logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       

Utile à savoir

Au départ de province



Où, qui, quand, pourquoi, comment et combien pour environ 200 destinations. Avec pour chacune, en A/R au départ de Paris, les gammes des prix basse/haute saison (hors promos), les vols directs et ceux impliquant un changement, ceux présentant à notre avis un "intérêt" ou une particularité, plus parfois quelques infos spécifiques sur la destination. Bref, l'information de base utile à connaître avant d'effectuer son choix.

Cette sélection repose essentiellement sur les compagnies aériennes et les offres de "base" grand public qu'elles mettent à disposition de presque tous les voyagistes. Dans la pratique, on retrouvera donc celles-ci à des prix quasi-identiques chez la plupart des tour-opérateurs, y compris en ligne. Toutefois, comme aiment à le préciser les agences et les compagnies "les tarifs indiqués n'ont pas de valeur contractuelle".

Concrètement, pour chaque destination, nous renvoyons vers la rubrique "aérien" de chacune des fiches pays d'abm.fr où le sujet est développé.



A chacun ses dates, mais il faut savoir qu'en matière de transports aériens, à quelques jours près, on pourra réaliser de grosses économies ou au contraire dépenser beaucoup d'argent. D'où l'intérêt parfois de rechercher la meilleure date de départ (et/ou de retour) plutôt que la meilleure agence de voyages ou compagnie, notamment en matière de charters.



L'offre et la demande


Bien évidemment, dans l'aérien comme ailleurs, c'est le principe de l'offre et la demande qui détermine le calendrier et les variations tarifaires qui en découlent. Et le développement de la concurrence entre voyagistes aussi bien qu'entre compagnies rend désormais les choses assez floues et pas forcément toujours très logiques. Sans oublier que le système des promotions à outrance et autres offres particulières aujourd'hui largement répandu partout n'est pas là pour apporter des simplifications, bien au contraire...

Révision des prix

Théoriquement les tarifs aériens sont revus deux fois par an, fin mars et fin octobre (d'où la sortie des catalogues des professionnels à ces époques). Entre chaque révision, on peut en principe découper le calendrier en deux périodes : la haute saison qui correspond aux vacances d'été et de Noël (d'où l'intérêt de toujours connaître les dates des vacances scolaires), plus pour certaines destinations aux autres dates de congés, et la basse saison qui est le reste.

A partir de ces bases les choses en fait se compliquent. C'est pourquoi il semble déjà utile de faire la distinction entre charters, low-cost et vols réguliers (et ponctuellement aussi entre destinations).

L'avantage d'Internet

Heureusement Internet est là et simplifie pas mal les choses via notamment les systèmes de réservation existant en ligne. On peut ainsi faire toutes les simulations que l'on veut afin de trouver les meilleures dates/tarifs pour sa destination. De fait, ne pas hésiter à faire ses recherches sur plusieurs jours (voire même en plus villes proches de départ/arrivée), sur plusieurs moteurs en allant jeter aussi un coup d'oeil aux sites des voyagistes et des compagnies (nul ne propose en effet une offre complète à 100% sur une destination).



Le système charter


C'est celui qui est mis en avant par nombre de voyagistes pour les destinations les plus touristiques. Facile à reconnaître, il dissocie les tarifs aller et retour. Dans ce cas le calendrier dépend d'abord du voyagiste (les comparer) et l'on peut dire que la variation des prix est quasi permanente. Globalement, ce calendrier est en fait une succession de périodes plus ou moins courtes alternant prix élevés et attractifs; le plus cher étant bien sûr aux dates de grandes migrations.


