logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.

Randonnées et week-ends (22)

mardi, 12 décembre 2017 11:02

Partez en week-end à Barcelone

Partez en week-end à Barcelone

Superbe ville espagnole, Barcelone est la ville idéale pour profiter d’un long week-end. Elle est connue de tout le public pour ses multiples visages. Que ce soit en famille ou en amoureux, quelques jours dans cette magnifique ville est une expérience qui ne s’oublie pas. Les attractions y sont variées et les monuments à visiter ne manquent pas. Lors du séjour, pourquoi ne pas aller à la découverte des chefs-œuvre architecturaux de Gaudi ?

Envie de tenter vous aussi l’expérience ? Voici les bons plans pour réussir ce petit voyage à Barcelone.

Les bons plans pour se trouver un hôtel dans le centre-ville

La découverte de la ville de Barcelone est une aventure très chargée. Ainsi, il est vivement conseillé de se trouver un petit coin en plein centre de la ville. Il est tout à fait possible de se trouver un petit hôtel bien confortable et abordable dans la vieille ville ou encore à côté des Ramblas. Vous êtes limité en budget ? Pas de panique, il y existe un bon nombre d’établissements pas chers mais non moins confortables. Faites un petit tour dans  le Violeta boutique, vous ne serez pas déçu. Vous êtes limité mais avec un plafond assez élevé ? Vous avez le choix entre quelques hôtels de luxe se situant en plein centre-ville. Le Chic and basic Ramblas est un établissement proposant un design atypique qui est juste magnifique. Enfin, ceux qui ont les moyens pourront profiter des plus luxueux établissements de la ville. Dans la basse saison touristique, une chambre dans ces endroits de luxe coûte dans les 100 € à 150 € la nuit.

Bien préparer le départ

Avant de se lancer dans cette aventure,  il est vivement conseillé de toujours rester vigilant car dans les rues de Barcelone rodent de nombreux pickpockets. Il est donc nécessaire de prendre quelques mesures pour éviter de se faire voler. Mais le plus important pour réussir ce voyage est de bien préparer l’itinéraire. En effet, il est juste impossible de tous voir dans cette grande ville le temps d’un week-end. Visitez les sites de voyage pour s’informer sur les monuments incontournables de la ville. Il est aussi très intéressant de visiter les forums de voyage pour recueillir les avis des touristes ayant déjà visité la ville.

Visiter Barcelone et découvrir les bons coins de la ville

Pour visiter la vieille ville, il est vivement conseillé de s’y rendre un samedi plutôt que le dimanche. En effet, la plupart des marchés locaux sont fermés le dimanche et vous serez sûr de manquer ce qui fait le charme du quartier, son ambiance.

Pour commencer la visite, il est conseillé de commencer par la Ramblas. En descendant ses rues, vous arriverez sur la Plaça Catalunya puis sur la Plaça Colon. Lors de la petite balade, n’oubliez pas de faire un petit détour à la Granja Viader où il est possible de déguster un bon petit déjeuner, idéal pour prendre de la force. Une fois vos réserves d’énergie gonflées à bloc, direction la Gotic. Parmi ses nombreuses ruelles, choisissez-en une et laissez-vous guider par la beauté du quartier. Il est tout juste impossible de ne pas succomber sous le charme de celui-ci. Une fois sortie de la ruelle, pourquoi ne pas traverser la Via Laietana pour profiter d’une belle balade dans les rues de Born ? Vous y découvrirez des superbes places.

Il n’est pas envisageable de partir de Barcelone sans au moins une fois profiter d’une de ses nombreuses et charmantes plages. Ici, vous pouvez vous relaxer en vous allongeant sur le sable et profiter d’une bonne séance de bronzette ou encore se balader le long de la plage et profiter du paysage.
lundi, 27 novembre 2017 13:51

Nos conseils pour réussir vos randonnées

Des vacances plus sportives sous forme de randonnée à la découverte d’une nature sauvage vous tentent et plongé dans les guides spécialisés, vous avez commencé à regarder les parcours pour débutants pour les prochains congés d’été.Nous ne pouvons que vous encourager à tenter cette formule qui offre une véritable aventure humaine en plus de paysages à couper le souffle mais pas sans une bonne préparation.

> Choisir un parcours adapté et prendre le temps d’une remise en forme avant le départ

Comme l’objectif n’est pas de se dégouter de la randonnée dès le premier jour des vacances, éviter de se lancer dans le GR20 pour une première semble évident et pourtant chaque année des randonneurs débutants se lancent des défis beaucoup trop ambitieux. En plus de se gâcher les vacances, choisir un parcours difficile est aussi une prise de risque importante pour votre santé et ceux qui vous accompagnent. Pour débuter, faites confiance à un guide professionnel qui adaptera un parcours à votre niveau avec des temps de marche et de repos qui vous permettront de ne pas brutaliser muscles et articulations. Si vous ne pratiquez aucun sport de manière régulière, au moins 8 semaines avant le départ, programmez-vous des temps de marche sur 5 kilomètres et n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre médecin de famille pour un check-up.

