FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
Vous êtes iciAccueil|Toutes les catégories k2|CATHERINE VAN DYK | ABM - Aventure du Bout du Monde
mercredi, 16 mai 2012 11:10

Concours photo

L'eau dans tous ses états

LEau_dans_tous_ses_EtatsDans le cadre du 24e festival des Globe-Trotters qui se tiendra du 28 au 30 septembre 2012 à l'Opéra de Paris-sud, ABM organise un concours photos réservés aux adhérents.

Pour participer, envoyer une à trois photos de qualité exposition à la Case, avec son nom et prénom au dos de chaque photo.

Chaque image au format maxi A4 ou 20x30 est à monter sur passe-partout blanc ou crème format 30x40 extérieur.

Le comité s'occupera de la mise sous cadres.

Les épreuves sont à enregistrer sur un cd d'accompagnement aux dimensions 1024x768 en 72 dpi.

Pour tout renvoi après le festival, prévoir une grande enveloppe affranchie avec vos coordonnées.

 Réception de vos oeuvres : du 1er au 15 septembre 2012 à ABM 11 rue de Coulmiers 75014 PARIS

mercredi, 16 mai 2012 11:10

Dimanche 30 septembre

Les réservations sont fermées. 
Possibilité d'acheter vos billets directement à l'Opéra de Massy à partir de 19 h 15 vendredi. 

Soirée
 
(vendredi ou samedi) : 6 euros (adhérents de l'association ABM), 10 euros (non-adhérents).
Journée 
(samedi ou dimanche, jusqu'à 19 h) : 8 euros (adhérents ABM), 12 euros (non-adhérents)
Forfait week-end
 : 20 euros (adhérents), 30 euros (non-adhérents)
Possibilité de se restaurer sur place.

Rubac10h45
Sur le chemin des étoiles
réalisation numérique de Claire Rubat du Merac (30')
Vu de la cathédrale de toulouse, point de départ de mon voyage, Saint Jacques distant de 1400 km semblait bien loin à atteindre. Il en faudrait donner des tours de pédales. Une invitation transhumante au dépassement de soi, en sillonnant ce chemin tortueux, acrobatique à ses heures. Le périple jalonné d'étapes donne parfois envie de lâcher le guidon. Mais lorsque je croise le regard de pèlerins en marche, nous nous soutenons mutuellement. Chaque jour s'ouvre sur de nouveaux horizons, avec le décor de l'Espagne du Nord, pays de montagnes que je croyais juste ondulées. Elles sont rudes et froides pour le pèlerin cycliste. Puis les certitudes s'estompent. Le Chemin s'habite, se vit et se fait, roue après roue, l'oeil rivé sur les flèches jaunes sur fond bleu. Il invite, même dans l'effort, au cheminement intérieur, fait briller dans les yeux presque toutes les étoiles du firmament, lorsque le but fixé semble accessible. Je me dis que j'ai dépassé l'Everest en parcourant le chemin des étoiles à vélo.
J'en reviens avec un regard différent...


Tarap211h30 :
Tarap d’un monde à l’autre ( Népal)
film en avant première de Hervé Tiberghien (90’)
Tarap, une vallée dans l’Himalaya à 4200 m d’altitude. Dans un décor majestueux, au sein d’une nature sacralisée, des hommes et des femmes mènent une existence rude et précaire respectueuse de la tradition tibétaine. Aujourd’hui l’équilibre de la vallée est menacé par l’irruption brutale de la "Civilisation". Le seul rempart contre cette poussée irrésistible de la modernité semble être la jeune génération de tarap-pa éduqués. Seront-ils capables de négocier la délicate mutation de leur culture native ?


caravane_Route_sel14 hAzalaï, la route du sel (Mali)
film de Claudine Arnaud et Olivier Borot (42’)
Pendant 800 kilomètres, entre les mines de Taoudenni et Tombouctou, Claudine et Olivier ont suivi une caravane de 160 chameaux qui transporte le sel à travers le désert du Sahara dans le nord du Mali.
En mars 2010, craignant terroristes et trafiquants de drogue, habillés en touareg, marchant en claquettes pour ne pas laisser de traces suspectes, ils ont partagé le quotidien des caravaniers pendant 23 jours. 23 jours à observer ces hommes fiers et dignes qui répètent les gestes de leurs aïeux, guidant leurs bêtes à travers le désert. 23 jours où se sont mêlés angoisses et peurs, maladies et épuisement. 23 jours à ressentir la force et la puissance qui se dégagent de ces équipages extraordinaires. 23 jours incroyables qui ont marqué leurs vies à jamais. http://www.anouveausurlaroute.fr/



mada_414 h 50 : Madagascar
réalisation numérique de Claudette Thomas (30’).