Quelques constatations

- Les tarifs élevés sont bien sûr en rapport direct avec les vacances scolaires. C'est à dire pour les départs d'été début juillet, début officiel des vacances, début août (le pire) et accessoirement 14 juillet et 15 août; les grands retours étant d'abord fin juillet et fin août. Même principe lors des vacances de Noël ou de Pâques. Et pour les destinations proches, on peut également ajouter les périodes de congés plus courtes et les ponts de mai. Toutefois, entre deux pointes, il existe de temps à autres des tarifs bien plus intéressants proposés par les voyagistes
- Les vols en week-end sont parfois plus chers que ceux en semaine.
- Partir lorsque tout le monde revient permet de faire des économies. Le mieux est le dernier week-end des vacances de Noël mais aussi (pour d'autres causes) le mois de janvier et accessoirement novembre; le début août étant par contre le plus cher.
- Lors de vacances étalées entre académies comme à Pâques, s'il existe des départs de différentes villes, les augmentations suivent généralement le décalage. D'où l'intérêt de bien comparer les prix entre localités de départ.
- Pour diverses raisons, il peut exister entre TO un décalage d'un jour ou deux sur le début ou la fin d'une période. D'où l'intérêt de consulter leurs sites.
- S'il n'y a que des charters d'été sur une destination (ex. : îles grecques), la période estivale est en fait souvent moins chère que le reste de l'année.
- Pour certaines destinations les tarifs varient plus sur le nombre proposé que sur l'amplitude.
- Enfin, aux pires dates, un vol régulier peut s'avérer souvent moins cher qu'un charter (surtout de certains voyagistes).

Pour faire des économies

Les trois principaux conseils :

- Eviter de partir/revenir aux dates de grandes migrations et lors des vacances scolaires. Ceci étant de très loin la règle numéro 1 si l'on souhaite faire des économies en charter et même de façon générale pour tout ce qui concerne le voyage.
- A l'opposé, favoriser les départs lorsque tout le monde revient.
- Lors de vacances scolaires décalées, et selon son lieu de résidence, voir les départs proposés depuis d'autres villes proches pas forcément situées dans la même académie.



Les low-cost


Comme pour le charter, les prix des vols aller et retour sont dissociés. Plus que tous les autres, le système de tarifications selon les dates des compagnies "à bas prix" adore faire le yo-yo. Du billet à 1 Euro symbolique au tarif quasi-identique à celui d'une compagnie régulière, tout est possible et varie en permanence.

Quelques constatations

- Comme les charters les prix suivent la demande et s'envolent pour l'occasion. Soit les périodes de vacances scolaires pour les destinations touristiques, soit pour les autres les départs/retours de week-end ou encore les vols permettant de partir tôt et de revenir assez tard dans la journée.
- A l'opposé, en périodes creuses (dates et/ou moment de la journée) les tarifs des low-cost... peuvent être vraiment low-cost (mais attention aussi aux suppléments).
- L'information tarifaire selon les dates est à voir quasi exclusivement sur les sites des compagnies, y compris pour ce qui est de leurs promotions.

Pour faire des économies

Les deux principaux conseils :
- Comme en charter éviter les dates de grands départs/retours, y compris au niveau même de la journée pour certaines destinations.
- Suivre "l'actualité" et les offres des low-cost en permanence et directement sur leurs sites; leurs super prix ne restant en général que peu de temps à l'affiche.



Vols réguliers


A de rares exceptions (principe charter), c'est la compagnie qui décide de son calendrier; celui-ci étant globalement reproduit par les agences. Gros avantage, les prix sont fixes à l'intérieur de chaque période, on n'a donc plus à chercher au jour près les meilleures dates et il suffit juste de connaître les différentes saisons des transporteurs.
Mais il est vrai que d'une compagnie à l'autre, le nombre ou la durée des saisons peut être variable. De plus, chez un même transporteur, on remarquera qu'il n'y a pas forcément toujours d'homogénéité à ce niveau selon les destinations proposées. Et finalement, pour dénicher la bonne affaire, tout dépendra aussi et surtout des augmentations appliquées (et à la base du type de compagnie : chère ou économique). Selon les destinations et les compagnies, les hausses pour un même vol seront en effet très variables d'une saison à une autre; d'à peine quelques dizaines d'Euros à plusieurs centaines.
Bref, il est souvent plus que difficile de s'y retrouver...

Quelques constatations

- Pour certaine dessertes, notamment intra-européennes, le calendrier est d'abord axé sur le niveau quotidien de fréquentation des vols, un peu comme pour les low-cost.
- Comme en charters, les vols du week-end peuvent parfois être plus chers que ceux de la semaine. Même si c'est finalement assez rare, c'est ce qu'il se passe avec certaines compagnies à destination des USA/Canada. D'autre part, une destination très touristique proposée en régulier (ex. : les Antilles) peut parfois disposer de découpages finalement assez proches du charter.
- Les compagnies proposant régulièrement et sur plusieurs semaines des promotions sur une partie ou l'ensemble de leur réseau (ex. : British Airways à la fin de l'hiver), ont d'une certaine manière créé une nouvelle période à leur calendrier.
- Ponctuellement aussi, les différentes saisons peuvent également jouer sur les avantages proposés aux passagers. Ainsi, chez Avianca pas de réductions enfants en décembre sur leurs meilleurs tarifs négociés.
- Enfin, il ne faut pas oublier que si les prix augmentent lors de nos vacances, il peut en aller de même dans les pays que l'on va visiter mais à une autre période de l'année comme par exemple dans l'hémisphère sud.