> Investir dans un premier équipement de base de qualité

Il n’est pas question ici de choisir un équipement de pointe digne d’un randonneur professionnel mais de sélectionner quelques équipements qui vous accompagneront efficacement dans vos premières randonnées et que vous pourrez upgrader progressivement.
  • - De bonnes chaussures avec un renfort de maintien pour les chevilles. Si votre programme prévoit quelques dénivelés, il sera préférable d’opter pour des chaussures de randonnée.
  • - Un sac à dos, indispensable pour garder les mains libres et son équilibre. Veillez à l’essayer en magasin pour vous assurer que son armature ne vous gêne pas.
  • - Des vêtements légers et chauds. Avec les innovations techniques en matière de fibres textiles, optez pour des vêtements en micro-fibres qui vous permettront de réguler votre température corporelle suivant la météo et vos efforts. Pensez toujours à avoir un coupe-vent et une polaire.
> Pas de randonnée sans sécurité

Si vous choisissez de partir sans guide, veillez à baliser votre parcours sur une carte et à le communiquer avant de partir. Carte et/ou GPS, c’est selon votre choix mais dans les deux cas, veillez à vous assurer d’avoir des versions à jour. Votre smartphone est bien sur bienvenu, vous pouvez d’ailleurs y insérer votre parcours pour qu’il vous soit accessible sur des cartes hors ligne comme Google Maps même si vous n’avez pas de réseau.

Bien sûr vous glisserez dans votre sac à dos une trousse de secours avec les produits indispensables pour soigner un petit bobo comme faire face à une plus grande urgence en attendant l’arrivée de secours. Tout aussi indispensable, boisson et en-cas seront impérativement du voyage. Vous pouvez opter pour des barres énergétiques et des fruits secs et ajouter un complément énergisant à votre bouteille d’eau.

N’oubliez pas que la randonnée doit rester un plaisir alors ménagez-vous des pauses, profitez des paysages et prenez le temps d’une photo !
samedi, 10 décembre 2016 16:59

Autour de Montier en Der

Le Festival de Montier-en-Der de photo animalière et de nature vient de souffler ses 20 bougies en novembre dernier.

Dans votre prochain numéro de Globe Trotters Magazine, les Tribulations Culturelles vous feront partager et découvrir ce festival et vous emmènera également dans l’univers de Vincent Munier, photographe animalier, un des fidèles invités du festival de Montier.

En attendant, découverte d’une région, de sa nature, son histoire et ses producteurs locaux.

< Assister à l’envol matinal des grues cendrées sur le Lac du Der
IMG 2620
Le Lac du Der est un lac artificiel mis en service depuis 1974, servant de barrage naturel afin d’éviter les inondations en amont de la Marne et de la Seine. C’est le lieu qu’ont choisi les grues cendrées venant d’Europe du Nord lors de leurs migrations d’automne et de printemps.

Des milliers de grues se reposent quelques jours, attendant la météo idéale pour repartir vers des climats plus agréables. A l’aube, les grues se réveillent et s’envolent massivement pour chercher la nourriture de la journée.

Il faut arriver sur place avant le lever du soleil pour les observer.

Prévoir des jumelles et son thermos de café !

Sorties avec un ornithologue de la LPO (Ligue Protectrice des Oiseaux) en février, mars, octobre et novembre sur réservation : 03 26 72 54 47 / http://champagne-ardennes.lpo.fr

www.lacduder.com



Noël Lepoix à la Brasserie Artisanale du Der< Déguster une bière locale à la Brasserie Artisanale du Der

Dans la région, tout le monde connait Noël Lepoix, communément appelé Nono, et Nono connait tout le monde.
Il propose de visiter sa brasserie et de déguster ses productions : la Dervoise ambrée, la Nuisement brune ou la Fort Carré blonde, toutes les bières sont brassées sur place selon les méthodes traditionnelles.
Une petite brasserie familiale, débordée par les commandes qu’il agrandira en 2017 afin de doubler sa production.

7 avenue d’Alsace – Montier-en-Der
www.brasserieartisanaleduder.fr

village musée de sainte marie nuisement< Visiter le Village-Musée du Der

Pour découvrir le patrimoine historique du bocage Champenois et l’histoire de la construction du barrage du Lac du Der. Pour la mise en eau du lac, il a fallu évacuer 3 villages. Les maisons authentiques en pans de bois ont été démontées et reconstruites. Cette visite permet de visualiser la vie de ces villages avant la construction du barrage, de comprendre les différents points de vue des villageois, des ingénieurs et des pouvoirs publics.

A Sainte Marie du Lac-Nuisement

Ouvert du 1er mars au 30 novembre

www.villagemuseeduder.com

< Pour venir à Montier en Der
Train jusqu’à Saint Dizier
www.tourisme-hautemarne.com

vendredi, 11 novembre 2016 12:49

Rallye pédestre La Villette

La Villette n'est plus ce qu'elle était . Le bœuf et le cochon ont fait place à l'art !

