FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 65

Madagascar (13)

Madagascar


Le raphia en sursis


Madagascar est le principal producteur mondial de raphia.
Dans le parc d'Ankarafantsika au nord-ouest de l'île, où le palmier pousse naturellement, un projet a été mis en place pour lutter contre la surexploitation de la fibre et fournir du travail aux villageois.

Madagascar1Il faut quelques heures de taxi-brousse pour rejoindre le petit village d'Ampombilava, niché au coeur du parc d'Ankarafantsika, à 500 km au nord-ouest de Tananarive. Là, au milieu de quelques maisons sommaires, un petit atelier en dur, indiqué par un panneau discret.
À l'intérieur, deux femmes s'activent sur leur métier à tisser.
Elles fabriquent des sets de table et des stores en raphia. Cette fibre végétale est tirée d'une espèce de palmier. Vous la connaissez sûrement car elle est utilisée dans la confection de jolis paniers aux couleurs chatoyantes que l'on retrouve souvent sur les marchés en France. La majorité de ces articles sont fabriqués à Madagascar où le raphia constitue une filière importante dans l'économie du pays. Le raphia pousse naturellement dans plusieurs régions de l'île, et notamment dans le parc d'Ankarafantsika.
Cette station forestière créée à l'époque coloniale s'étend sur 130 000 hectares. Au sein du parc, des villages construits au XIXe siècle ont été autorisés à rester dans la zone d'occupation contrôlée. C'est le cas d'Ampombilava.

Derniers adhérents en ligne

beeleouet   clbaron   vibroux   joconnault   msantambien   jrevertegat   christaigle   geberthomier   adhabm   anleon   angeneau   magourdon   mibrochard   jedupratt   jegarry  
Copyright © 2019 Aventure du Bout du Monde - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public