Tropicale, baignée par l’océan indien, l’île de Madagascar déploie ses richesses aux multiples facettes. Des hautes terres terrassées pour les rizières aux lagons émeraudes, le pays se découvre au fil de belles et attachantes rencontres.





Za_panthera15h 30 Za Panthera, (Kirghizie)
film d’Eric Châteauminois (48').
Les 13 chevaux avancent en file indienne, coupant parfois les lacets de l’ancienne piste, et remontant directement face à la pente. Dans quelques heures ils devraient pouvoir passer ce col à 4 000 m d’altitude et enfin pénétrer au cœur de la réserve naturelle de Sarychat Ertach au Kirghizstan. Accompagné de scientifiques français et kirghizes, l’équipe est venue pour mener à bien un programme de recherche afin d’étudier l’animal mythique maître des lieux : la panthère des neiges.

Bande annonce

Lallee_des_glacesfest17h L’allée des Glaces
4 000 km en voilier au cœur de la banquise
film de Fréderic Jouve Kiss the sea productions (52')
Tout comme le commandant Charcot et d’autres explorateurs mythiques, le navigateur polaire Olivier Pitras rêve de découvrir la côte Nord-Est du Groenland classée plus grand parc national du monde depuis 1974. Avant d’atteindre ces côtes aux cartes approximatives il faudra traverser le détroit de Fram, qui sépare le Spitzberg du Groenland, puis affronter le danger des ceintures successives de banquises dérivantes. Cette région est totalement vierge. Ceux qui l’ont parcourus en voilier se comptent sur les doigts de la main. Les fjords encaissés qui découpent la côte en fines dentelles de falaises abruptes comptent parmi les plus isolés et sauvages de la planète. L’équipage embarqué dans cette aventure défriche un terrain encore plus mystérieux que le passage du Nord-Ouest ou la péninsule Antarctique.
«Southern Star» est le seul voilier de la saison à avoir atteint cette latitude.

Raphaelweb18 h Paroles de conflits
film de Raphaël Beaugrand (90’)
Pendant un an, seul et à vélo, Raphaël Beaugrand a parcouru près de 10 000 kilomètres pour aller à la rencontre des victimes de conflits. Il vous invite à toucher du doigt les conflits et tourments de guerre qui agitent encore notre continent eurasien.
http://parolesdeconflits.com/



mercredi, 16 mai 2012 11:08

Samedi 29 septembre - Soirée


Les réservations sont fermées. 
Possibilité d'acheter vos billets directement à l'Opéra de Massy à partir de 19 h 15 vendredi. 

Soirée
 (vendredi ou samedi) : 6 euros (adhérents de l'association ABM), 10 euros (non-adhérents).
Journée (samedi ou dimanche, jusqu'à 19 h) : 8 euros (adhérents ABM), 12 euros (non-adhérents)
Forfait week-end : 20 euros (adhérents), 30 euros (non-adhérents)
Possibilité de se restaurer sur place.

sous_le_pole_320h On a marché sous le pôle  film de Thierry Robert et Ghislain Bardout (52'). Une équipe d’explorateurs organise une expédition qui les mènera du Pôle Nord jusqu’aux côtes du Canada. 800 kilomètres à parcourir afin de plonger sous la banquise, pour découvrir et filmer ce monde sub-aquatique avant que la glace ne disparaisse.Un témoignage pour les générations futures du temps où l’homme marchait sur l’eau, et où des cathédrales de glaces sous marine croissaient la tête en bas.
http://www.underthepole.com/



tessonbaikal121h Six mois de cabane au Baïkal
film de Sylvain Tesson et Florence Tran (52') production Bô Travail
Pour rassasier son besoin de liberté, Sylvain Tesson a trouvé une solution radicale : s’enfermer dans une cabane en pleine taïga sibérienne, sur les bords du lac Baïkal, pendant six mois. De février à juillet 2010, il a choisi de faire l’expérience du silence, de la solitude, et du froid. « Le défi de six mois d’ermitage, écrit-il, c’est de savoir si l’on réussira à se supporter. En cas de dégoût de soi, nulle épaule où s’appuyer, nul visage pour se lustrer les yeux. Vivre en cabane c’est l’expérience du vide ! » Sylvain Tesson a filmé presque quotidiennement ses impressions, ses joies et ses peines face à la splendeur du lac, ses doutes, mais aussi, ses moments d’extase, de paix intérieure et d’osmose avec la nature.
« La vie en cabane apprend à peupler l’instant, à ne rien attendre de l’avenir et à accepter ce qui advient comme une fête. Le génie du lieu aide à apprivoiser le temps. »

