FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
Vous êtes iciAccueil|Toutes les catégories k2|CATHERINE VAN DYK | ABM - Aventure du Bout du Monde
mercredi, 09 septembre 2009 15:32

A découvrir




Idées d'itinéraires (1 à 3 semaines) et de circuits thématiques
→ Conseils du Guide du Routard et de BonjourQuébec


Le Québec est d'abord une destination nature-aventure aussi bien pour des séjours en été qu'en hiver.

Profitez en premier lieux des balades et découvertes des paysages, des forêts, des lacs (dont le lac St Jean), des fleuves et rivières (le St Laurent et ses affluents), des parcs et réserves naturelles (Laurentides, Gaspésie...), ou encore de la côte Atlantique et des îles de la Madeleine. Faune et flore très variées avec de nombreuses espèces d'oiseaux, mais aussi des castors, caribous, baleines (à la fin de l'été dans l'estuaire du St Laurent), voire des ours.

Pour les amateurs, des possibilités intéressantes également de pêche en mer ou en rivières (saumon), y compris en hiver avec la pêche sous glace.

Pour l'hiver justement, large choix d'activités avec notamment le ski, le motoneige, les chiens de traîneau ou les balades en raquettes. Passer un hiver au Québec est aussi une expérience intéressante et inoubliable pour qui n'est pas habitué aux hivers rigoureux et au rythme de vie que cela implique.

Au niveau culturel, à voir notamment les vieux quartiers de Montréal et de Québec, sans oublier les diverses manifestations et événements culturels (ou sportifs comme le hockey) qui se déroulent tout au long de l'année dans les villes et les campagnes.

Possibilité enfin de partir à la rencontre des peuples autochtones du Québec.



Principaux centres d'intérêt


**** : à ne pas manquer
*** : très bien
** : à voir
* : éventuellement



Montréal et le Nord


Montréal
**** ville
Cantons de l'Est
** villages, vignobles, activités nature
de Montréal à Trois-Rivières
* paysages, villages, oiseaux
Trois-Rivières
** ville
Parcs de la Mauricie et voisins
** paysages, rando, activités nature
Parc du Montremblant
*** paysages, rando, canoë
Basses Laurentides
** paysages, ski, activités nature
Montebello
* ville
Hull
* musées
Parc de la Gatineau
** activités de plein air
Réserve de la Verendrye
** nature, rando, canoë, pêche
Lac Kipawa
** paysages, rando
Fort Témiscamingue
* site historique
Val d'Or
* ville minière
Parc d'Aiguebelle
** paysages, rando
Rivière La Grande
*** paysages, centre hydroélectrique, amérindiens































• Québec et l'Est


Québec
**** ville
Environs de Québec ** paysages, villages, chutes, activités nature
Parcs des Grands-Jardins et J. Cartier *** paysages, faune, activités nature
Ile aux Coudres et rives du St Laurent ** paysages, activités nature
Tadoussac et env. **** paysages, baleines
Fjord du Saguenay **** paysages, villages, activités nature
Lac St Jean ** paysages, plages
St Félicien ** "zoo faune locale"
Parc de Pointe aux outardes ** oiseaux, activités nature
La Gaspésie **** paysages, faune, rando, pêche
Sept Iles et env. ** paysages, rando, pêche
Archipel des Mingan *** paysages, oiseaux, monolithes
Ile d'Anticosti ** paysages, faune, rando
Iles de la Madeleine
*** paysages, rando, activités marines, phoques



































Artisanat, achats



Parmi les choses à rapporter on notera l'artisanat indien (veste de peau, mocassins...), les sculptures sur bois, raquettes à neige, les bons vêtements d'hiver ou de randonnée (chemises "bûcheron"...), plus aussi le sucre et sirop d'érable.



mercredi, 09 septembre 2009 15:31

Manger, dormir




Le Québec possède un très large choix d'hébergements de tous types avec pour l'été de très bonnes opportunités pour les amateurs de campings ou d'hébergements "nature".



Hôtels et motels

Les hôtels et motels sont assez nombreux au Québec et similaires à ceux que l'on peut trouver aux Etats-Unis.