Pour les 30 ans du parc, nos sympathiques organisatrices des rallyes pédestres d' ABM nous avaient concocté le dimanche 16 octobre, un itinéraire ponctué de nombreuses questions pointues, aptes à nous faire découvrir (ou redécouvrir) ce magnifique espace au nord de Paris.

  Rendez-vous à 10 heures devant la fontaine aux Lions, face à la Grande Halle. Les sens en éveil, l'oeil aux aguets , les équipes s'élancent sur les pistes qui nous sont suggérées. Direction la Cité de la Musique puis la Philarmonie de Paris récemment ouverte. Les questions pleuvent, les méninges s'agitent, les yeux traquent le détail « invisible » afin de répondre aux questionnaires.

Puis le décor est planté : nous passons devant le Conservatoire de Musique de Paris et empruntons la galerie de La Villette: à droite, la Grande Halle, vestige de l'architecture industrielle du XIX° siècle, à gauche le jardin des Miroirs. Nous obliquons à droite vers le jardin des Dessins, le jardin de la Treille pour nous perdre ou presque au milieu du jardin des Bambous.

La halte-déjeuner, à proximité du canal de l'Ourcq avec vue sur le Cabaret Sauvage, la péniche-cinéma « Le Baruda » et la Géode, fut très bien venue.

  L'après-midi se déroula dans un environnement fluvial le long du canal de l'Ourcq et du Bassin de La Villette, en passant sur les quais de la Marne et de la Loire. Nous avons ainsi contemplé diverses péniches anciennes et des ponts de différentes factures.

Chemin faisant, nous avons pu apprécier l'ambiance festive régnant aux abords des restaurants et des cinémas situés le long du canal.

 Ayant bénéficié d'un des derniers beaux dimanches d'octobre, notre rallye se termina Promenade Signoret-Montand dans la bonne humeur.

Une organisation précise, une ambiance conviviale, tous les ingrédients pour un rallye réussi étaient réunis. On recommence quand ?

Un grand merci aux organisatrices Chantal , Claire, Huguette et à tous les participants.

  < Gérard Berthomier (94)
jeudi, 05 février 2015 12:10

WE raquette à ABM Lyon

Nous étions quelques ABMistes à s’enfoncer samedi dans la neige profonde, les raquettes au pied, sur les pistes quasi invisibles du Poizat.

D’abord, il a fallu grimper (baptême de chaînes pour certains) jusqu’au plateau du Retord, manger debout les bonnes bugnes de Mireille, vaincre la neige et le petit blizzard, et même éviter, dans la brume floconneuse, de bousculer les attelages de chiens de traîneaux en plein effort…

Mais quel plaisir le soir de rentrer se mettre au chaud chez Hélène, la responsable du gite « La Fruitière » !

Après un apéro plus que « dînatoire », on s’est régalé avec une raclette maison.

On a beaucoup parlé [sur des sujets parfois singuliers comme les corbeaux, les plumes, le lave-vaisselle du gite…].

Cela, bien entendu, a permis de mieux nous connaitre.

Dimanche matin, après une nuit très neigeuse, il a fallu, dans la bonne humeur, rechausser les raquettes.

Quelques bonnes volontés ont fait la trace jusqu'au moulin. Le mauvais temps, hélas, nous a contraints à écourter l'après-midi. Déneiger les voitures en a réchauffé plus d’un.

Pour résumer : il est fort à parier que les participants sont partants pour recommencer un WE comme celui-là. 

< Michelle Charrondière

mardi, 13 janvier 2015 17:02

WE côte d'Albâtre

« Si Le soleil n'était pas toujours de la partie, la bonne humeur était au rendez-vous durant ce week-end en pays de Caux : direction Sassetot puis le hameau des Petites Dalles, sur la Côte d'Albâtre.

Qu'il était agréable de marcher le long des magnifiques falaises crayeuses au son des vagues qui se fracassent sur la plage de galets. Un bon bol d'air marin revigorant qui nous a mis en appétit pour notre pique-nique sur les galets, bien abrités en contrebas du Bar-restaurant de la Mer et consolidé par une boisson chaude revigorante en ce début décembre.

Chemin faisant pendant ces deux jours, nous avons savouré l’architecture locale, en particulier les maisons normandes à toits de chaume, renforcées par des façades magnifiques à colombages, motifs de briques et silex noirs et gris mais aussi le château de Sissi, demeure de charme du XVIIIè siècle et son parc arboré.

Apres un petit tour au marché de Noël de Saint-Pierre-en-Port pour faire le plein en artisanat et produits locaux comme la confiture au calvados, retour à Saint-Martin-aux-Buneaux, pour retrouver la chaleur de notre gîte au décor rustique. Un repos bien mérité devant la cheminée au coin du feu »

< Sylvie Peignaux et Anne Anceau

lundi, 13 octobre 2014 09:17

WE à Arzon, presqu'île de Rhuys

Week end adhérents 13 et 14 septembre 2014 à Arzon,

Presqu’île de Rhuys, Bretagne

Merci pour ce moment. Le titre est déjà pris, dommage… et moi qui étais sur le point de remercier les ABMistes pour ce moment partagé dans la presqu’île de Rhuys !

