FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
vendredi, 10 février 2017 17:13

Le crépuscule des glaces

Voilà déjà 2 semaines que nous sommes au Groenland. Nous avons réalisé une superbe virée en kayak le long de la baie de Disko, haut lieu de la civilisation SAQQAQ, frôlant des icebergs millénaires resplendissants. Mais un autre projet nous tient à cœur; la région des fjords de l'ouest, près de la ville de NUUK, a été habitée jusqu'aux environs du 14° siècle, par des colons vikings audacieux. Leur disparition mystérieuse nous pousse à aller explorer cette région méconnue et tenter d'en savoir un peu plus sur leur mode de vie, essayant de retrouver, notamment, les restes des fermes isolées dont il doit bien rester quelques vestiges...

Nous ne disposons que d'une carte au 100 millièmes mais cela nous semble suffisant. L'équipe se connait bien et on est prêt à affronter toutes les situations, en autonomie totale pour une dizaine de jours.

Nous affrétons une vedette digne de tourner dans un prochain James Bond et nous sommes déposés au village de KAPISSILIT en 2 heures de temps. Il a beaucoup plu avant notre arrivée et les sols sont trempés. Aucun chemin de tracé; nous devons faire notre propre itinéraire en suivant les courbes de niveau. Heureusement, la région est bordée par la rivière KAPISSILIT ( littéralement "la rivière aux saumons") et nous suivons son cours sans soucis sur la carte. De nombreux lacs jalonnent le parcours. Nous sommes assez chargé avec notre matériel vidéo et photo et les arrêts sont fréquents pour réaliser notre documentaire. Il fait grand beau, et, chose étonnante pour l'endroit, même plutôt chaud ! Notre thermomètre ira jusqu'à afficher 24°, un 13 août !Mais du coup, tous nos vêtements prévus pour affronter de la neige et du blizzard, même s'ils sont "techniques," alourdissent le poids des sacs. Notre vitesse de progression n'est que de 3 Km/h. Mais que c'est beau !

Le soir, la brume recouvre les lacs et au matin, le reflet des montagnes est sublime. Nous sommes seuls, heureux. Un bivouac dans ces conditions, c'est mieux qu'un hôtel 5 étoiles. Et c'est le vrai luxe !

Pour couronner le tout, nous avons emmené notre matériel de pêche afin d'accroître notre autonomie alimentaire...et nous ne sommes pas déçus....les ombles arctiques affluent de l'océan tout proche et remontent cette belle rivière que nous longeons depuis le début de notre randonnée. La pêche est parfois miraculeuse, et nous faisons de véritables festins, en cuisinant comme ont dû le faire les scandinaves installés dans les environs à l'époque.

Nous cuisons nos poissons sur un pierre chauffée après avoir réalisé un imposant feu de broussailles et de racines sèches ( il n'y a pas d'arbres au Groenland). Les repas sont exquis; le poisson frais est succulent; la graisse savoureuse dégouline quand nous mordons à pleine dent dans leur chair au goût subtil et du coup, légèrement fumé.

Nous pensons bien que les vikings ont dû faire pareil banquet à cette époque de l'année. Et nous repartons justement pour localiser les restes d'une première ferme que nous ne tardons pas à découvrir, au 3° jour de notre départ, le long d'un joli lac poissonneux.

L'herbe est un peu plus verte que le reste de la zone plus sèche et rocailleuse Nous filmons ces murs en pierre sèche ou ce qu'il en reste, suffisamment en tous cas pour distinguer chaque pièce, malgré les broussailles envahissantes. Et nous imaginons facilement la vie qu'ont dû endurer ces populations courageuses et isolées, installées ici pendant plusieurs générations!

Et soudain, c'est LA découverte ! Le long d'un muret effondré et entouré de terre, lavé par les pluies incessantes, je remarque une pierre différente. Pas de doute, cette pierre a été travaillée, sculptée, pour servir de plat, d'assiette ou de bol; des traces de feu attestent même de son usage en cuisine. Les coups de burin sont très marqués, un peu grossiers, mais il y a une belle petite anse arrondie de réalisée. Un travail très proche des sculptures Inuit que nous avons déjà observé aux îles Belcher ( Nunavut/ Canada)/ Je me met à imaginer que cette pierre, transformée en bol, a peut-être été offerte par un "Inuit chasseur" à un "viking paysan"...

Plus tard, nous verrons au musée de Nuuk, que ces objets en pierre étaient également fabriqués par les scandinaves qui ont dû copier la même technique que leurs voisins.

En poursuivant l'exploration du site, et en surplomb, nous découvrirons avec émotion, plusieurs tombes; manifestement, le cimetière de cette ferme isolée.

Nous repartons dans l'idée de découvrir d'autres sites.

Alors que nous marchons depuis plusieurs heures, 3 détonations assez proches nous surprennent...

Un peu plus tard, nous tombons presque nez à nez avec un groupe de chasseurs groenlandais en tenue de combat. Et visiblement, ils ne sont pas là pour la galinette cendrée !

Deux d'entre eux portent sur leur dos chacun la moitié d'un renne qu'ils viennent de tirer. Leurs vestes sont maculées de sang. Je me met à penser que plusieurs siècles auparavant, les colons scandinaves ont dû réaliser les mêmes gestes pour leur survie. Surtout qu'ils feront sécher leurs quartiers de viande au bord du fjord qui, ce soir là, avait repris son aspect "historique"! Nous aurons droit à une interview mais pas à un morceau de viande ! ( juste un petit bout de gras). Dommage ! On est toujours affamé en randonnée !

Le lendemain, un épais brouillard recouvre tout le fjord... On est dans la patouille !…

Texte: Pierre-Marie HUBERT
Photos: Bernard TRUMLER et Philippe BEAUMOIS
www.nescope.fr       
Lu 1692 fois

Derniers adhérents en ligne

ccohen   beagurruchaga   opaugam   adhabm   cvandyk   blecerf   catherine   mamarie   dovannier   angeneau   pajuriens   mchattier   albec   lherodet   noauphan  
Copyright © 2019 Aventure du Bout du Monde - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public