FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
lundi, 22 juillet 2019 09:32

Comment bien charger son véhicule pour les vacances ?

Vous rendre à votre destination est une expérience de vacances en soi. Rien n’est plus excitant que de faire monter votre famille ou vos amis dans votre voiture et de vous rendre dans votre lieu de villégiature le plus proche en bord de mer ou en montagne.

Préparer et empaqueter vos affaires dans votre véhicule pour les vacances est une tâche qui nécessite une planification et ne devrait jamais être fait à la dernière minute.

Considérez la taille de votre véhicule et le nombre de personnes qui vont y aller. Il n'y a pas beaucoup d'espace dans votre voiture. Avant d'empaqueter votre voiture, estimez le nombre de sacs ou de bagages que votre véhicule peut transporter en toute sécurité afin de pouvoir informer vos passagers de la quantité ou de la quantité à transporter.

Demandez à vos passagers d’emballer judicieusement leurs valises. Vous pouvez Consulter les astuces de la vidéo suivante pour un emballage intelligent, cela vous fera économiser beaucoup d’espace.

Pensez à ce que vous devez emmener avec vous. Si vous conduisez à la plage, vous aurez besoin de place pour des chaises de jardin, un parasol et un endroit pour stocker des objets sablonneux.

Si vous vous dirigez vers une station de ski, vous aurez besoin de savoir comment ranger vos skis dans la voiture. Si vous campez pendant vos vacances, vous devrez tenir compte de tout le matériel supplémentaire que vous devrez emporter.

> Louer une voiture

Votre véhicule n’est plus tout jeune, ou votre petite citadine n’est pas forcément adaptée aux longs trajets en famille et d’autant plus avec une surcharge de bagages.

Les avantages de la location d'une voiture sont nombreux à commencer par le fait de bénéficier d’une voiture fiable. Il y a aussi la possibilité de louer une voiture plus grande pour pouvoir entreposer les bagages, voire les bagages à ski.


> Où emballer ?

Selon le type de véhicule que vous conduisez, plusieurs options s'offrent à vous pour emballer vos bagages et votre équipement.
Avec Liligo nous vous donnons quelques conseils pour vous assurer que votre véhicule est bien préparé pour votre prochaine escapade.

Si vous conduisez une voiture, vous utiliserez probablement le coffre et éventuellement la banquette arrière. Les véhicules utilitaires sport et les fourgonnettes sont souvent équipés de supports permettant aux conducteurs de sécuriser leurs bagages par-dessus les véhicules ; Cependant, cela affecte souvent négativement la consommation d'essence. Ces types de véhicules ont beaucoup d'espace de chargement à l'arrière. Les camions ont le plus de place pour les bagages et l'équipement dans le lit, mais souvenez-vous qu'il sera exposé aux intempéries et doit être sécurisé.

> S’inspirer des méthodes d’emballage pour les avions

Appliquez des techniques d’emballage pour les voyages en avion lors d’un voyage sur la route. Envisagez de préparer un petit sac de type « bagage à main » avec des articles dont vous pourriez avoir besoin en cours de route: magazines, collations, chandail ou veste, couverture légère, lunettes de soleil, etc. Les passagers peuvent ranger ces petits sacs sous leur siège ou sur le plancher. Cela évitera aux passagers d’avoir à fouiller dans leurs bagages pendant les pauses ou les arrêts.
Il n’y a rien de plus irritant que la nécessité de s’arrêter pour chercher quelque chose qui reste dans le coffre de la voiture.

Emballez les articles dont vous aurez besoin immédiatement au plus proche de la porte. Par exemple, si vous vous rendez dans une station de ski pour des vacances, apportez vos skis, vos chaussures de neige et votre équipement d’hiver à l’arrière du coffre ou de la zone de chargement. Il est fort probable que vous n'aurez pas besoin de ces articles tant que vous n’avez pas déballé et pour vous installer dans votre chambre.