Birmanie22h15  Ombres birmanes
réalisation numérique de Thierry Falise (16’)
Les photos de ce diaporama sont extraites du nouveau livre de Thierry Falise, Burmese Shadows. Cet ouvrage couvre, en 220 photos, 25 ans de reportages en Birmanie dont de nombreux voyages clandestins dans les territoires ethniques frontaliers avec la Chine et la Thaïlande. Il présente notamment le bouddhisme et autres formes de spiritualité, la dureté et les joies de la vie quotidienne, les empires de l'opium, les maquis ethniques, l'oppression contre les minorités, les manifestations de moines en 2007 ou les Birmans de l'étranger.

 

EGF-OlivierArchambeau-Route66_122 h 45 It was the route 66 (États-Unis)
film documentaire d’Olivier Archambeau (52’)

La Route 66 traverse les Etats-Unis sur près de 4000 kilomètres de Chicago à Los Angeles.Officiellement déclassée en 1985, son nom reste pourtant connu de tous et les mythes qui s'y rapportent bien vivants. Plus que jamais, celle que l'on appelle encore la Main Street of America apporte à ceux qui veulent l'emprunter une part de l'histoire et du rêve américain. It was The Route 66 part à la recherche de cet axe laissé à l'abandon, où les paysages grandioses voisinent avec les nombreux bourgs abandonnés.


mercredi, 16 mai 2012 11:08

Samedi 29 septembre - Journée

Les réservations sont fermées.
Possibilité d'acheter vos billets directement à l'Opéra de Massy à partir de 19 h 15 vendredi. 

Soirée
 (vendredi ou samedi) : 6 euros (adhérents de l'association ABM), 10 euros (non-adhérents).
Journée (samedi ou dimanche, jusqu'à 19 h) : 8 euros (adhérents ABM), 12 euros (non-adhérents)
Forfait week-end : 20 euros (adhérents), 30 euros (non-adhérents)
Possibilité de se restaurer sur place.

Dufour-Nepalpopup11 h Notre échappée belle un an à deux autour du monde
film de Frédéric Dufour 1e partie. (56’).
Nous sommes partis en couple, sacs à dos, autour du monde. Après avoir rejoint Moscou en bus, puis emprunté le mythique Transsibérien, passant par la Russie, la Sibérie, la Mongolie puis la Chine, nos pas se sont portés vers le Népal où nous avons pu côtoyer à pied, seuls et sans guide, les plus hauts sommets de la terre. Enfin c’est en Thaïlande, Laos et Malaisie que nous avons achevé la partie asiatique de notre périple. http://www.nataderic.fr



Yemen212h Yémen
réalisation numérique de Jean Michel Quintton (48’).


Du fond de sa mémoire d’enfant, mille images se chevauchaient, faisant naître en lui ce rêve fou de partir au Yémen sur les traces de la mythique reine de Saba et de l’écrivain aventurier Henri de Monfreid.




Djamel_Balhi_214 h Coureur du monde,
réalisation numérique de Jamel Balhi (60’).
Jamel Balhi parcourt le monde au rythme de l’humain, à 12 km/h. A pied il a traversé 184 pays.
En partant de France, il a atteint les endroits inaccessibles de la terre, comme les coins les plus reculés du Tibet, de l’Amérique latine ou de l’Australie. Les étapes journalières d’environ 70 km font défiler les paysages, les villages et les visages du monde. Avec un petit sac à dos pour seule assistance ajouté à un budget quotidien de 3 à 4 euros, il poursuit chaque jour la route qui le mène de pays en pays, au gré des rencontres. http://www.coureur-du-monde.org/


