FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 65

Se déplacer


Dans tous les cas, avoir des guides et cartes où sont écrits les noms des lieux en japonais et en anglais. C'est indispensable pour se repérer.

Par la route


Excellent système routier mais parfois assez complexe pour un européen...

Voiture

Location :

La location de voiture n'est pas vraiment conseillée au Japon (et notamment à Tokyo) à cause de la signalisation parfois écrite en japonais, de la conduite à gauche, des embouteillages en ville ou près des villes et du prix exorbitant des autoroutes. Cela dit, c'est vrai qu'à 3 ou 4 c'est aussi un moyen économique de circuler. Comptez au moins 200/250 € la semaine pour des véhicules très bien équipés (ordinateur de bord).

Circulation :

De façon générale, on circule très lentement au Japon car soit c'est plat et très urbanisé (donc embouteillages et feux rouges en permanence), soit on est en montagne et on ne peut pas rouler vite sur les routes étroites et sinueuses. La vitesse est limitée à 50 km/h sur les routes nationales, 80 km/h sur les autoroutes (mais tout le monde roule à 110-120 km/h s'il n'y a pas d'embouteillages). Hors autoroute, compter 40 km/h de moyenne (sauf au Hokkaido, où il y a de grands espaces non urbanisés). A savoir que pour circuler en voiture au japon le "Road Atlas Japan Shobunsha" en anglais est indispensable (à voir sur place dans les grands magasins japonais).

Bus

Réseau de bus confortable et " relativement économique", de 20 à 50% de moins que les trains express, qui demande toutefois un peu de temps. Intéressant pour quelques dessertes, notamment de nuit, même si le train demeure généralement l'idéal pour se déplacer.
Certaines liaisons bus sont comprises dans le forfait train "JR Pass".

Scooters, motos

Location possible partout ou presque. Pour la moto (qui n'est pas si répandue que ça bien que le pays soit l'un des premiers constructeurs) se renseigner chez les concessionnaires.
A savoir aussi que le permis français toutes cylindrées ne permet de conduire que des 400 cc maxi.; au delà obligation de passer le permis japonais qui est très difficile.

Stop

Possible quoique très rare au niveau des locaux. C'est souvent par curiosité qu'on vous prendra. Utile d'indiquer sa destination en caractères japonais.



Trains


Réseau très développé, plus qu'en France, avec une efficacité toute nippone (trains nombreux et très ponctuels). Même les villages sont accessibles en train.
Toutefois, le système reste parfois complexe et les tarifs sont très élevés, augmentant avec la vitesse et le niveau de confort du train (dont le Shinkansen; TGV local).
A signaler que l'Office du Tourisme japonais offre une carte touristique suffisante pour les déplacements en train.

Formules pass

Pour les étrangers qui visitent la pays le forfait "Japan Rail Pass" s'impose. Il est valable 1, 2 ou 3 semaines avec déplacements à volonté ainsi que pour l'utilisation de quelques bus et ferries. Quand on connait les prix élevés des transports au Japon, il n'y a pas à hésiter surtout que la formule sera très vite amortie !
En plus du JR Pass, d'autres forfaits existent notamment au niveau régional. Nombre de ceux-ci ne sont disponibles qu'en dehors du Japon.

Pour les personnes moins organisées, il existe d'autres solutions, dont les bus de nuit, avec des promos sur Internet (les compagnies sont nombreuses et la concurrence maintient les prix bas):  

- Willer express : https://willerexpress.com/en/ et diverses compagnies auprès desquelles on peut réserver sur le site suivant: 

http://www.bushikaku.net/: uniquement en japonais, mais j'ai pu réserver mon billet grâce aux logiciels de traduction en ligne (y compris pour écrire mon nom en caractères japonais) et trouver l'arrêt de bus grâce à google map et aux images satellites (Internet a révolutionné la manière de voyager)
Bateaux


Bien si l'on a du temps pour la possibilité d'utiliser des ferries au départ notamment de Tokyo vers Hokkaido, Shikoku, Kyushu...
Les bateaux sont généralement confortables, avec des bains publics à la japonaise, et on peut embarquer sa voiture ou moto. Attention certaines dessertes sont très fréquentées en été et il faut donc prévoir en conséquence.



Vols domestiques


Réseau très développé et vols très fréquents avec des compagnies comme la JAL ou ANA. Les japonais sont nombreux à voyager et il vaut mieux réserver longtemps à l'avance.

Tarifs

Jusqu'à il y a peu, les compagnies s'entendaient sur les tarifs mais désormais la concurrence fait qu'il existe des écarts qui poussent à la baisse. Malgré tout les prix restent élevés. En principe, les vols doivent être payés dans les 3 jours suivant la réservation pour éviter le surbooking.
A signaler qu'il est possible d'acheter dans les agences de voyages japonaises des forfaits vols + hôtel de 2 à 4 jours à des tarifs plus avantageux. Une formule "pass" est également disponible pour ceux qui souhaitent découvrir tout le pays en avion.



Transports urbains


Métro ou/et bus

Des métros dans une douzaine de villes et l'idéal pour se déplacer dans les grandes agglomération (dont notamment Tokyo) même s'il n'est pas toujours évident de se repérer à cause des indications parfois uniquement en japonais.
Forfaits à l'occasion possibles dans certaines villes comme Tokyo.

> Métro à Tokyo
On paie en fonction du trajet et si on a sous-estimer le coût de son trajet on peut utiliser les machines avant de sortir pour ajuster le prix.
Il existe des forfaits. A voir en fonction du nombre de trajets effectués.
Une carte de paiement type SUICO est pratique pour utiliser les transports urbains et évite d'avoir à utiliser du liquide. Il y a des machines pour la recharger en argent dans les stations de métro et gares.
Elle peut s'acheter à l'aéroport de Narita ( moins cher qu'en France)
Cette carte permet aussi de payer dans les supérettes type 7-Eleven.

Taxis

(Très) cher de nuit ou pour les longues distances... et les villes sont de plus souvent étendues ! En attendant, les taxis sont extrêmement nombreux (le soir à Tokyo il y en a plus que de voitures particulières !). Les chauffeurs parlent très peu anglais et ne connaissent pas toujours bien les villes. Donc, il est souvent préférable d'avoir un plan de l'endroit où l'on se rend, en plus de l'adresse, ou d'indiquer un point de repère connu proche de cet endroit.

Location de vélos

Très répandue dans les gares et tous les endroits touristiques.



Lu 4138 fois

Derniers adhérents en ligne

cgeorgel   vidaupeyroux   praffin   nsaszczak   myfranceschi   jmbourumeau   catherine   adhabm   anpellier   chdelacotte   arguillaumin   mvarin   clboiteux   srabeau   jemercereau  
Copyright © 2019 Aventure du Bout du Monde - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public