> Se procurer une caisse pour les bagages

Si vous transportez des bagages ou du matériel sur le dessus de votre véhicule, assurez-vous qu'il est bien attaché. De nombreux conducteurs préfèrent utiliser des compartiments à bagages spécialement conçus qui peuvent être boulonnés au sommet du véhicule. N'emportez jamais d'objets de valeur à l'extérieur de votre voiture, car ils seront facilement accessibles lorsque vous vous arrêterez.
Vous pouvez également acquérir une caisse de chargement. Il existe des caisses de transport pour différents budgets à partir de 100 euros.

Emballer votre véhicule correctement vous fera gagner du temps et vous évitera bien des efforts pendant vos vacances. La clé du succès de l'emballage est le contrôle. Emballez uniquement les articles dont vous avez besoin. Il est beaucoup plus facile d’effectuer un long trajet dans une voiture quand il y a suffisamment de place pour les jambes et que tous les bagages sont rangés dans le coffre ou dans la zone de chargement du véhicule.

samedi, 06 juillet 2019 15:16

Bons plans Hamburg

HAMBURG et LUBECK 

Séjour de 10 jours du 11 juin au 20 juin 2019

> Budget

300 € durant le séjour (visite bateau, bus, métro, restaurant, déplacements) 

700 € pour 8 nuits d’hôtel, chambre de 2 personnes.

> Transport

Paris à Hamburg

Bus de nuit avec Eurolines : 17 €.13 heures de bus.

Hamburg à Paris  : train 89 € en 10 heures avec 1 changement.

→ HAMBURG

visite du port en bateau : 16 €

visite de la vieille ville avec un guide gratuit : l’hôtel de ville style baroque ;

les anciens et nombreux entrepôts.

Nombreuses églises. 

Ville portuaire et commerciale très dynamique.

L'orientation dans la ville est facile, tout est bien indiqué : rues canaux.

Les alentours d’Hamburg

> Altona 

ligne 62 en bateau : plage et joli quartier très verdoyant.

Musée Barlash dans un grand parc.

> Luneburg 

par train 8 €.

Musée du sel qui était un commerce très important autrefois.

Hôtel de ville : peinture du XVe siècle

> LUBECK

Par train Hamburg-Lubeck 1 heure.

Très belle ville avec sa porte : château avec ses tours rondes à l'entrée.

Musée Buddenbrooke de l'écrivain Thomas Man.

Nombreuses églises et son cafe réputé Niedegger.

Destination intéressante par son port, sa propreté partout, sa population très sympatique, son style de briques rouges, ses canaux et la Baltique.

→ Les environ de Lubeck                                

> Travermude

plage sur la Baltique très touristique.

Bus Lubeck-Travermunde 1 heure de trajet 4 €  

> Wismar

Train Lubeck-Wismar 1 h 30 et 8 €

Ville classée par l'Unesco : bâtiments tout en brique de style particulier de l'Allemagne du Nord ;

> Hôtels

Hamburg 

Hostel Hauptahnhof : 94 € pour deux personnes par nuit.

Lubeck : hôtel Ibis : 81 € par nuit pour deux personnes.


< Huguette Gibert (75)

jeudi, 04 juillet 2019 11:56

Participez à l'organisation du 31e Festival des Globe-Trotters

31e Festival des Globe-trotters
du 27 au 29 septembre 2019 à l'Opéra de Massy (91)

Vous êtes adhérents et souhaitez participer à l'organisation du prochain Festival des Globe-trotters ?

Les postes suivants sont à pourvoir vendredi 27, samedi 28 et dimanche 29 septembre 2019 
• Accueil • buffet • bar • cuisine • vente de tickets repas • stand ABM • caisse • contrôle des billets • matériel d'occasion • technique audiovisuelle auditorium • animation • ouvreur/ouvreuse.

Installation jeudi de 14 h à 17 h et vendredi à 14 h. Les stands pays peuvent aussi être installés le samedi matin à partir de 8 h 30 (tout doit être prêt pour 10 h 30).
Démontage dimanche soir à partir de 19 h.