film_SolennMuhapikwa15 h Les Himbas font leur cinéma (Namibie)
film réalisé par Solenn Bardet (52').Coproduction GEDEON PROGRAMMES,
Quand un peuple premier prend son image en main...
Las d’être filmés par les caméras du monde entier sans jamais avoir leur mot à dire, une vingtaine de Himbas, ces nomades de Namibie connus sous le nom du « peuple d’ocre », décident de se mettre en scène pour la caméra : cérémonies et relations aux ancêtres, secrets de beauté et dangers de la modernité, recettes de cuisine… Avec humour et sensibilité, loin des clichés habituels, les Himbas nous font découvrir leur monde. En filigrane, c’est aussi et avant tout une aventure humaine, avec au centre l’amitié et la complémentarité de deux femmes, l’une himba, Muhapikwa, porteuse de la tradition, l’autre française, Solenn, qui ont décidé de bousculer les représentations établies…
http://www.association-kovahimba.net/

Bande annonce

Yapa_Burkina16h 30 Concert de musique avec le groupe Yapa (30')
Trois guitaristes, un percussionniste, une musique instrumentale inspirée de voyages et de découvertes.
Voilà plus de 15 ans que les quatre musiciens de Yapa trimbalent leurs guitares à la rencontre de nouvelles cultures. Un dernier disque enregistré au Burkina Faso, le prochain enregistré en Inde, aussi à l'aise dans la cave d'un club de jazz parisien que dans la moiteur Ouagalaise, les quatre Yapa vous font voyager l'espace d'un instant http://www.yapa.fr/





Alain_Basset117h 15 Jardin Secret d’Amazonie
film de Dominique Derrien et Alain Basset (40').
Jean est un frère mariste francophone chargé de la pédagogie d’une école de la communauté implantée à Labréa, un gros bourg de l’état de l’Amazonas dont la capitale est Manaus. C’est ici que se termine l’hypothétique transamazonienne supposée relier l’Atlantique au Pacifique en traversant les Andes. Les communautés locales installées de longue date le long des fleuves s’opposent parfois aux Amérindiens qu’elles estiment privilégiés par l’état. Le droit à la terre est fondamental et les deux communautés œuvrent à la préservation de leur milieu. A ce titre la création de réserves par l’état est un pas important pour la sauvegarde durable de la forêt.Le rio Purus est un des ogres d’Amazonie : il dévore ses rives, charrie des alluvions depuis les Andes boliviennes et engloutit les géants déchus qui jonchent les plages avant de prendre la route de l’Atlantique. A deux jours de barque du rio Purus et six de Labréà, nous rejoignons le clan Apurina d’Alfredo. Ce groupe d’une cinquantaine de personnes vit en symbiose avec son environnement au fond de l’igarapé Tumia. Un igarapé est une rivière qui s’enfonce dans le couvert végétal. Contrairement au rio Purus, les eaux de l’igarapé Tumia sont noires. Il y a peu de moustiques vecteurs de malaria. Une sorte de paradis que l’on peut comparer aux bords de la Marne sans les guinguettes ! Frère Jean est de la partie en compagnie d’Heidé membre de la Pastorale indigène et de Zezinho adopté dans son enfance par le clan Apurina. Le vieux cacique du groupe a passé la main à l‘ainé de ses 15 enfants, mais sa case où officie en douceur Laura sa femme, est le centre de la petite communauté. Pour nous offrir de la viande, le seul met de choix, tous les hommes sont partis à la chasse. Ils reviennent avec trois pacas, de gros rongeurs aux dents de lapin, 11 sangliers et un tapir de 140 kilos. Nos hôtes organisent une fête traditionnelle à laquelle ils convient un clan isolé qui s’est récemment rapproché de l’école. L’ensemble des acteurs sociaux cherche à fixer ces communautés traditionnelles sur leur territoire. Loin des clichés folkloriques, la préservation de leur mode de vie est garante d’une sauvegarde du poumon de la planète et d’une entrée en douceur dans la modernité. La formation d’agents de santé chargés de distribuer à bon escient les médicaments, la formation d’instituteurs d’origine Apurina, la gestion raisonnée des ressources forestières doit permettre le maintien des peuples de la forêt dans leur « jardin secret ».