Si les hôtels ne représentent pas la formule la plus économique (50 ou 60 € au mieux), les motels des nombreuses chaînes peuvent s'avérer intéressants lorsqu'on est trois ou quatre (chambre souvent au même prix pour une ou quatre personnes). Seul inconvénient, ces derniers sont souvent situés en périphéries des villes ou le long des (auto)routes et nécessitent d'avoir son propre véhicule.

Auberges de Jeunesse

Il existe plusieurs A.J. (ou assimilé) au Québec pour un assez bon rapport qualité-prix, du moins en période hivernale. Comptez 12 à 15 € mini en dortoir et au mieux 25 à 30 € en chambre double selon les endroits.

En parallèle, on signale aussi que certaines résidences universitaires accueillent les visiteurs en périodes de vacances estivales pour des prix en gros identiques à ceux des AJ.

Chez l'habitant (gîtes, auberges, B and B...)

Il existe de très nombreuses possibilités d'hébergements chez l'habitant dans tous le Québec et c'est la solution idéale pour rencontrer les québécois. C'est dans cette catégorie d'hébergements que l'on trouvera les "cafés couette", "gîtes touristiques" ou encore "gîtes ou auberges du passant". Comptez au mieux dans les 50 € pour deux avec petit déjeuner inclus.

Autre possibilité plus "informelle", l'hébergement gratuit ou à peu de frais via des structures comme Couch Surfing ou Hospitality Club.

Echanges de logements

L'échange de logement est une pratique assez courante au Québec avec de nombreuses offres concernant notamment la France. A voir via les organismes spécialisés ou même les forums ABM-VF.

Campings

Le Québec compte plus de 800 terrains de camping dont beaucoup très bien équipés (location de chalets également parfois possibles). Donc aucun problème à ce niveau même si en été il peut être prudent à l'occasion de réserver dans les endroits les plus touristiques et qu'il est bien sûr préférable d'être motorisé. Comptez en gros 12 à 15 € mini l'emplacement.

Le camping sauvage est possible également un peu partout hormis dans les parcs et réserves où cela est réglementé. Ne pas oublier enfin qu'en dehors de juillet-août il peut faire un peu froid à très froid.

Pourvoiries

Il existe aussi au Québec ce qu'on appelle des "pourvoiries" (environ 700 dans la province) qui sont des chalets ou des petites maisons équipées pour lesquels sont proposés en plus des activités nature (pêche, canoë...).



Gastronomie


Cuisine locale

Si on trouve bien sûr au Québec une cuisine d'un peu tous les pays, il en existe aussi une autre plus locale et traditionnelle. Cependant celle-ci n'est qu'assez peu présente dans les menus des restaurants (mais on peut cependant prendre un repas traditionnel dans certaines cabanes à sucre).

Parmi les spécialités (bien consistantes) on notera entre autres la soupe de pois, la tourtière (pâté à la viande), la poutine (frites avec du fromage recouvert de sauce), plus les produits de la mer ou des rivières (truites, saumons, homards...) ou encore l'oka (fromage). Au niveau boissons on pourra tester le cidre et les bières locales.

Enfin, il ne faut pas oublier que le Québec est le premier producteur mondial de sirop d'érable que l'on peut déguster notamment sur des crêpes ou des glaces.


Où se restaurer

On peut se nourrir pour trop cher au Québec et le poste "repas" demeure souvent le moins important d'un voyage sur place. Comptez un peu moins de 10 € pour un repas "en-cas" ou dans un établissement économique, et dans les 15 € pour du plus "haut de gamme".

Ceux qui optent pour le camping pourront également faire leur cuisine eux-mêmes ce qui leur permettra de faire quelques économies.



mercredi, 09 septembre 2009 15:30

Se déplacer




Par la route


Voiture

La voiture est logiquement une solution que privilégient beaucoup de visiteurs, ne serait-ce que pour disposer d'une totale liberté (les transports en commun ne vont pas forcément dans tous les coins touristiques). C'est d'ailleurs un choix très intéressant et économique dès lors que l'on est plusieurs. Comptez au mieux dans les 25 à 30 €/jour mais attention aussi aux formules proposées et à leurs surcoûts possibles (kilométrage, couverture des assurances, etc).