Tenir un stand pays C'est participer avec plaisir à un échange de points de vue et de connaissances entre voyageurs. Les visiteurs attendent avant tout des infos pratiques. ll s'agit de parler d'un voyage, d'un pays ou d'une région que vous connaissez bien. Echanger expériences et tuyaux avec d'autres voyageurs. Pour garder un esprit non commercial,  nous veillons à ce que ces règles soient appliquées :
_les stands sont réservés aux adhérents ABM ou aux conférenciers
_ils sont gratuits
_seuls les conférenciers sélectionnés ont la possibilité de vendre leurs ouvrages sur leurs stands avec l'accord d'ABM
_éviter toute publicité pour des circuits, voyages, agences.
Un comité étudie vos candidatures et se réserve le droit de refuser toute demande.

Inscription Si vous êtes adhérents d'ABM et en phase avec les principes énoncés ci-dessus, merci de répondre à ce message. Si vous souhaitez tenir un stand, pouvez-vous écrire quelques lignes pour le présenter et joindre une photo (exemple : stand Bulgarie

Auditorium Nous recherchons quelques montages “aventure”. Si vous souhaitez diffuser votre réalisation, merci de nous contacter par retour de message.

Programme régulièrement mis à jour sur www.festivaldesglobetrotters.fr.

Vous souhaitez venir en touriste ? Vous êtes les bienvenus et vos amis aussi, vos voisins, collègues, neveux et nièces...

Parlez-en autour de vous, vous êtes nos meilleurs ambassadeurs. Et vous pouvez déjà réserver vos places sur ce lien.

Des questions ? Nous sommes à votre disposition bien sûr.
mercredi, 03 juillet 2019 19:19

Nos conseils pour visiter Madagascar

Perdu dans la mer bleutée de l’océan Indien, Madagascar est une île qui se distingue par sa constitution en générale . Paradis terrestre par excellence, l’île rouge se distingue par la rareté de la faune et de la flore dont elle dispose. Nombreux sont alors les touristes ou chercheurs qui veulent arpenter les terres de cette île.

Idéale pour un voyage, une expédition ou encore pour les vacances, la terre des makis est une terre de rêve. Mais avant de sauter dans l’avion, il convient quand même de connaitre certains points. Car bien que nous rêvions des cartes sur les photos, rien ne vaut mieux que la réalité telle qu’elle.

Ces lieux indétrônables de l’île

Même en étant un vrai étranger et que l’on ne sait rien de Madagascar, il y a toujours ces lieux dits indétrônables. Ces endroits font la célébrité de l’île dans son ensemble. Donc pour un voyage madagascar , il faut s’attendre à entendre parler des fameux paradis comme la petite île de Nosy Be et les autres îles incontournables.

On préconise également les parcs où l’on peut admirer les fameux makis qui demeurent l’emblème par excellence de l’île. Si vous êtes de ceux qui veulent à tout prix être accompagné par un guide, il faut également se préparer à visiter des lieux les plus mythiques de l’île comme la fameuse allée des Baobabs à Morondava. Les baobabs sont des géants de la nature et protégés par les ancêtres.

Ces arbres gargantuesques atteignent les 1000 ans et sont de véritables joyaux de l’île. Loin des villes et des tumultes de la civilisation, on aura toujours cette image sauvage de Madagascar, dans le bon sens du terme. Une nature qui reste intacte et qui permet d’offrir une image incontournable comme la plupart des parcs que dispose l’île dans son ensemble.

Entre mythes, légendes et réalités urbaines

Avant de partir à Madagascar, et même si vous y êtes déjà, il faut faire attention à la culture locale. Si cela rebute certaines personnes, on peut dire que cela constitue aussi la beauté même de l’île. Car Madagascar c’est aussi une île des « fady » mélangé à de « l’angano ». Une raison pour laquelle on entend souvent parler de récits extraordinaires lorsque l’on évoque certains lieux. En visite à Madagascar donc, les lieux étranges sont à privilégier mais il faut veiller à faire attention aux choses interdites.

