logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
       

Madagascar


Le raphia en sursis


Madagascar est le principal producteur mondial de raphia.
Dans le parc d'Ankarafantsika au nord-ouest de l'île, où le palmier pousse naturellement, un projet a été mis en place pour lutter contre la surexploitation de la fibre et fournir du travail aux villageois.

Madagascar1Il faut quelques heures de taxi-brousse pour rejoindre le petit village d'Ampombilava, niché au coeur du parc d'Ankarafantsika, à 500 km au nord-ouest de Tananarive. Là, au milieu de quelques maisons sommaires, un petit atelier en dur, indiqué par un panneau discret.
À l'intérieur, deux femmes s'activent sur leur métier à tisser.
Elles fabriquent des sets de table et des stores en raphia. Cette fibre végétale est tirée d'une espèce de palmier. Vous la connaissez sûrement car elle est utilisée dans la confection de jolis paniers aux couleurs chatoyantes que l'on retrouve souvent sur les marchés en France. La majorité de ces articles sont fabriqués à Madagascar où le raphia constitue une filière importante dans l'économie du pays. Le raphia pousse naturellement dans plusieurs régions de l'île, et notamment dans le parc d'Ankarafantsika.
Cette station forestière créée à l'époque coloniale s'étend sur 130 000 hectares. Au sein du parc, des villages construits au XIXe siècle ont été autorisés à rester dans la zone d'occupation contrôlée. C'est le cas d'Ampombilava.



en_train_vers_Manakara_9462
Enormément de choses à faire et à voir à Madagascar avant tout pour les amoureux de nature et d'aventure. Donc, vu l'étendue du pays, si l'on n'a que peu de temps (indispensable à Mada !) autant se limiter à une ou deux régions seulement.
Parmi les sites à voir : Antananarivo (musée historique, les palais...), Ambohimanga (résidence d'été des rois), Fort Dauphin (le site), Massif de l'Ankarana (aiguilles karstiques), Nosy Bé et les îles voisines (plages, plongée), Diego Suarez (la baie et ses environs). Egalement, les lémuriens et lézards à voir dans les différents parcs où il est possible de randonner (Isalo, Berenty...).


. Les parcs nationaux

Les parcs et réserves constituent l'un des principaux centres d'intérêt du pays. Il faut obligatoirement être accompagné d'un guide pour les visites. On les trouve au bureau de l'ANGAP (l'organisme chargé de la gestion) à l'entrée des parcs. Les tarifs varient surtout selon le parcours; souvent trois ou quatre sont proposés (2 heures, 3-4 heures, 4-6 heures) avec des tarifs de 3 à 10 € pour un groupe dont la taille dépendra du parc (en général 3 ou 4 personnes). Une visite nocturne coûte environ 6 à 12 €. Les guides sont compétents, ils connaissent bien la faune et la flore et ont des capacités impressionnantes pour repèrer les lémuriens et autres animaux.

. Fêtes

Août et septembre sont l'époque des cérémonies de retournement des morts. Il est assez facile d'y assister en y étant introduit par une connaissance de la famille : votre chauffeur, hôtelier, commerçant...

Artisanats

Beaucoup de choses à ramener et à marchander : sculptures sur bois (chaises, marmites, popotes, animaux...) et marqueterie à Ambositra; oeufs et solitaires en diverses pierres à Ambositra, Andasibe; voitures (2 CV, Coccinelle, taxi-brousse) en aluminium de récupération à Tana; nappes brodées à Nosy Komba; maquettes de bateaux (pirogues, boutres) à Nosy Komba; objets en corne de zébu; vannerie sur les marchés; instruments de musiques (tam-tams, instruments malgaches...).
Egalement des épices : vanille, poivre vert, girofle, cannelle, citronnelle sur les marchés (Diégo ou Nosy Bé notamment).



