûr il convient de faire attention lors des treks au niveau des risques liés à l'altitude (mal des montagnes). De même mieux vaut être bien équipé, choisir des guides compétents et expérimentés, plus bien sûr être prudent et raisonnable si l'on choisit de marcher seul ou hors structure encadrée.
Dans un autre domaine, en période de mousson (juin/octobre), attention aux inondations et autres glissements de terrain. A signaler aussi qu'une partie du Népal est situé en zone sismique.







Lu 3733 fois