On parlera par exemple de Tritriva, Ambondrombe ou encore les sites sacrés de l’île. On notera également certaines plages que l’on dit être habitées par des sirènes ou encore par des esprits. Car Madagascar c’est cela, c’est un mélange de mythes, légendes et réalités urbaines. La culture est un point important pour les habitants locaux alors il faut toujours veiller à les respecter. Pour des visites inoubliables donc, on conseille surtout les lieux magiques où l’on est sûr de frôler le surnaturel sans pour autant se mettre en danger. De préférence, il faut être accompagné par un guide local qui est un habitué des lieux.

Une gastronomie valant de l’or

Madagascar est un de ces îles où les saveurs font exploser littéralement les papilles. Toute la nourriture locale a un gout exceptionnel. Cela est surtout dû au fait que l’île possède des terres riches en nutriment ce qui donnent des produits de très bonne qualité. S’ajoute à cela l’art culinaire local qui varie d’une région à une autre. Pour des saveurs hors du commun, on conseille surtout les côtes de l’île qui offrent des fruits de mer hors norme.

Pour ce qui est des plats assez communs et qui demeurent incontournables, on conseille surtout le ravitoto et henan-kisoa qui est un mélange de feuille de manioc et de viande de cochon. Une des spécialités malgaches est aussi de mélanger les plats à du lait de coco. Ce qui réserve une bonne surprise et des calories au programme.

Une raison pour laquelle aussi certaines femmes dans certaines régions sont si potelées. Un reflet d’une culture toujours aussi riche. Pour ce qui est des fruits, l’île garde toujours une très bonne notoriété. Pays tropical par excellence, les fruits sont de toutes les couleurs.

Un art de vivre peu commun

Visiter Madagascar c’est aussi partir aux confins du monde et faire la rencontre de personnes extraordinaires. Car on profite également d’un certain art de vivre. Mais cela dépend des régions. Dans certaines villes, on apprécie par exemple un moment à s’asseoir autour du feu de bois sans rien faire à part causer de tout et de rien alors que dans d’autres on aime manger à n’en plus finir. Mais ce qui caractérise la plupart des habitants c’est cette façon de vivre la vie à son rythme ajouté à une certaine forme de bonté. Une belle découverte qui vaut de l’or comparée à un rythme de vie effréné.

mercredi, 03 juillet 2019 19:08

Sur le chemin de Compostelle

« Le Chemin transforme, purifie, ouvre et libère… »

J’ai parcouru le Chemin de Compostelle de Paris jusqu’à Santiago en 5 saisons.

1 800Km en 75 jours

VEZELAY-NEVERS-GARGILESSE-SAINTE FOY LA GRANDE-BURGOS-SANTIAGO

SAISON 1 : VEZELAY – NEVERS                                         110 KM                              17 au 25 septembre 2013

SAISON 2 : NEVERS – GARGILESSE                                 200 KM                               30 avril au 10 mai 2014

SAISON 3 : GARGILESSE – PORT SAINTE-FOY              350 KM                               9 au 27 septembre 2014

SAISON 4 : PORT SAINTE-FOY – BURGOS                     600 KM                               30 avril au 25 mai 2015

SAISON 5 : BURGOS – SANTIAGO                                   500 KM                               9 au 31 octobre 2015

Depuis, je l’ai complété par

  • le chemin PARIS-SENS-VEZELAY en avril 2018
  • le chemin VEZELAY-LA CHARITE SUR LOIRE-BOURGES-GARGILESSE en avril 2019

Il y a 5 bonnes raisons de faire le Chemin de Compostelle :

  • Une parenthèse dans sa vie: réapprendre la notion du temps, écouter, sentir, aller à son rythme, réfléchir, se retrouver
  • De belles rencontres: le Chemin est un lieu de partage. Lieu de rencontre aussi avec soi-même
  • Des paysages à couper le souffle: les paysages sont variés
  • Ca coûte moins cher qu’on le pense: donativo, gîtes pèlerins
  • C’est bon pour la santé: la marche permet de mieux connaître les limites de son corps, de se sentir en harmonie avec son esprit

> CONSEILS PRATIQUES

SE PREPARER :

1 – Quel chemin choisir ?