Virginie_seiller18h Le livre du ciel ; Les Miao noirs, peuples oublié de Chine,
film de Virginie Seiller (40’)
Parties à la recherche d’une mystérieuse stèle de pierre, la Table des Lois du peuple Miao, nous rencontrons Guzhu, chamane d’un village de montagne qui devient notre guide.
Il nous fera découvrir ses pratiques médicinales et les coutumes ancestrales de son peuple venu se réfugier dans les montagnes suite aux persécutions séculaires des Han. Nous entraînant chez des conteurs, d’autres chamanes, d’autres villages, Ghuzu nous conduira jusqu’aux Monts du Seigneur du Tonnerre, où se trouve cette stèle relatant les Interdits Eternels des Miao…



mercredi, 16 mai 2012 11:07

Vendredi 28 septembre - Soirée

 

Téléchargez le programme 1.63 Mb 
 

Les réservations sont fermées. 
Possibilité d'acheter vos billets directement à l'Opéra de Massy à partir de 19 h 15 vendredi. 

Soirée
 (vendredi ou samedi) :
6 euros (adhérents de l'association ABM), 10 euros (non-adhérents).
Journée 
(samedi ou dimanche, jusqu'à 19 h) : 8 euros (adhérents ABM), 12 euros (non-adhérents)
Forfait week-end 
: 20 euros (adhérents), 30 euros (non-adhérents)
Possibilité de se restaurer sur place.

Tibet_Raoul20h Quand le Tibet se prosterne
film en avant première de Jean Claude Raoul (90’)
Depuis 2009 Jean-Claude Raoul a fait de nombreux voyages au Tibet pour répondre à cette question :
« Comment dans la vie de tous les jours les Tibétains pratiquent-ils leur religion ? ». Ce n’est pas lui qui a répondu à cette question mais il a vécu dans différentes provinces avec les tibétains et il les a observés au cours de diverses manifestations religieuses et au quotidien. C’est surtout eux qui répondent à ses questions ; du bouddha vivant entre autre en passant par les nonnes, le chef du village, de simples fidèles et un jeune garçon d’une douzaine d’années. C’est ainsi qu’il a pu observer le décalage entre la « philosophie » dite européenne et la religion à part entière pratiquée au Tibet.

Solex122hTour du monde en solex
film de Paul Henri Vanthournout (30').
Paul-Henri et Ophélie Vanthournout (frère et soeur dans la vie) ont fait le tour du monde en Solex. Vieille pétoire obsolète et désuette ? pas si sur lorsque l'on voit l'engouement des populations rencontrées au cours de leur périple. En avance sur son temps, le Solex (mis en circulation dans les années 60) reste un des véhivules les moins polluants au monde ! Il n'a jamais fait la fine bouche et a digéré de l'octane 89 à 102. Sa seule exigence : de l'huile de bonne qualité. Moyen de transport simple et convivial, il leur a servi d'excuse à la rencontre et de véritable passeport dans des situations souvent cocasses et toujours émouvantes.



Reunion122h45 L’Ecole des hauts
film de Danielle Jay (52’).


Anne-Christine, une institutrice pas tout à fait comme les autres, marche tous les lundis matins pendant plus de 3 heures pour rejoindre sa classe unique située dans un ilet de Montagne. Régina, Médéric, Youri et les autres l’attendent avec impatience : pour rien au monde ils ne rateraient l’école ! Le film montre ces enfants pétillants et très inventifs à l’école mais aussi chez eux où ils aident leurs parents dans la rude vie rurale du Cirque. Ces enfants sont riches d’une double culture, celle de l’école de la République et celle de la vie traditionnelle des hauts de l’île que les enfants des bas ne connaissent plus. Pour ce premier film, la réalisatrice Danielle Jay a suivi cette institutrice hors du commun pendant plus de deux années. Elle nous livre un regard frais et tout en sensibilité, loin des clichés habituellement véhiculés sur Mafate. Un condensé d’émotions
Bande annonce
mercredi, 02 mai 2012 14:22

Paradis en sursis - Paroles des oasis // Décrochage 4 mai 2012

paradis-sursis-paris_gdSi vous avez raté le vernissage, vous pouvez encore assister au décrochage.
Exposition Paradis en sursis - Paroles des Oasis
Récit graphique de Nadège Moyart partie en vélo dans le sud est marocain pour témoigner de la crise qu'endure le monde oasien et témoigner des initiatives locales.

Vendredi 4 mai à partir de 18h

Centre d'animation Villiot Rapée
36 quai de la Rapée 75012 Paris

En savoir plus sur le projet : http://paradis-en-sursis.blogspot.fr/
mercredi, 02 mai 2012 08:32

Présentation


kosovo Une destination...

Nature coeur3
Aventure coeur1
Culture coeur2
Détente-vacances coeur4
 
En bref...