Sans surprise en Bretagne, le soleil nous a accueillis samedi matin. Pique nique ombragé et rando sur sentier côtier. Une halte au moulin à marées de Pen Castel où un jeune guide nous explique le pourquoi du comment ça marche. Un « bellâtre » diront certains… mais c’étaient des jaloux ! En tout cas, ses explications m’ont donné envie de découvrir les autres moulins à marées de Bretagne, en particulier celui de l’île d’Arz, qui fonctionne régulièrement l’été. Mais i faudra attendre…

Par Toutatis ! J’oubliais notre passage sur la butte de César, point haut sur tumulus qui permet d’appréhender le territoire, pointe de terre entre Océan Atlantique et Golfe du Morbihan.

Soleil toujours et marée haute, il n’en faut pas moins pour sortir les maillots et plonger dans l’Océan. Apéro et diner se sont enchaînés au rythme des histoires de voyages des ABMistes.

L’animation de la soirée s’est retrouvée entre les mains du conteur de Bretagne Yann Quéré. Et la magie du rêve s’est installée très vite entre la soupe au caillou, les aventures de Lancelot et les amours de Merlin. Aucun rapport, me direz vous, mais sur le moment on y croyait. J’ai même vu (enfin je crois, mais je ne suis plus vraiment sûre) trois oranges se changer en princesses ! Et puis il y avait aussi une pomme, des chevaliers…

Bref, vous comprenez que la nuit n’était pas superflue pour se remettre.

Dimanche matin, toujours soleil. On s’y habitue vite. Ce matin, pas de César, pas de bellâtre à mouliner ! Que du lourd, que du beau, que du plein vent : le sentier côtier qui relie le port du Crouesty à la Pointe du Monteno par celle de Bilgroix. Et pour ceux qui restent insensibles à l’appel du large, il n’est jamais trop tard pour prendre le premier train et venir s’enivrer d’iode (pour débuter) et s’amuser de la glisse des voiliers luttant contre courant.

Le pique nique sur la plage des Fontaines était bien mérité. Comme il restait un peu d’apéro de la veille, deux sirènABMistes ont pris ce temps pour tester les fonds marins. C’est à ce moment que j’ai compris que les sirènes ne buvaient pas. Enfin, pas toutes…

L’après midi s’est découvert culturel en visitant le château de Suscinio, construit par les Ducs de Bretagne entre le XIII° et le XV° siècle. Après avoir entraperçu le fantôme de Dame Catherine dans la chambre du Duc, Dame Toinette a déclaré sa flamme au preux chevalier Gérard. C’était très émouvant. La cour aux visages connus était présente pour proclamer cette union !

Et c’est là que la boucle a été bouclée. On avait retrouvé les chevaliers de la veille ! Pour les oranges et la pomme, ce n’était pas la saison…

vendredi, 14 février 2014 16:21

week-end dans les neiges du Haut-Jura du 1er au 3 février 2014

Superbe village jurassien, La Pesse est encadrée de montagnes, de forêts de sapins avec des chemins bien balisés.

Le samedi se présente sous de bons auspices et la balade en ski de fond révèle de très jolis paysages dominés par la crête des monts du Haut-Jura qui se dessine au loin.

Le temps est cependant menaçant et, vers 15 heures, le déluge nous fait apprécier la chaleur du gîte.

La soirée permet de récupérer : apéro animé et délicieux repas égayé d’anecdotes croustillantes.

Dimanche, le temps est à la purée de pois : place aux raquettes qui permettent de découvrir de belles combes et de jolis sommets avec une halte “vin chaud” revigorante au refuge du Berbois...

Cette journée se conclut par une visite de la Pesse notamment de la  boucherie-fromagerie artisanale.

Le dernier jour, la météo permet de découvrir le parcours de samedi sous le ciel bleu. À bientôt sur les crêtes !    

< Stéphane Le Pen (78)

JURA 9642

lundi, 10 juin 2013 09:23

Randonnée Paris Coquin

Paris coquin et libertin des Tuileries à Montparnasse

Départ métro concorde L1
Rv devant entrée Ouest du jardin des Tuileries (face à la pyramide)

> Entrer dans le jardin des Tuileries (WC)
Devant le bassin
Déjà vers 1640 c'était le rendez-vous du beau monde et des galanteries.
A l'époque le jardin avait des allées isolées et des bosquets qui se prêtaient aux rencontres libertines.
En 1910 les marlous et les gigolettes (fille de joie), ouvriers et blanchisseuses allaient s'embrasser dans l'herbe accueillante et plus si affinités !
Cette intense activité nocturne s'est prolongée jusqu'à aujourd'hui.
On y drague encore, principalement des garçons sur la terrasse du bord de l'eau.