Camping-car

A signaler également les possibilités de location de camping-car qui, quoique généralement assez chères, peuvent s'avérer intéressantes pour des voyages bien planifiés, orientés nature, en famille et privilégiant évidemment l'hébergement en campings (terrain ou sauvage).


Bus

Un peu comme en Europe, le bus n'est pas des plus développé au Québec. Plusieurs compagnies (Orléans Express, Intercar...) se partagent le marché pour un réseau d'abord inter-villes et assez peu axé sur les endroits touristiques, avec de plus des départs en nombre limités sur certaines dessertes. Si l'on ajoute à cela des prix pas toujours très compétitifs (mais il existe des forfaits), le bus n'offre pas vraiment un très bon rapport qualité-prix pour découvrir la région.


Vélo

Bien développé et intéressant pour découvrir la province en été. D'ailleurs en 2007 a été inaugurée "La Route verte" qui relie 16 régions du Québec dont plusieurs parmi les plus touristiques de la province. Cette route est en fait une piste cyclable de plus de 4 000 km permettant entre autres de relier Montréal à Québec.


Stop et covoiturage

Si le stop "traditionnel" ("faire du pouce") tend au Québec comme ailleurs à disparaître, par contre le covoiturage ou le "stop organisé" via des structures comme Allostop fonctionnent bien. Donc, beaucoup de possibilités pour partager un bout de route avec d'autres personnes, et ce ce à peu de frais.


En ville

Montréal aussi bien que Québec proposent divers forfaits pour leurs réseaux de transports urbains. Un métro existe à Montréal.



Par le train


Au delà du trajet Montréal - Québec, le train (Via Rail) permet d'atteindre la Gaspésie et la côte Atlantique, plus de s'enfoncer vers le Nord-ouest canadien.

De façon générale, les trains québécois/canadiens sont confortables mais plutôt lents avec des horaires pas toujours bien adaptés et des tarifs pas vraiment des plus économiques (forfait possible). Bref, hormis peut-être pour relier Montréal à Québec (2h30 de route pour en gros 35 € le trajet), le train n'est pas forcément l'idéal pour voyager au Québec.



Par la mer


Plusieurs dessertes régulières par "traversiers" (bacs) permettent de franchir le Saint Laurent et quelques autres rivières.

Egalement des liaisons entre la Québec continental et les iles de la Madeleine et d'Anticosti.



Par avion


Si pour ceux qui ne souhaitent visiter que le sud de la province l'avion ne présente aucun intérêt, pour se rendre dans le "grand nord" (pas de routes) ou dans les îles celui-ci devient par contre quasiment incontournable. Mais, même s'il existe plusieurs compagnies locales et des possibilités de pass; l'avion demeure quand même onéreux.



mercredi, 09 septembre 2009 15:29

Comment y aller




Voie aérienne


Montréal

Prix : 370/680 €
Aéroport Trudeau à 23 km du centre (navettes)
Directs (7h30) Air France, Air Canada, Air Transat de Roissy; Corsair d'Orly
Vols avec changement (11h30 à 15h00) : British Airways, KLM, Lufthansa, Swiss, Delta, United, Continental, American, Northwest, Us Air

→ Que choisir ? Généralement, au niveau prix, Montréal est un match entre les vols directs d'Air Transat, Corsair (plus accessoirement d'Air Canada) et ceux avec changement de British Airways et des compagnies US (dont Northwest). En effet, même s'ils ne sont pas toujours les moins chers du moment, les prix des premiers ne sont en principe pas très éloignés de ceux de la concurrence. Bref, autant privilégier ces liaisons directes, à commencer d'ailleurs par les vols d'Air Transat et Corsair qui offrent un bon rapport sur la région. A signaler que our Air Transat on pourra jeter un oeil directement à leur site, de même que pour ce qui est de Corsair. En effet, toutes leurs offres (y compris parfois des promos) n'apparaissent pas toujours clairement sur les différents moteurs de recherches.


Québec

Prix : 400/700 €
Aéroport J. Lesage à 19 km du centre
Directs (7h30) Air Transat de Roissy
Vols avec changement (10h00 à 15h00) : Continental, Northwest, Air Canada (et divers transporteurs dont AF avec continuation Air Canada)

→ Que choisir ? Assez peu de choix et la plupart du temps des vols proposés par Air Canada (ou conjointement avec une autre compagnie). Toutefois, se renseigner aussi sur les offres de Northwest (via Detroit) qui, lorsqu'elles apparaissent dans les recherches, sont généralement intéressantes. Quant Air Transat, c'est à voir directement sur son site. Souvent de bons prix mais pour peu de fréquences.