Pour faire des économies

Les trois principaux conseils :
- Voir les périodes haute saison des compagnies et le décalage à ce niveau qu'il peut y avoir entre elles.
- Avoir une idée des compagnies traditionnellement économiques et des autres, plus de la fourchette de leurs variations tarifaires selon les périodes.
- Et puis surtout, plus simplement, utiliser Internet pour faire des simulations sur plusieurs dates. Le Web en l'occurrence étant le meilleur outil de synthèse pour ce qui est des vols réguliers.






Partez au juste prix !

Tarifs moyens en charters, low-cost ou réguliers négociés en A/R au départ de Paris. Les prix bas correspondent aux possibilités en basse saison ou avec des compagnies réputées économiques et les plus élevés à des offres en période de pointe ou pour de meilleures conditions d'utilisation. De manière générale, il s'agit là des tarifs pour les billets de "base" des compagnies au niveau validité ou caractéristiques. Les promotions et autres offres ponctuelles ou spécifiques ne sont pas concernées.

Pour plus de détails sur ces fourchettes de prix, vous pouvez vous reporter aux fiches pays d'abm.fr.




Amérique du Nord Atlanta : 400/760 €
Anchorage : 650/950 €
Boston : 350/800 €
Calgary : 530/790 €
Chicago : 360/780 €
Denver : 450/850 €
Houston : 470/850 €
Las Vegas : 470/760 €
Los Angeles : 420/780 €
Miami : 390/760 €
Montréal : 390/680 €
New Orleans : 430/800 €
New-York : 350/780 €
Québec : 500/780 €
San Francisco : 420/780 €
Toronto : 390/680 €
Vancouver : 550/850 €
Washington : 380/850 €
Amérique Centrale et Caraïbes Antilles Anglaises : 650/900 €
Antilles Françaises : 430/900 €
Antilles Néerland. : 640/850 €
Bahamas : 560/790 €
Cancun : 570/790 €
Guatemala : 650/850 €
Kingston : 500/1 000 €
La Havanne : 600/850 €
Managua : 650/890 €
Mexico : 570/780 €
Panama : 650/890 €
Port of Spain : 800/980 €
St Domingue : 590/800 €
San Jose : 650/890 €
San Juan : 550/790 €
San Salvador : 700/890 €
Amérique du Sud Asuncion : 790/1 000 €
Bogota : 640/890 €
Buenos-Aires : 680/860 €
Caracas : 520/780 €
Cayenne : 480/850 €
Georgetown : 800/1 100 €
La Paz : 820/1 200 €
Lima : 750/1 100 €
Montevideo : 720/950 €
Paramaribo : 600/1 100 €
Quito : 690/980 €
Recife : 680/840 €
Rio : 650/950 €
Salvador : 800/1 000 €
Santiago : 790/1 000 €
Sao Paulo : 700/950 €
Pacifique Auckland : 820/1 500 €
Australie (sf. Sydney) : 900/1 300 €
Fidji : 1 000/1 300 €
Honolulu : 750/1 000 €
Nouméa : 1 100/1 450 €
Papeete : 850/1 400 €
Port Moresby : 1 500/1 900 €
Sydney : 880/1 300 €
Asie Bangkok : 500/780 €
Bombay : 520/750 €
Calcutta : 680/850 €
Colombo : 600/850 €
Dacca : 650/900 €
Delhi : 520/750 €
Denpasar - Bali : 650/990 €
Hanoï : 550/900 €
Hong-Kong : 570/850 €
Jakarta : 650/900 €
Karachi : 500/850 €
Kathmandou : 650/990 €
Kuala Lumpur : 580/850 €
Kuching : 800/950 €
Madras : 640/800 €
