FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
mercredi, 26 juin 2019 17:22

Le nouveau magazine Globe-Trotters n° 186 de juillet/août vient de paraître !

Déserts, le silence et la vie

Majuscule, silencieux, ocre, blanc, doux, chaud, sensuel, froid, envoûtant…
Sablonneux ou rocailleux, en dunes, en surfaces planes à l’infini ou en djebel, il offre toutes les possibilités. Il est pluriel, c’est ce qui fascine. Figure de liberté, le désert, par le silence qu’il impose, introduit toujours des paysages et des sensations à couper le souffle. Il invite toujours à l’humilité et aux beautés infinies. Il restaure et apaise, il envoûte toujours. Le vent est son plus grand architecte, lui qui sculpte les dunes, les roches, les glaces, le sel, la terre. Il permet de prétendre à la sérénité, celle qui revigore et construit. Abrasant toutes les certitudes, il oblige à l’essentiel. Il se mérite car il est exigeant.

La notion d’échelle a tout son sens car, justement, ses infinis à perte de vue font perdre les repères ordinaires. Et c’est là qu’on trouve l’extra dans l’ordinaire. Le silence vient alors envelopper la découverte, le repli intérieur et la communication essentielle. Les échappatoires visuelles qu’il propose sont une véritable invitation au dépouillement, à un je-ne-sais-quoi libérateur. C’est le charme du désert, sa puissance.

Et quand l’histoire s’en mêle, forcément, la dimension extraordinaire prend tout son sens. En Jordanie, le célèbre Wadi Rum, à Oman, le désert de Wahiba, ses wadi et ses djebels, à Abou Dhabi, ses oasis à 30° et les courses de dromadaires. Voilà pour notre Orient. En Afrique, Nouakchott et ses hommes bleus, la figure de notre Petit Prince, évidemment. Forcément les auteurs mythiques nous accompagnent : Lawrence d’Arabie, Saint Exupéry, Wilfred Thesiger, Théodore Monod…
Relisons aussi Badawi de Mohed Altrad.

L’Australie, elle aussi, nous fascine : Pilbara, l’Outback et ses terres désertiques pour s’enfoncer dans la nature sauvage, perdre la notion du temps et arriver sur des plages solitaires. Les distances infinies, c’est aussi le lac Khövsgöl, en Mongolie, des glaces, des couleurs et le monde des steppes. À l’autre bout du monde, des mers de blé au Canada, des réserves d’eau, des cascades et toujours ce silence. Des moments nourrissants.

Bon voyage !

Abonnez vous au magazine !


Lu 209 fois

Derniers adhérents en ligne

beeleouet   clbaron   vibroux   joconnault   msantambien   jrevertegat   christaigle   geberthomier   adhabm   anleon   angeneau   magourdon   mibrochard   jedupratt   jegarry  
Copyright © 2019 Aventure du Bout du Monde - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public