Au départ de province

En saison, Air Transat propose des directs vers Montréal (et parfois Québec) au départ de Lyon, Toulouse, Bordeaux, Marseille, Nice et Nantes. A privilégier.


Voie terrestre


→ Frontière : Etats-Unis (734 km)

Aucun problème bien sûr pour accéder au Québec par voie terrestre depuis les Etats-Unis ou le reste du Canada en bus, train ou voiture (y compris en covoiturage). A signaler que pour ce qui est du bus et du train des forfaits existent pour des offres associant le Québec au reste du Canada ou même des USA.



Voie maritime


Québec, Montréal et de façon générale le Saint Laurent sont aussi accessibles en cargo et même bateaux de croisières.



mercredi, 09 septembre 2009 15:25

Formalités

Formalités et conseils
Ministère des Affaires Etrangères

Le Canada vient d’instaurer une autorisation de voyage électronique (AVE), à laquelle sont assujettis les ressortissants de pays exemptés de visa* (dont la France) entrant au Canada ou transitant par le Canada par voie aérienne. Depuis le jeudi 10 novembre 2016, les passagers ressortissants des pays exemptés de visa, et notamment les passagers de nationalité française, doivent obligatoirement obtenir leur AVE avant d'embarquer sur un vol Air Canada au départ de Paris ou Lyon, à destination du Canada ou lorsqu'ils sont en transit au Canada (pour une destination finale aux USA, au Mexique, en Amérique du Sud, aux Caraïbes, etc.
 
Pour les femmes mariées, l'A.V.E. doit obligatoirement être créé au nom de jeune fille ; le billet d'avion doit correspondre à l'un des noms figurant sur le passeport (nom de jeune fille, nom d'épouse ou les 2 noms)

La demande d’AVE se fait en ligne sur : http://www.cic.gc.ca/francais/visiter/ave-commencer.asp

Il suffit de se munir de son passeport, d'une carte de crédit et d'une adresse électronique valide. Une AVE coûte 7 $ CA et est valide jusqu'à cinq ans. Le formulaire de demande peut être rempli directement à l’adresse suivante :
https://onlineservices-servicesenligne.cic.gc.ca/eta/welcome?lang=fr&_ga=1.212801876.1116538103.1479122249


Séjour autre que touristique


Les formalités concernant le voyage touristique ne s'appliquent pas pour tout ce qui concerne les études, stages, emplois ou toutes autres formes de séjours.

Pour ce qui est des démarches spécifiques dans ces cas, on vous renvoie vers les sites "Immigration Québec" , "Immigrer.com" de même que Mon-immigration et qu'aux organismes ci-dessous qui pour certains traitent du sujet.



Adresses utiles


Consulats du Canada

35-37 av. Montaigne, 75008 Paris. Tél. : 01 44 43 29 00
Egalement, cinq autres consulats honoraires ailleurs en France

Centre culturel canadien

5 rue de Constantine, 75007 Paris, Tél. : 01 44 43 21 90
Ouvert lundi-vendredi de 10h00 à 18h00 (jeudi jusqu'à 20h00)

Délégation Générale du Québec

66 rue Pergolèse, 75016 Paris. Tél. : 01 40 67 85 00
Entre autres des ouvrages, documents et évènements en rapport avec le Québec

Centre Infotourisme Québec

Infos en ligne ou par téléphone au 1 514 873 2015

OFQJ (Office Franco-Québécois pour la Jeunesse)

11 passage de l'Aqueduc, 93200 Saint-Denis. Tél. : 01 49 33 28 50
Ouvert en semaine de 9h30 à 13h00 et de 14h00 à 17h30

Association France - Québec

24 rue Modigliani, 75015 Paris. Tél. : 01 45 54 35 37
Regroupe en fait une soixantaine d'associations françaises