Maldives : 650/890 €
Manille : 650/850 €
Medan : 730/1 000 €
Osaka : 720/900 €
Pékin : 550/990 €
Phnom-Pénh : 600/1 000 €
Rangoon : 700/890 €
Saïgon : 580/900 €
Séoul : 670/960 €
Shangaï : 550/960 €
Singapour : 620/850 €
Taipeh : 620/980 €
Tokyo : 550/990 €
Ulan Bator : 750/950 €
Vientiane : 700/950 €
Moyen-Orient et Asie Centrale Alma Ata : 750/1 050 €
Amman : 400/520 €
Beyrouth : 380/520 €
Bichkek : 650/860 €
Damas : 380/490 €
Douchambe : 750/990 €
Dubaï : 530/650 €
Jeddah : 580/880 €
Sanaa : 600/900 €
Tashkent : 680/880 €
Téhéran : 520/700 €
Afrique Accra : 750/940 €
Addis Abbeba : 650/950 €
Antananarivo : 800/1 150 €
Bamako : 440/640 €
Bangui : 790/950 €
Banjul : 590/790 €
Cap Vert : 590/750 €
Conakry : 650/950 €
Cotonou : 500/750 €
Dakar : 350/600 €
Dar Es Salam : 700/850 €
Douala : 600/850 €
Gaborone : 900/1 050 €
Harare : 800/1 000 €
Johannesburg : 590/890 €
Kampala : 650/920 €
Khartoum : 550/700 €
Kilimanjaro : 480/880 €
Lagos : 750/1 100 €
Le Cap : 680/950 €
Libreville : 750/1 000 €
Lilongwe : 700/900 €
Lomé : 440/650 €
Madère : 250/400 €
Mahé : 720/1 000 €
Maurice : 840/1 200 €
Mayotte : 880/1 100 €
Mombasa : 500/750 €
Nairobi : 560/850 €
N'djamena : 790/1 000 €
Niamey : 440/700 €
Nouakchott : 480/680 €
Ouagadougou : 300/700 €
Réunion : 620/900 €
Windhoëk : 800/1 000 €
Méditerranée (sens large) Agadir : 150/400 €
Ankara : 300/500 €
Antalya : 250/500 €
Athènes : 170/390 €
Baléares : 140/320 €
Barcelone : 120/290 €
Canaries : 220/390 €
Casablanca : 150/400€
Chypre : 200/350 €
Djerba : 130/350 €
Faro : 150/300 €
Héraklion : 200/390 €
Istanbul : 190/450 €
Izmir : 190/450 €
Le Caire : 400/750 €
Lisbonne : 150/300 €
Madère : 250/390 €
Madrid : 120/290 €
Malaga : 170/300 €
Malte : 150/320 €
Marrakech : 150/400 €
Monastir : 130/350 €
Naples : 170/290 €
Palerme : 170/390 €
Porto : 150/300 €
Rome : 130/290 €
Sardaigne : 240/400 €
Tanger : 150/400 €
Tel Aviv : 390/500 €
Tunis : 130/350 €
Venise : 150/290 €
Europe du Nord et du centre Amsterdam : 120/190 €
Berlin : 170/280 €
Bratislava : 100/350 €
Bucarest : 250/450 €
Budapest : 180/350 €
Cardiff : 90/300 €
Copenhague : 180/290 €
Cork : 100/250 €
Dublin : 90/200 €
Edimbourg : 180/290 €
Francfort : 130/250 €
Glasgow : 180/290 €
Helsinki : 290/400 €
Jersey : 120/200 €
Kiev : 350/500 €
Londres : 75/190 €
Moscou : 300/500 €
Munich : 130/200 €
Oslo : 180/350 €
Prague : 100/290 €
Riga : 190/400 €
Reykjavik : 280/600 €
St Petersbourg : 300/480 €
Shannon : 100/250 €
Sofia : 250/380 €
Stockholm : 180/300 €
Tallin : 190/400 €
Varsovie : 190/390 €
Vienne : 180/290 €
Vilnius : 190/400 €





Derniers adhérents en ligne

marardon   adhabm   sabonbois   odechailler   opaugam   rdemougin   grperra   catherine   brtanguy   andupont   dabarreteau   anverdier   hemadelaine   agiudicelli   lgilbert  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public