Dans la sculpture antique grecque et romaine quels personnages pouvaient être représentés entièrement nus ?
-les esclaves ?
-les Dieux ? nus et debout
-les athlètes ?

sculptures représentant les fleuves Nil, Loire (droite), Seine et le Tibre (gauche) Pomone , nymphe d'une remarquable beauté, est la divinité des fruits. Elle déteste la nature sauvage et lui préfère les jardins. Aucune nymphe ne connaissait comme elle l'art de cultiver les jardins et surtout les arbres fruitiers. Pomone n'avait aucune attirance pour les hommes mais fut recherchée en mariage par tous les dieux champêtres.
La musicienne nue
Standby Woman de Gaston Lachaise 1932, sa tête semble étrangement faible par rapport à son corps et nos yeux sont irrésistiblement attirés vers le bas sur ses seins et ses hanches, et se tiennent là, fasciné par l'aspect physique qu'ils dégagent.
Vénus callipyge de Barois à la chute de reins avantageuse.

Apollon poursuivant Daphné : Eros, qui s'exerçait à tirer à l'arc, subit les railleries du dieu Apollon. Mis en colère par les sarcasmes du dieu, Eros envoie deux flèches : l'une, d'or, atteint Apollon et l'enflamme d'amour pour Daphné, fille du dieu-fleuve Pénée, en Thessalie (Grèce au sud de la Macédoine). L'autre, de plomb, atteint Daphné et la dégoûte de l'amour. La nymphe s'enfuit à travers les forêts et la montagne, poursuivie par Apollon. Au moment où elle va être atteinte, elle supplie son père de l'aider à échapper au dieu. Entendant sa prière, Pénée la métamorphose en laurier (en grec : daphné). Voyant cela, et toujours amoureux, Apollon décide que le laurier sera son arbre.

Centaure enlevant Déjanire la femme d'Héraclès Le Centaure Nessos tentera de violer Déjanire pendant qu'il la transportait sur l'autre rive du fleuve Evénos en crue. Héraclès le transpercera d'une des flèches dont il avait trempé l'extrémité dans le venin de l'Hydre de l'Herne. Nessos demandera à Déjanire de recueillir son sang et de s'en servir comme philtre d'amour si jamais Héraclès cessait de l'aimer.
Ainsi l'amour d'Héraclès pour Iole causa la jalousie de Déjanire, craignant qu'Héraclès ne la délaisse au profit d'Iolé, elle trempera la tunique d'Héraclès dans le sang de Nessos. Le sang empoisonné s'attaquera à la chair d'Héraclès et le malheureux s'arrachera la peau en tentant de retirer le vêtement. Déjanire, comprenant que Nessos l'avait trompée, se pendra de désespoir.

Cassandre se met sous la protection de Pallas , Cassandre reçoit d'Apollon le don de prédire l'avenir, mais se refusera à lui et le dieu décrétera que personne ne croira à ses prédictions. La nuit de la prise de Troie, Cassandre se réfugia dans le temple de Pallas-Minerve, où Ajax, fils d'Oïlée, se livra envers elle aux derniers outrages. Mais Agamemnon, touché par son mérite et sa beauté, l'emmena en Grèce et sa fin fût tragique.

Diane (droite) en marbre de Carrare (Toscane), Diane est une beauté très tôt devenue la déesse de la chasse et de la lune dans la mythologie romaine.
Nymphe (gauche) de Louis Auguste Lévesque , déesse associée à la nature qui est présente dans de nombreuses mythologies.

En Grèce, les premières représentations artistiques du Dieu Eros dieu de l'Amour et de la puissance créatrice ont été retrouvées sur ?
- des tombes ?
- des haches de combat ?
- des vases antiques ? (VIème siècle AVJC)

Poursuivre dans les jardins du Carrousel

Son nom provient des somptueuses fêtes équestres que Louis XIV donna en 1662 pour la naissance de son premier enfant légitime.
Il en eût bien d'autres avec un nombre considérable de maîtresse et de protégées. Sacré Louis !
Vous allez remarquer au détour des bosquets d'If taillés les femmes nues aux formes épanouies, très sensuelles du sculpteur Aristide Maillol
à droite :
la rivière sous les formes avantageuses d'une femme
monument aux morts de port Vendres
puis
Pomone
Flore
Eté
puis
Douleur
jeune fille allongée
Pomone drapée
puis
la nuit
à gauche :
Air
monument à Cézanne
puis
Baigneuse
Vénus
La nymphe
les trois grâces
montagne
baigneuse à la draperie

Le Kamasoutra, recueil de techniques philosophico-érotiques, illustrées de miniatures dont un chapitre traite de 64 positions sexuelles est de quelle origine ?
-japonaise ?
-chinoise ?
-indienne ? traduit en anglais en 1876

.Poursuivre dans le musée du Louvres
Traverser la cour Napoléon et sa pyramide de verre
(devant la pyramide à droite)
Le Louvres expose de nombreuses œuvres qui ont l'amour et ses nombreuses perversions pour thème, notamment François Boucher le plus suggestif:
l'odalisque blonde, l'odalisque brune, éducation de Cupidon, la Pompadour, fille nue allongée, la toilette de Vénus, Hercule et Omphale ,...etc. 1
ainsi que la peinture orgiaque de Delacroix: la mort de Sardanapale
roi assyrien dont aucun des objets qui avaient servi à ses plaisirs ne devaient lui survivre ,y compris ses femmes qui furent égorgées ! 2
On peut déceler dans ces tableaux et ce musée soit l'obsession de l'artiste soit le voyeurisme du visiteur! ou plutôt les deux !
L'écrivain (chercheur et critique d'art) Michel Leiris disait que rien ne paraît ressembler autant à un bordel qu'un musée !