Librairie du Québec

30 rue Gay-Lussac, 75005 Paris. Tél. : 01 43 54 49 02

Air Canada

106 bd Haussmann, 75008 Paris. Tél. : 0 825 880 881

Air Transat

69 bd Richard Lenoir, 75011 Paris. Tél. : 0 825 325 825


mercredi, 09 septembre 2009 15:25

Cartes


qbc





Carte interactive






Cartes et plans


→ Les cartes sur abm.fr

Pas mal de choix évidemment avec entre autres Rand Mac Nally et Map Art qui proposent des atlas et de très nombreuses cartes sur le Canada et/ou le Québec.
A signaler aussi que, généralement, de bonnes cartes et plans sont disponibles auprès des Offices de Tourisme locaux ou à l'étranger. De même, des séries notamment topographiques peuvent être achetées sur place.


Plan de villes

- Montréal : Falk, IGN, B and B, ITM, Map Art, Rand Mac Nally, National Geographic
- Québec : Map Art, Rand Mac Nally, Insight




mercredi, 09 septembre 2009 13:25

Guides




Beaucoup de choix pour le Québec. Dans l'ensemble on trouvera des titres sur la totalité de la province aussi bien que sur une ville, une région, ou même une thématique particulière (notamment à travers la collection Ulysse).

A signaler qu'au delà des collections habituelles de guides, les Offices de Tourisme locaux ou à l'étranger proposent aussi pas mal de brochures intéressantes.



Guides Ulysse


Ulysse est un éditeur québécois de guides de voyages. Au delà d'ouvrages sur l'étranger, il propose également une trentaine de titres consacrés au Québec comprenant aussi bien des titres "villes", "régions" que "thématiques" (hébergements, rando, nature...). Bref, un large choix pour qui cherche un guide sur la province.



Province


• Pratique

→ Ulysse (plusieurs titres)
→ Guide du Routard (09)
→ Geoguide (09)
→ Lonely Planet (07)
→ Bleu Evasion (07)
→ Plus "S'installer au Québec" aux Ed. Express

Brefs séjours/organisé

→ JPM
→ Marcus

Culturel

→ Guide Vert (09)
→ Guide Gallimard (04)
→ Guide Bleu
→ Nelles



Montréal uniquement


Pratique

→ Ulysse (plusieurs titres)
→ Petit Futé (08)
→ En anglais : Lonely Planet, Rough Guide

Brefs séjours/organisé

→ Wallpaper (08)
→ Cartoville (07)
→ Un grand week-end (07)
→ Top 10 (07)
→ Night and Day
→ Escapade
→ Berlitz

Culturel

→ Bibliothèque du Voyageur
→ Guide Autrement



Thématiques diverses


Au delà des titres d'Ulysse, on trouvera sans problème sur place (et accessoirement ailleurs dans les librairies spécialisées) nombre de guides consacrés à la randonnée, la nature, les hébergements ou encore les loisirs au Québec.



Autres sources d'infos


Portails et Fiches pratiques

Yahoo.qc : le Yahoo du Québec.
Toile du Québec : idem pour le Québec.
→ Fiches pays : Routard et Lonely Planet (+ Montréal).

Autres sites
→ Le goût d'Halifax : blog d'un français installé à Halifax , avec des portraits d'habitants et de lieux qui représentent  l'essence de la ville..
→ Bougex : annuaire des activités nature et plein air.
Sepaq : parcs et réserves de la province.
→ La presse, les TV et radios canadiennes sur le web.



mercredi, 09 septembre 2009 15:24

Précautions




Voyage individuel


Destination pour voyageur débutant (même si en hiver ou dans la partie nord quelques précautions s'imposent).



Santé


Aucun risque sinon les moustiques et autres bestioles du genre très présents hors des villes dès le printemps. S'ils ne véhiculent aucune maladie, ils sont par contre très pénibles (donc prévoir un bon anti-moustiques).

Au niveau santé, sachez quand même que les soins sont chers au Québec comme partout en Amérique du Nord, d'où l'utilité d'avoir une bonne assurance en la matière.