Les chemins ne sont pas équivalents en termes de difficultés : étapes plus ou moins longues, dénivelés, infrastructures d’hébergements

      EN FRANCE, 4 chemins principaux :

  • La voie du PUY EN VELAY: 732 km jusqu’à la frontière espagnole

 Beauté de ses paysages et des villes, bien pourvue en hébergements mais la voie la plus fréquentée 90% des pèlerins partent du Puy. Possibilité de portage du sac

  • La voie de VEZELAY : 900 km jusqu’à la frontière espagnole

2 possibilités depuis VEZELAY : la voie de NEVERS ou la voie de BOURGES

Cathédrales et abbayes parmi les plus célèbres de France mais difficultés d’hébergement et pas de portage du sac

  • La voie de TOURS : 667 km jusqu’à la frontière espagnole

Passe par POITIERS et BORDEAUX 

La voie la plus ancienne et aujourd’hui la moins fréquentée.

Appréciée par la profusion de ses sites jacquaires et églises romanes.

Son faible relief et ses sentiers goudronnés la rendent particulièrement adaptée aux cyclistes mais pas aux marcheurs.

  • La voie d’ARLES : 769 km jusqu’à la frontière espagnole

On franchit les Pyrénées au col du SOMPORT on poursuit en Espagne par le CAMINO ARAGONES jusqu’à Puenta de la Reina où on retrouve le CAMINO FRANCES .

Passe par Toulouse, prolongeait les chemins arrivant d’Italie.

Variété des sites historiques (vestiges de l’Antiquité romaine ; cités, monastères, églises romanes, châteaux et fiefs du pays cathare) des paysages (plaines, montagnes, vallons)

Cette variété de reliefs peut présenter des difficultés pour le marcheur. FORTS DENIVELES.

EN ESPAGNE, 2 routes principales :

  • Le CAMINO FRANCES : 791 km de Saint-Jean-Pied-de-Port à Santiago

Chemin des origines. Le plus célèbre.

Bien balisée, beaucoup d’hébergements, on rencontre bcp de pèlerins venus du monde entier. Tout le monde chemine dans une ambiance sympathique.

A éviter pendant la haute saison.

  • Le CAMINO DEL NORTE : 876 km de Bayonne à Santiago

Encore peu fréquentée, belle et sauvage.

Etapes longues avec forts dénivelés.

Peu d’hébergements même si cela s’améliore

                2 interrogations pour orienter son choix :

  • Quel est le chemin le plus proche géographiquement ou sentimentalement ?
  • Quels sont les degrés de difficultés acceptables pour vous ? (physique, organisation, dénivelés, longueur des étapes…) ?

2 – Quand partir?

Personnellement, je préfère le printemps et l’automne. Même si les jours peuvent être frais et moins longs, mais la nature y est superbe et il y a moins de monde sur les chemins.

En été,  la chaleur rend la marche difficile et il y a affluence sur certaines voies.

En hiver, les refuges pèlerins ferment souvent vers le 31 octobre jusqu’au début avril. La traversée des zones montagneuses dangereuses voire impraticables.

3 – Combien de temps partir ?

      Tout dépend de votre envie, de votre temps disponible et de votre état de santé.

Se donner la liberté de marcher plus lentement car une rencontre, un événement un lieu peut vous donner envie de ralentir notre marche.

Sans compter, les ampoules, une tendinite ou autres blessures peuvent vous amener à faire une pause.

Partir une semaine est à déconseiller, car le corps met une semaine à s’habituer à l’effort d’une marche journalière soutenue.

Interrogations pour orienter son choix :

Marcher le Chemin d’une traite?

Marcher le Chemin en plusieurs fois ?

4 – Le choix des étapes

J’ai commencé par des étapes de 15 à 20 km pour tester mon endurance physique et psychologique marchant seule sur la voie de Vézelay par Nevers qui n’est pas fréquentée.

Ensuite, j’ai pu faire des étapes de 25 à 35 km car il n’y avait pas d’hébergements.

Pour moi, l’idéal faire des étapes entre 20 et 25 km marquées régulièrement par des pauses.