En 1866 Gustave Courbet peint le sexe d'une femme allongée sur un lit les jambes écartées. comment désigne-t-il son œuvre ?
-le début du Monde ?
-l'origine du monde ? (musée d'Orsay)
-la naissance du monde ?

Traverser la cour Carrée
Au Nord Est
Cléopâtre l'égyptienne et l'idylle avec César
Campaspe se déshabillant devant Apelle sur l'ordre d'Alexandre. c'était la maîtresse d'Alexandre le Grand, il demanda à Apelle de Cos, le peintre le plus célèbre du IV siècle de peindre la jeune femme (nue ou presque). Apelle s'exécuta mais ne put cacher son excitation tant la jeune femme était désirable. Lorsque le tableau fut terminé, Alexandre le grand surprit tout le monde en remerciant le peintre à sa façon : Il lui offrit carrément sa maîtresse... mais garda le tableau. 3

Sortir par le jardin de l'Infante (de Castille)
Evoquons ici un accessoire de mode contemporain de Catherine de Médicis, le vertugadin ou hausse-cul, armature en osier qui donnait de l'ampleur aux robes des dames et les mettaient à l'abri d'un troussage leste. Un peu de décence que diable!
Ces petites gloriettes représentent sans doute un vertugadin! 4

Qui a peint le déjeuner sur l'herbe, tableau qui déclencha un énorme scandale en 1863 ?
-Claude Monet ?
-Edouard Manet ? une femme nue sur l'herbe, accompagnée de deux hommes habillés
-Edgard Degas ?

1H

Prendre à droite et atteindre le pont des Arts
C'est le pont des amoureux, confirmation par les nombreux cadenas qui s'enchainent sur le pont.
Ces cadenas d'amour multiformes comportent des inscriptions et renferment parfois un petit message.
Soyons amoureux ventre saint gris ! le juron favori d' Henri IV qui nous rappelle que nous sommes face au square du vert galant dont nous apercevons la statue équestre.
Il se plaisait à dire : jusqu'à mon mariage, j'ai cru que c'était un os!
Par ailleurs, à l'époque sur la Seine se trouvaient de nombreux bains publics flottants où l'on ne faisait pas que s'y laver!

Que sont les Shungas ?
-des gravures japonaises érotiques ? signifie images du printemps qui renvoie à l'idée de l'acte sexuel
-des céramiques incas représentants l'acte sexuel ?
-des amulettes africaines en forme de pénis ?

Traverser la Seine et prendre à gauche quai de Conti pour parvenir à la tour de Nesle
L'institut se trouve à l'emplacement de la fameuse tour de Nesle.
Histoire : trois princesses de Bourgogne, Marguerite, Blanche et Jeanne, mariées aux derniers Capétiens furent dénoncées en 1314 par leur belle sœur, (oh la salope!) fille de Philippe le Bel pour avoir eu des relations coupables avec des gentilshommes de la Cour.
Les princesses y furent emprisonnées et leurs amants furent torturés et écorchés vifs.
Survivante Jeanne s'en vint habiter ce qui était devenu l'hôtel de Nesle(la tour ayant été démolie) .
Plus tard au XVIème siècle la réputation de la vie galante de l'hôtel de Nesle fut entretenue par Henriette de Clèves et au XVIIème par Marie louise de Gonzague qui pleurèrent toutes deux dans la même chambre la fin tragique de leurs amants respectifs décapités pour complot.
La réputation de la tour était telle que vers 1846 son nom fût donné à un bouge infâme de la rue du Pot de fer (vers la contrescarpe) où des repris de justice entrainaient des jeunes filles des quartiers voisins. 5

rejoindre la borne écusson
Qu'est-ce qu'un Maithuna ?
-un voile jeté pudiquement sur des statues égyptiennes pour cacher le sexe ?
-une comédie musicale hollywoodienne ?
-une représentation à caractère érotique ? qui figure sur les temples en Inde, union, accouplement, paire sur le site de Khajuraho (dans le Madhya Pradesh sis au centre de l'Inde)

Poursuivre quai de Conti
La reine Margot
Marguerite de Valois, fille de Catherine de Médicis et d'Henri II, première épouse d'Henri IV, laisse une réputation fascinante et déplorable . Une légende fait de Marguerite de Valois, la « reine Margot », comploteuse, folle de son corps offert à d'innombrables amants.