A voir

**** : à ne pas manquer; *** : très bien; ** : à voir; * éventuellement
.
. Au sud de Tana

Antananarivo * (ville)
Environs de Tana ** (sites historiques, villages traditionnels, rando)
Lac Itasy * (paysages, oiseaux, rando)
Antsirabe * (ville)
Environs d'Antsirabe ** (paysages, lacs, villages traditionnels, rando)
Ambositra et env. ** (ville; paysages, villages artisanaux)
Descente de la Tsiribihina *** (paysages, faune, villages)
Environs de Morondava ** (sites funéraires, baobabs, faune)
Côte de Morondava à Tuléar ** (paysages, plages, 4x4, villages)
Tuléar * (ville)
Ifaty et Anakao *** (plages, plongée, rando)
Réserve de Tsimanampetsotsa (paysages, faune dont oiseaux)
Extrême Sud *** (paysages, plages, 4x4, faune)
Réserve de Berenty *** (paysages, faune dont lémuriens)
Environs de Fort Dauphin ** (paysages, plages, faune, rando, balades en mer)
Parc de Zombitse * (oiseaux, rando)
Parc de l'Isalo **** (paysages, faune, flore, rando)
Parc de l'Andringitra **** (paysages, villages, rando)
Ambalavao et env. * (ville; paysages, faune, flore)
Parc de Ranomafana *** (paysages, flore, faune dont lémuriens)
Fianarantsoa et env. ** (ville; vignobles, thé)
Train Fianar. - Manakara *** (paysages)
Manakara * (ville)
Canal des Pangalanes **** (paysages)

. Au nord de Tana

Réserve de Périnet **** (paysages, faune dont lémuriens)
Lac Alaotra * (oiseaux)
Route des Contrebandiers ** (paysages, rando)
Tamatave * (ville)
Côte au nord de Tamatave ** (paysages, plages, vestiges historiques, villages)
Ile Sainte Marie **** (plages, plongée, balades, baleines)
Parc de Manara Nord ** (paysages, plages, plongée, faune, rando)
Péninsule de Masoala *** (paysages, plages, plongée, faune, flore, rando)
Sambava et env. * (ville; vanille, rando)
Vohéma et env. * (ville; lac)
Tsingy Rouges et Réserve d'Analamera ** (paysages, faune)
Diego Suarez et sa Baie ** (ville; paysages, plages)
Parc de la Montagne d'Ambre **** (paysages, faune, flore, rando)
Réserve de l'Ankarana **** (paysages, faune, flore)
Nosy Bé et îles voisines **** (paysages, plages, plongée, balades en mer)
Majunga * (ville)
Environs de Majunga ** (paysages, plages, grottes)
Réserve d'Ampijoroa ** (flore, faune dont oiseaux)
Parc des Tsingy de Bemaraha **** (paysages)









Antananarivo

Prix : 800/1 150 €.
Aéroport Ivato à 14 km du centre (bus).
Taxe d'aéroport : env. 15 € (internat.) et 2 € (dom.).
Directs (11h00) Air France, Air Madagascar de Roissy; Corsairfly d'Orly.
Vols avec changement (13 à 18h00) : Air Mauritius, Air Austral, Kenya Airways, South African Airways.

. Que choisir ? :

Corsairfly, sans hésitation, qui demeure généralement le plus intéressant à l'année sur la destination (la compagnie dessert également en direct Nosy Bé). Attention toutefois car la compagnie de Nouvelles Frontières ne dispose que de peu de vols (dont certains passent par la Réunion) comparé aux autres et d'un contingent limité à quelques centaines de passagers par semaine sur la destination. Bref, mieux vaut si prendre tôt en regardant aussi bien sur les moteurs de recherches en ligne qu'auprès de Nouvelles Frontières.
Quant aux autres directs, Air Mada ou Air France (meilleur service) peuvent très ponctuellement aussi proposer quelques offres relativement intéressantes. Donc, à voir si on ne peut bénéficier des vols Corsair.
A éviter par contre les liaisons avec changement, y compris Air Austral via la Réunion (dont certaines vendues parfois sous le label Air France), souvent bien plus longues et plus chères.

. A savoir :

Au niveau régional, en plus de pouvoir arriver depuis la Réunion (environ 400 € A/R), Madagascar est également inclus dans le pass aérien Air Austral sur l'Océan Indien.

Enfin, à signaler qu'Air Madagascar propose également des vols au départ de Marseille.