Le découpage des étapes est avant tout des espaces de liberté. Il est à adapter en fonction de vos capacités physiques, de votre imagination et de vos désirs, de la disponibilité d’un hébergement pour le soir

5  – Avec qui partir ?

  • Seul
  • En couple
  • En groupe

Personnellement, j’ai marché seule. C’est une expérience formidable, immersion totale dans l’expérience du Chemin et ses transformations.

La solitude n’est pas à craindre, on passe rarement la journée sans papoter. Et sinon, il y a nos amies les vaches….

6  –  S’entraîner ?

        « Qui fait le malin tombe dans le ravin » dit l’adage

        Peut-être adapté en

« Qui fait le malin s’effondre sur le Chemin »

 

Personnellement, 2 mois avant de partir, j’ai commencé à marcher régulièrement entre 10 et 15km afin de tester mon endurance et ma capacité à marcher seule dans la nature.    

S’EQUIPER :

  • – Le sac à dos

    Nécessité de choisir un sac à dos adapté à sa morphologie.

    50L maxi

    Il existe des sacs sans armature pesant moins d’1Kg

   C’est le cas du mien moins de 800g avec sons sursac: WILSA RAID 38

> Chantal Martignon (91)

      

  • – Le juste poids du sac

     Un bon  sac à dos est sensé représenter 1/7 de son poids. Cela exige un tri drastique.

            Votre sac à dos doit contenir le minimum cad ce dont vous avez absolument besoin.

    Sa constitution va exiger de nombreux sacrifices pour atteindre le dépouillement et la légèreté que le     Chemin exige de vous

  

Pour atteindre cet objectif de dépouillement, j’ai créé sur EXCEL un tableau détaillant la nature et le poids des indispensables pour le Chemin.

Quelques astuces : échantillons de dentifrice, de crème… à demander à son pharmacien

Ne pas oublier le poids de l’eau et du ravitaillement

  • – Les chaussures et chaussettes

    Il est fondamental d’investir dans une paire de chaussures confortable adaptée à votre pied.

   Les miennes : LOWA Renegade à tige haute

   La chaussure du soi pour délasser les pieds : tongs ou sandales

   Mon option : les tongs

   Naturellement, les chaussures et chaussettes doivent être éprouvées avant de partir.

  • – Les bâtons

  Pour 2 bâtons c’est l’idéal, pour les descentes mais aussi pour les grimpettes.

 Les miens des LEKI télescopiques. Ils trouvent facilement leur place sur le sac à dos.

   

  • – Les documents
  • Le crédencial délivré par les associations ou la créanciale délivré par l’église. Permet :
  • d’accéder aux gites réservés aux pèlerins (indispensable en Espagne)
  • de récolter à chaque étape un tampon et l’indication de la date de votre passage. Ces tampons témoignent de votre itinéraire vous permettront d’obtenir la COMPOSTELA à votre arrivée à Santiago
  • Carte d’identité ou passeport
  • Un guide
  • Miam miam dodo
  • Rother
  • Les itinéraires détaillés et balisés par les associations

                       Documents à protéger dans une pochette plastique

S’ORIENTER ET CHEMINER

  • – Le balisage et la signalétique

   Le Chemin de Compostelle est reconnu « Grand Itinéraire Culturel » par le Conseil de l’Europe. A ce  titre, une identité visuelle avec un logotype spécifique a été conçue en vue de signaler le chemin.

Toutefois, sur le terrain ce marquage n’est pas mis en place de façon systématique. Certains chemins empruntent des sentiers de Grande Randonnée (GR) balisage blanc et rouge.

 

  • – Trouver son rythme

Certains pèlerins aiment marcher en prenant leur temps, aiment profiter du paysage, des haltes, des personnes qu’ils rencontrent. D’autres aiment se dépêcher, marcher vite, tester l’endurance et la résistance de leur corps.

Le rythme de marche correspond à un état mental et émotionnel. Il est profondément corrélé à la vision que l’on a de soi-même, au rapport au temps et aux autres.

Plus on chemine et plus on apprend à trouver son propre rythme.

Marcher sans urgence.