Longer quai Conti jusqu'au restaurant Lapérouse
Ce restaurant a la particularité d'abriter encore aujourd'hui de fameux salons particuliers pourvus naguère de confortables banquettes de velours rouge où se déroulaient les ébats adultérins. En effet à l'époque pour être reconnu l'adultère devait avoir lieu au domicile conjugal!
Tout un chacun étant heureux de pouvoir s'enfermer dans un petit salon qui ne trahira jamais les secrets, les paroles et les actes qui s'y sont déroulés.
Une anecdote: Les cocotes de ces messieurs rayaient les miroirs avec les diamants que l'on venait de leur offrir afin d'en vérifier l'authenticité!

Qu'est-ce qu'un Hentai ?
-Nu sculpté coréen ?
-un manga japonais à caractère pornographique ? (bande dessinée)
-une muse chinoise ?

Prendre à droite rue des Grands Augustins (culotte sur corde à linge) puis prendre à droite la rue Saint André des Arts et rejoindre à gauche la rue Buci (1er président du parlement de paris) puis la rue Grégoire des Tours
Où avant la guerre se trouvaient quelques hôtels de passe, dont "chez Suzy" chez qui le photographe Halasz Gyula dit Brassai avait pris pension pour y faire des photos sortant de l'ordinaire! notamment couple chez Suzy, trois femmes pour un homme, la femme au ruban, son unique vêtement ! 6

Poursuivre rue de Buci, prendre à gauche rue de Seine, traverser le boulevard Saint germain, poursuivre rue de Seine, (vitrine love love) puis prendre à droite rue Saint Sulpice
Au 36 belle façade d'une demeure où selon des témoignages elle était fréquentée par une clientèle bien particulière de prélats qui venaient se prélasser et satisfaire des besoins impérieux en compagnie de jeunes personnes expertes, sous la tolérance silencieuse des autorités religieuses.
La chair est faible et le vœu de chasteté bien lourd à porter !
Alphonse Boudard sut si bien parler de tout cela dans ses ouvrages sur un Paris populaire à travers ses gangsters, ses proxénètes, ses maquerelles, ses prêtres pervers...notamment dans "la fermeture" au sujet de la loi Marthe et Richard annonçant la fin des maisons closes.
"quand t'as la moule, t'as la frite!"

Poursuivre rue Saint Sulpice , longer la place saint Sulpice, prendre à gauche rue Palatine puis à droite la rue Servandoni
au 18 habita Olympe de Gouges, courtisane peut-être? elle est l'auteur de la prémonitoire Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, et est une des pionnières du féminisme. Elle a écrit notamment "la nécessité du divorce".

Sur quel support les populations de culture précolombiennes Moche ou Mochica sculptaient-elles des scènes érotiques ?
-des poteries ? scènes très réalistes de la vie courante
-des masques funéraires ?
-des flûtes ?

prendre à droite rue de Vaugirard puis entrer à gauche dans le jardin du Luxembourg WC 2H
Ce jardin est connu pour être un lieu de drague.
Cosette rencontre souvent un jeune étudiant, Marius, lors de ses promenades quotidiennes avec Jean Valjean au Jardin du Luxembourg. Mais ce n'est qu'un jour de juin 1831 que Cosette et Marius vont croiser leurs regards amoureux.
Fontaine Delacroix, édifiée par jules Dalou, trois figures allégoriques en bronze s'élèvent vers le buste du maître. Le temps soulève la gloire sous les applaudissements du génie des arts.
allégorie : utiliser une chose comme signe d'autre chose.

poursuivre dans le parc
la femme aux pommes de Jean Terzieff d'origine russe et roumaine
La fontaine Médicis est un lieu de rendez-vous bien connu des amoureux, où un dieu jaloux épie des amants alanguis par les baisers et les caresses.
En effet, Polyphème surprend Acis et Galatie (niche centrale)
Au fronton le Rhône et la Seine
contourner la fontaine
Derrière on voit Léda et le cygne. Léda dans la mythologie grecque est l'épouse du roi déchu de Sparte, Tyndare. Zeus prend la forme d'un cygne pour la séduire.

prendre à droite vers le Sud
Louis Philippe (1830) a choisi des reines de France et des femmes illustres, en marbre:
Sainte Bathilde reine épouse de Clovis II
Berthe aux grands pieds reine épouse de pépin le Bref
Mathilde duchesse de Normandie épouse de Guillaume le Conquérant
Sainte Geneviève patronne de Paris et des gendarmes
Marie Stuart reine d'Ecosse / Jeanne d'Albret reine de Navarre
Duchesse de Montpensier princesse de la maison de Guise
Louise de Savoie régente et mère de François 1er
Marguerite d'Anjou (lorraine) épouse d'Henri VI roi d'Angleterre

quittons vite ces lieux trop vertueux pour
rejoindre la grille royale et atteindre les jardins de l'Observatoire
Admirons au passage les statues de beautés dévêtues pour vous Messieurs et de solides gaillards pour vous Mesdames !
ellesb représentent l'intimité du couple !
la nuit/le crépuscule/le jour/ /l'aurore 7