Voie maritime

Pas de liaisons vraiment régulières et finalement assez peu d'opportunités d'arriver par voie maritime à Madagascar.
Tamatave (côte est) est accessible en cargo, notamment depuis la Réunion (36 heures pour deux départs/mois avec la SCOAM et 300 € environ A/R). Il existe aussi plus ou moins des bateaux-cargos reliant Majunga (côte ouest) à Mayotte et les Comores. Sinon aussi, à l'occasion, quelques voiliers ou des boutres faisant du cabotage dans la région.
De façon générale, l'accès par mer nécessite d'avoir du temps (pour chercher un bateau ou attendre son départ) et quelques moyens; le tout parfois dans des conditions pas toujours optimales au niveau confort et sécurité...

Réseau routier

Le réseau routier malgache n'est pas vraiment en bon état et nécessite dans nombre d'endroits un 4x4. Seulement 10 à 12% des 50 000 km de routes du pays sont bitumées et certaines sont impraticables en saison des pluies. Donc, comptez généralement pas plus de 30 à 50 km/h de moyenne.A signaler les contrôles de police assez fréquents sur les routes.


Sur le web

Les transports locaux


Location de voiture

Si la location de véhicule demeure une très bonne solution pour se déplacer, nombre de voitures sont cependant proposées avec chauffeur (le prix inclue généralement la nourriture et le logement de celui-ci plus souvent le carburant). Comptez en gros 50 à 80 €/jour pour un 4x4 et environ 25 à 45 € pour une véhicule normal; le cas échéant ne pas hésiter à négocier.
Autre possibilité si l'on veut faire quelques économies, affrêter un taxi (ou autre) à la journée ou plus selon ses besoins.

Bus

Il existe à Madagascar un petit réseau de bus sur les axes principaux. Cependant celui-ci demeure bien moins utilisé que le taxi-brousse.A signaler également la création assez récente du "Madabus", service de minibus longue distance spécialement adapté aux voyageurs occidentaux (prix en conséquence).

Taxis-brousse

Antsirab_8192La meilleure façon - ou la plus "traditionnelle" - de voyager à Madagascar reste le taxi-brousse utilisé par une majorité de la population. Ceux-ci vont partout pour vraiment pas cher (en gros un peu moins de 1 € les 50 km). Le véhicule (break, minibus, 4x4...) ne partant que lorsqu'il est plein, prévoyez cependant large y compris au niveau du trajet (30 à 50 km/h maxi).
A savoir quand même que les trajets peuvent être longs, fatigants et sans confort compte tenu notamment du nombre de passagers et de l'état des routes.
Pour ceux qui aiment plus de confort, le "taxi be" est conseillé; on loue alors l'ensemble des places du véhicule.

Trains

Après une disparition quasi totale, quelques lignes ont été cependant réouvertes (pour combien de temps ?). Le train ne doit pas être considéré comme un mode de déplacement rapide à Madagascar mais simplement comme un moyen de découvrir des paysages superbes, des villages isolés et des coins perdus.

Sur le web

RéseauFCE
Madarai, société qui gére les trains du réseau nord , avec un trajet en Micheline des années 30.

Conseillé :
 le trajet Fianarantsoa - Manakara avec la FCE.

Autres lignes : Tana - Antsirabe et Tana - Ambatondrazaka via Moramanga.

Les informations concernant les trains sont toujours à vérifier sur place tellement l'état des voies et des motrices, le climat peuvent perturber le trafic, sans parler aussi du problème des ouvertures/fermetures de lignes à répétition.

Maritime

On trouvera des bateaux en tous genres, de la pirogue au cargo, réguliers ou particuliers à affréter, le long des côtes, notamment dans le canal des Pangalanes, vers Nosy Bé ou Sainte Marie.

Sur le web

Lignes de cabotage de/vers Ste Marie

Attention cependant car, hors dessertes principales ou régulières, cela peut parfois demander un peu de temps (pour chercher un bateau ou attendre son départ) et quelques moyens; le tout parfois dans des conditions pas toujours optimales au niveau confort et sécurité...