• Destination : pour voyageur débutant
• Pristina : 190/390 € en avion
• Passeport ou carte d'identité
• A emporter : Euros
• Budget quotidien : 30 à 50 €/jour
• Hébergement : Guest house ou hôtel
• Pour se déplacer : voiture ou bus et train
mercredi, 11 avril 2012 10:34

Au Coeur du Monde

aucoeurdumonde_gdlogo_au_coeur_du_mondeAu Cœur Du Monde, c'est le tour du monde de Nicolas et Olivier à l'aventure et à la découverte des religions.

Grâce à la bourse "Paris Jeunes Aventure" de la Mairie de Paris, ils ont réalisé leur rêve.

Venez découvrir leur voyage d'un an en Afrique et en Asie lors d'une exposition photographique à l'Antenne Jeunes Fontaine à Mulard
13 rue de la Fontaine à Mulard, Paris 13e
Accès
: Tram : Poterne des Peuplier

L'exposition se tiendra du 1er Mai au 30 Mai.
Le Jeudi 10 Mai aura lieu le vernissage.

Le Mercredi 16 Mai l'Antenne Jeune Fontaine à Mulard fera son tour du monde à l'occasion de la journée portes-ouvertes des Antenne Jeunes.

Pour en savoir plus : www.AuCoeurDuMonde.Org
mercredi, 21 mars 2012 12:27

Les autres chats persans

chatspersans_gdExposition de photographies de Romain Champalaune "Les autres chats persans"
Du 16 au 30 mars 2012
au Centre d'animation Reuilly
19 rue Antoine Julien Hénard,
Paris 12e
M° Montgallet, Dugommier

Tel. 01.40.02.06.60.

Horaires d'ouverture
Lundi 14h00>21h30
Mardi 10h00>22h00
Mercredi 09h30>22h30
Jeudi 10h00>22h30
Vendredi 12h00>22h30
Samedi 10h00>17h00

''En Iran, selon la loi Islamique en vigueur depuis la Révolution, toute forme de musique se doit d'être la plus neutre possible et de ne pas provoquer d'émotions intérieures. La musique Rock, le Rap, le Métal, l'Électro sont donc des genres bannis. Considérés par les autorités religieuses comme sataniques et largement inspirés par la culture occidentale, toute personne qui répète, enregistre, ou donne des concerts de musique dite « Zirzamin » (« underground » en farsi) peut-être sévèrement réprimé. Pour ces musiciens il est inutile d'espérer obtenir la sacro-sainte autorisation délivrée par le ministère de la culture et de la guidance qui permet de jouer librement (tout est relatif).

Entre 1997 et 2005, lors de la présidence du réformiste Khatami, un certain regain de liberté et de tolérance à l'égard des musiciens avait pu être constaté. Une lueur d'espoir brisée par l'arrivée d'Ahmadinejad. L'étau s'est encore resserré d'un cran autour des musiciens underground après les élections et les émeutes de 2009.

Popularisé par le film de Bahman Ghobadi « No one knows about Persian cats », le mouvement underground gagne pourtant à ne pas être connu. C'est là tout le paradoxe : un musicien joue pour que sa musique soit entendue, mais en Iran, si celle-ci prend trop d'importance, l'artiste pourrait avoir de sérieux ennuis avec les autorités. Alors les musiciens se cachent, répètent dans des caves, enregistrent clandestinement des CD pour leurs amis et leurs proches. En attendant de quitter un pays qui les muselle pour un ailleurs où leur production pourra être entendue. Pour ceux en attente d'un visa, pour ceux qui économisent de l'argent, pour ceux qui veulent rester malgré tout, il n'y a qu'une chose à faire, de la musique encore et encore...''
mercredi, 21 mars 2012 12:23

Les p'tites oreilles du monde

Iles-Philippines-300x199FBosPour suivre le projet et le voyage de Floriane Bos "Les p'tites oreilles du monde",
rendez-vous sur son site et blog : http://www.sakazik.com
ou sur sa page facebook : http://www.facebook.com/Sakazik
Un tour du monde d'un an à la rencontre des enfants par le biais de la musique.

Derniers adhérents en ligne

magameiro   madefontenay   anbioret   cabafour   phgouyou   adhabm   opaugam   rbars   emsanchis   phlautridou   carowinckel   maredor   jpgarrec   grobert   angenty  
Copyright © 2020 Aventure du Bout du Monde - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public