Traverser les Jardins de nos deux explorateurs Marco Polo et Cavelier de la Salle (Amérique du Nord)
Le bassin des rencontres et les différentes parties du Monde avec quatre jeunes femmes à la plastique impeccable. Omission de l'Océanie par JB Carpeaux.
Notez également le globe décoré des signes du zodiac sculpté par Eugène Legrain et les animaux sculptés par Emmanuel Frémier.

la sculpture de l'explorateur et officier de marine Francis Garnier (1839-1873) symbolisant l'Indochine, le Mékong et le fleuve rouge. qui devint célèbre pour avoir passé l'essentiel de sa vie à explorer le Mékong.

Atteindre la closerie des lilas
Jadis ce lieu accueillait jusqu'à 3000 danseurs dans une ferveur que l'on a du mal à s'imaginer.
allez on imagine très bien ! on concluait sur place les rencontres d'une soirée!
Ce site est passé dans la légende pour sa vie nocturne ouvrant la porte à toute une intelligentsia, notamment américaine. Hemingway en fit sa cantine !

2h30

Traverser le boulevard Montparnasse et le longer à droite puis emprunter à gauche la rue Campagne Première
Au 29 se trouve l'hôtel Istria qui abrita toutes sortes d'amours plus ou moins légitimes d'Aragon et Elsa Triolet, à Nancy Cunard, riche héritière et grande amoureuse qui n'y venait jamais seule! ou encore Raymond Radiguet qui n'hésitait pas à y tromper Cocteau avec une femme !
Sans oublier Kiki de Montparnasse, modèle et égérie (muse inspiratrice)
(lire le panneau en façade)

Traverser le boulevard Raspail et prendre la rue Emile Bouchard puis entrer à gauche et au fond dans le petit cimetière de Montparnasse
baiser de Brancusi (22D)
Le Baiser" est un sculpture réalisée par Constantin Brancusi, artiste roumain, qui a ouvert de nouvelles voies à la sculpture, au début du XXème siècle, à un moment où la scène artistique européenne vivait avec frénésie l'aventure de la recherche de nouveaux langages formels et expressifs. 8

"L'art d'aimer" écrit par le poète Ovide est l'un des textes érotiques les plus connus au Monde. A quelle date est-elle parue ?
-100 ans avant JC ?
-l'An 1 ? 3 livres enseignement art de séduire homme , de séduire une femme, et de créer un amour durable
-l'An 100 ?

Ressortir , entrer dans le grand cimetière ressortir plus loin vers la droite sur le boulevard Edgard Quinet et poursuivre vers la gauche
Au 31 se trouvait le sphynx, un établissement sans équivalent, dédié sur quatre étages au luxe et aux voluptés, avec ses 20 chambres et ses trois salons, où Eros régnait en maître ; un bordel tout simplement mais de luxe !
Le Sphynx marquait la rencontre triomphante de la sexualité et de l'administration, car cette maison close avec ses 65 prostituées employées de 15h à 5 h du matin, était particulièrement bien organisée, policée et surveillée.
Le tout Paris y venait se montrer et y passer des soirées arrosées au champagne, notamment Maurice Chevalier, Mistinguett, Colette, Michel Simon grand érotomane devant l'Eternel y prendra même pension! les écrivains Albert Londres, Simenon, Joseph Kessel et Henri Miller (romancier us) . Les peintres Moïse Kisling, Foujita et Pascin avec leurs modèles Kiki de Montparnasse qui fût modèle, muse et amante d'artistes célèbres, mais également chanteuse, danseuse, gérante de cabaret, peintre et actrice de cinéma et anima le quartier du Montparnasse durant l'entre-deux-guerres .
La chanteuse Fréhel et le président du conseil Albert Sarraut. L'escroc financier Alexandre Stavisky, puis les gangsters François Spirito et Paul Carbone associés aux propriétaires avec le baron de Lussat.
On était loin de la sordide maison d'abattage de la rue de Fourcy (quartier saint Paul) , véritable lupanar où finissaient les jeunes rebelles et les vieilles prostituées..

Arrivée Métro Montparnasse L4 3H
lundi, 20 mai 2013 20:35

WE rassemblement ABM à Doué-La-Fontaine

Durant le Week end de la pentecôte du 17 au 20 mai 2013, une centaine d'ABéMistes , se sont retrouvés dans un gite troglodyte, unique en France, près de Saumur,  pour célébrer le 25e anniversaire de l'association.

Cliquez sur "en savoir plus" ci dessous pour voir une sélection de photos.
Page 1 sur 2
esmorinet   pimandreux   dstoecklin   phgouyou   cguyon   maremy   msantambien   nibernard   chcallens   emboucher   jrevertegat   jmprevost   sohumbert   mfregeau   fjourdain  
Copyright © 2018 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public