FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
Vous êtes iciAccueil|Actus des bourlingueurs|Laos : Vang Vieng : paradis ou enfer pour les habitants
mercredi, 29 janvier 2020 15:51

Laos : Vang Vieng : paradis ou enfer pour les habitants

 C'est une première fois pour nous au Laos et dans cette petite ville au bord de la rivière Nam Song et au pied de belles falaises karstiques.
On m'avait prévenu depuis quelques années "il faut vite y aller avant que le tourisme de masse ne dégrade tout". C'est ce que nous deplorons depuis  notre arrivée ...

Les paysages sont très beaux, le tourisme de masse (bcp de jeunes) est bien présent, les chemins praticables en véhicules par les locaux ou en VTT comme nous sont dégradés par le nombre très important de buggies pilotés notamment par des touristes Coréens. La poussière règne en maîresse partout de même que la pollution due aux véhicules à moteur, le bruit assourdissant dans les bars où se défoncent les jeunes ou moins jeunes de toutes nationalités qui constituent les 2/3 des touristes dans cette ville hors du temps du Laotien moyen...

On nous avait bien dit !! La réservation préalable sur Internet (Agoda) d'une chambre dans le Popular View Guesthouse avec balcon et vue sur la rivière est un très bon choix, je recommande donc. Il est situé à côté de la passerelle nord temporaire (15 € la chambre pour 3, avec pt déjeuner mediocre) .

En cette fin janvier 2020, le niveau de l'eau dans la rivière est bas comme à chaque saison sèche, nous avons quand même pu y faire 2h de kayak. Les très nombreuses agences proposent bcp d'activités : VTT 30.000 kips la journée soit 3€, Kayak l'après-midi 12€/pers (à 3 pers, 2 kayaks) avec un guide dont on aurait pu se passer car peu de courant et peu de rapides faciles à négocier, tubing (sur grosses bouées), buggy, escalade, mongolfière, tyrolienne, etc... Tout pour les loisirs (à outrance) !

On nous avait aussi décrit l'accueil souriant des Laotiens, ce n'est pas le cas ici (comme à l'hôtel...) et on les comprend car ils sont totalement envahis par la cohue de touristes (dont on fait aussi partie) ... Malgré tout, ce tourisme les fait vivre. Cette situation n'est pas facile pour eux.

On y est resté 2 1/2 jours avant de gagner Phonsavan et la Plaine des Jarres.

Popkan mai (Kenavo ?)

> Roland Tourbot et Nicole Grellier (92)
Lu 140 fois

Derniers adhérents en ligne

malebrun   phlautridou   magameiro   madefontenay   anbioret   cabafour   phgouyou   adhabm   opaugam   rbars   emsanchis   carowinckel   maredor   jpgarrec   grobert  
Copyright © 2020 Aventure du Bout du Monde - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public