You have no items in your shopping cart.

Vous êtes iciAccueil|Actus des bourlingueurs|Equateur
vendredi, 13 octobre 2023 17:20

Equateur

Equateur Marie-José Robert (17)

Dans le cadre d’un séjour de tourisme solidaire, Marie-José est partie “se retrousser les manches” au sein d’une communauté des Andes équatoriennes, puis à la découverte de l’archipel des Galápagos, l’autre visage du pays. Expérience éclectique.

Plan galère ? Comme se lever à l’aurore pour aller cueillir des cerises de café sous une pluie battante… qui ne chasse même pas les moustiques voraces... ni les taons !

En comparaison, aller traire une vache, toujours à l’aurore, dans la montagne à 3500 m, est divertissant : paysage idyllique, veau résigné, vache placide… et nos “hôtesses” hilares : industrieuses et gaies, bienveillantes et talentueuses, très attentives tout au long de notre séjour.

Rien ne fut dit, ou presque, sur le fait qu’elles et leurs enfants sont seuls, les maris et pères bien loin, le plus souvent aux États-Unis, d’où ils reviennent peu, ou pas. Ces femmes de Bacpancel se démènent, entre la confection des chapeaux Panama, des fromages, leur potager et leurs bêtes.

Le sens du voyage

 Nous aurions pu nous offrir des vacances plus confortables.

Alors pourquoi ce choix ? En ce qui me concerne, pour découvrir d’autres possibles. Pour comprendre d’autres cultures, d’autres priorités, d’autres points de vue. Pour partager, même un court moment, les conditions de vie des habitants : la pluie les mouille, les moustiques les piquent, les taons aussi... C’est la vie, c’est leur vie, au quotidien. S’en plaignent-ils ? Non !

Si nos hébergements sont modestes, nous avons le nécessaire : un lit confortable, de l’eau, des fruits à foison, des repas préparés... En prime, des coqs très heureux qui chantent nuit et jour, la pluie torrentielle qui crépite sur le toit, des geckos aventureux sur les murs, et beaucoup de gentillesse. Sans parler de la beauté des lieux, de la sérénité.

Si notre aide est symbolique — la production de café n’a pas doublé grâce à notre présence, celle du fromage non plus —, elle a des retombées concrètes pour les villageois. Nous, touristes solidaires, sommes les maillons d’une chaîne de personnes qui souhaite vivre dans un monde un peu plus fraternel !

Lire la suitre dans le magazine Globe-Trotters n° 210 !

Lu 231 fois

Derniers adhérents en ligne

fmaignan   asigoillot   jedavenel   ngrellier   pmartin   fporet   phcayrel   miregairaz   jrevertegat   alkrzywdziak   hclavery   lherodet   hherodet   giberthiaux   fabaray  
Copyright © 2024 Aventure du Bout du Monde - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public