Sécurité
→ Conseils du Ministère des Affaires Etrangères


Pas de problèmes particuliers sinon quand même attention lors des grands froids hivernaux et à la nature lors des balades, voire même aux ours dans certains parcs de la province.



mercredi, 09 septembre 2009 15:23

Budget




Change


Dollar Canadien (100 cents) appelé aussi Piastre
Taux de change du jour

Les dollars canadiens sont assez facilement disponibles en France y compris sous forme de travellers. Sur place, on peut aussi changer ses Euros (cash, travellers) et surtout utiliser les distributeurs automatiques et les paiements par cartes très répandus (adresse des distributeurs Visa et autres cartes).



Budget "routard"


Budget très variable selon le type de séjour possible ou envisagé, voire même la saison (nombre de prix augmentent en été).

Comptez de 40 à 60 €/jour pour un budget "estival" basé sur des déplacements en transports locaux, une cuisine à faire soi-même et un hébergement en camping ou AJ. Pour plus de liberté ou un séjour en hiver comptez plutôt dans les 60 à 80 €/jour mini.

A signaler qu'aux prix affichés s'ajoutent généralement des taxes locales.

mercredi, 09 septembre 2009 15:22

Histoire




Fin XVe
siècle
Arrivée des premiers européens sur cette terre peuplée de diverses tribus amérindiennes
1534
Jacques Cartier prend possession des terres au nom de François Ier avant de remonter le St Laurent l'année suivante
1608
Fondation de la ville de Québec par Champlain
1627-fin XVIIe siècle
A l'origine décidée par Richelieu, la colonisation française s'effectue peu à peu
1680-1763
Début de la rivalité franco-britannique qui voit progressivement les anglais prendre possession de la région grâce à une série de traités, puis par une guerre perdue par les français
1752-1762
Restés neutres dans le conflit franco-britannique, les acadiens (paysans francophones mais citoyens britanniques de Nouvelle-Ecosse) sont déportés par les anglais vers différentes colonies
1763
Création par les anglais de la province de Québec suite au Traité de Paris qui met fin à la Guerre de Sept ans (1756-1763) entre français et anglais
1774
Acte de Québec qui laisse aux canadiens français leur constitution
1783
Suite à la création des Etats-Unis d'Amérique auparavant colonie britannique, arrivée massive dans la province "d'américains" restés fidèles à l'Angleterre
1791
Séparation du Bas-Canada francophone, dont Québec est capitale, et du Haut-Canada anglophone (l'Ontario actuel)
1837
Rébellion francophone contre l'autorité anglaise qui refuse entre autres d'octroyer un régime parlementaire aux provinces canadiennes
1867
Après avoir été dissout en 1840, le Bas-Canada retrouve son autonomie et devient l'une des quatre provinces de la Confédération canadienne. Fin du français comme langue officielle au Bas- Canada
Début XXe
siècle
Industrialisation et développement des voies de communications qui transforment la province
1926
Le Canada devient indépendant dans le cadre du Commonwealth
Fin des
années 60
Développement d'un mouvement séparatiste (le FLQ); les francophones souhaitent maîtriser leur développement entre autres industriel (création progressive d'institutions spécifiques). Baisse également de la natalité chez ces derniers qui ralentira ainsi l'accroissement des francophones au Québec
1969-1970
Vote en 69 de la loi de "promotion de la langue française. Troubles socio-politiques et assassinat d'un ministre par le Front de Libération du Québec
1974
Vote d'une loi instituant le français comme seule langue officielle du Québec
1976
Victoire du Parti Québécois favorable à la "souveraineté-association". Son chef, René Lévesque devient Premier Ministre
1980
Par référendum les québécois se prononcent contre le projet de "souveraineté-association". Sans vouloir être indépendants une majorité de québécois souhaitent une "reconnaissance distincte du Québec" au sein du Canada.
1990
Par accord, la langue française est préservée au Québec; l'anglais est aussi langue officielle
1993-1994
Le Bloc Québécois, favorable à l'indépendance, remporte plusieurs sièges aux élections fédérales, et le Parti Québécois remporte les élections provinciales
1995
Nouveau refus par référendum de la partition du Québec
2006
Le Canada reconnaît les Québécois en tant que "nation"



Derniers adhérents en ligne

chumbert   anpoisson   cbjalabert   fbourguer   jldayot   frobert   marsimon   cgrevy   glaugier   rtourbot   yajaouen   jureignier   madurand   almalfant   fabaray  
Copyright © 2020 Aventure du Bout du Monde - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public