Hébergements

Hôtels

Hormis à Nosy Bé, Tananarive ou Diego Suarez le parc hôtelier n'est pas forcément haut de gamme. Par contre il existe nombre de possibilités économiques de guest-houses, bungalows ou petits hôtels locaux un peu partout dans le pays.
Au niveau prix, comptez moins de 8 € la double pour du basique et 10 à 15 € pour un peu plus de confort.

→ Projet d'écolodge qui permettra le fonctionnement d'une clinique médico-chirugicale à Sainte-Marie : http://www.andzaha.com/ 


Chez l'habitant

Dormir chez l'habitant est possible dans les villages en trek ou dès lors que l'on sort un peu des sentiers battus. Mieux vaut à la limite être accompagné par un local ou un guide (au niveau langue et us et coutumes). Prévoir un dédommagement ou de petits cadeaux.

Halte à Tana : Muriel propose des chambres d'hôtes .


Camping

Des possibilités de camping existent dans le pays, notamment dans les parcs et réserves où des emplacements (généralement basiques) sont souvent prévus. Prix plus que modiques. Prévoir cependant son matériel et parfois son intendance lorsque les sites sont assez loins des villes ou villages.
Sinon, il est possible de dormir partout après avoir demandé l'autorisation.

Sur le web

Annuaire des hôtels
Guesthouse


Gastronomie

Le riz-poulet est le plat de base de Madagascar et le romazavo (pot-au-feu de zébu) le plat national. Parmi les autres classiques : les soupes (chinoise, légumes...), le poulet (rôti, en sauce), la viande de zébu (en steak, tournedos...), le canard (magret et foie gras) accompagnés de riz ou de légumes sautés. Eau minérale partout, bières et vins locaux.

. Restaurants

Il existe deux catégories de restaurants : les "hotelys" où s'arrêtent les taxi-brousses, pas chers (2 ou 3 € le repas) mais peu variés (poulet, zébu sauce, saucisses et riz), et les restaurants plus "classiques" proposant une cuisine chinoise ou "française" mais rarement malgache. Comptez 5 à 6 € le repas pour ces derniers.









→ Formalités et conseils sur la destination par le Ministère des Affaires Etrangères.

Visa plus passeport valable 6 mois après la date prévue de sortie du pays.

. Visa avant le départ

Visa de 3 mois, non renouvelable, pour 50 € et une seule entrée ou 70 € et deux entrées. Délais d'obtention : en gros 5 jours.

. Visa à l'arrivée

Les visas peuvent être également obtenus (pour parfois un peu moins cher) directement aux ports ou aéroports d'arrivée (validité généralement d'un mois). En cas de visa pour un mois, possibilité de

. Gratuité

Afin de relancer le tourisme dans l'île suite aux derniers événements, le gouvernement malgache a (en principe) décidé de rendre gratuit le visa pour les séjours de moins de 30 jours. Cette mesure sera en vigueur jusqu'au 31 décembre 2009.

ADRESSES UTILES

. Consulats
4 av. Raphaël, 75016 Paris. Tél. : 01 45 04 62 11. Ouvert de 9h30 à 12h30 et 15h00 à 16h30.
Neuf autres consulats notamment à Marseille, Bordeaux, Lyon et St Denis de la Réunion.

. Office du Tourisme
En ligne.

. Maison de Madagascar
40 rue du Général Foy, 75008 Pars. Tél. : 01 42 93 39 19.

. Air Madagascar
73 Bd Haussmann, 75008 Paris. Tél. : 08 92 70 18 19.
Par téléphone du lundi au samedi de 8h30 à 19h00.

Affluence

Madagascar souhaitant développer le tourisme a de ce fait progressivement assoupli certaines règles (tarification unique résidents-non résidents, obtention du visa à l'arrivée, fin de déclaration des devises, etc), ce qui implique que depuis quelques temps la destination connaît un certain engouement.Le pays a reçu 312 00 visiteurs en 2006 (+ 12% sur 06/05) d'abord européens et notamment français de métropole ou de la Réunion (181 000 en 2007), allemands et italiens.

Derniers adhérents en ligne

adhabm   cvandyk   phlautridou   ccohen   catherine   opaugam   fbouvet   bebenoist   olpiccin   eleguinio   mfournier   aclerenard   ddemange   akaufmann   gemahu  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public