PROFITEZ DE VOTRE CHEMIN. PRENEZ LE TEMPS

  • – Les 3 premiers jours : l’épreuve du feu

Les plus difficiles du Chemin. Si vous y survivez vous serez sûrement capable d’aller jusqu’au bout.

Il faut une semaine pour que le corps trouve son rythme.

SE LOGER :

      Selon l’itinéraire choisi, le nombre, le type, la qualité et le tarif des hébergements varient.  Les chemins                 très fréquentés tels que celui du Puy en Velay ou le Camino Frances disposent de gites d’étape, refuges                 adaptés aux pèlerins.

      Pour les autres, il est nécessaire de jongler entre différentes possibilités d’hébergements : accueil pèlerin                 à domicile, chambres d’hôtes, hôtels, campings, accueils spirituels (monastère, couvent, presbytère)

      Le budget est variable en fonction de l’itinéraire choisi, du standing recherché, de vos moyens, de la      durée de pérégrination… De façon générale, le budget nécessaire s’avère plus élevé en France qu’en Espagne.

    Combien ça coûte :

  • Le prix d’une nuitée en gîte varie de 10 à 30 euros en France. En Espagne entre 10 et 15 euros
  • Le prix pour se restaurer environ 10 euros. On peut aussi cuisiner

                Budget quotidien moyen : 30 euros en France et 20-25 euros en Espagne

PRENDRE SOIN DE SON CORPS :

1 – de ses pieds

  • avant de partir, petit tour chez le pédicure
  • le massage des pieds est la base du succès. Le matin enduisez vos pieds de crème hydratante (crème NOK) qui évitera les frottements, sources d’ampoules. Et le soir, les masser aussi.
  • aérez vos pieds le plus possible.
  • dès votre arrivée, chaussez sandales ou tongs

        2 – Evitez la tendinite

  • boire beaucoup d’eau
  • défaire souvent ses chaussures
  • s’étirer et masser ses muscles (baume Saint Bernard)
  • connaître ses limites
  • respecter son corps

        3 – S’arrêter :                     «Qui veut voyager loin ménage sa monture »

  • un jour off
  • des étapes rétrécies
  • des pauses salutaires
  • privilégiez le long terme

BUEN CAMINO

> Chantal Martignon (91)

mercredi, 26 juin 2019 17:22

Le nouveau magazine Globe-Trotters n° 186 de juillet/août vient de paraître !

Déserts, le silence et la vie

Majuscule, silencieux, ocre, blanc, doux, chaud, sensuel, froid, envoûtant…
Sablonneux ou rocailleux, en dunes, en surfaces planes à l’infini ou en djebel, il offre toutes les possibilités. Il est pluriel, c’est ce qui fascine. Figure de liberté, le désert, par le silence qu’il impose, introduit toujours des paysages et des sensations à couper le souffle. Il invite toujours à l’humilité et aux beautés infinies. Il restaure et apaise, il envoûte toujours. Le vent est son plus grand architecte, lui qui sculpte les dunes, les roches, les glaces, le sel, la terre. Il permet de prétendre à la sérénité, celle qui revigore et construit. Abrasant toutes les certitudes, il oblige à l’essentiel. Il se mérite car il est exigeant.

La notion d’échelle a tout son sens car, justement, ses infinis à perte de vue font perdre les repères ordinaires. Et c’est là qu’on trouve l’extra dans l’ordinaire. Le silence vient alors envelopper la découverte, le repli intérieur et la communication essentielle. Les échappatoires visuelles qu’il propose sont une véritable invitation au dépouillement, à un je-ne-sais-quoi libérateur. C’est le charme du désert, sa puissance.

Et quand l’histoire s’en mêle, forcément, la dimension extraordinaire prend tout son sens. En Jordanie, le célèbre Wadi Rum, à Oman, le désert de Wahiba, ses wadi et ses djebels, à Abou Dhabi, ses oasis à 30° et les courses de dromadaires. Voilà pour notre Orient. En Afrique, Nouakchott et ses hommes bleus, la figure de notre Petit Prince, évidemment. Forcément les auteurs mythiques nous accompagnent : Lawrence d’Arabie, Saint Exupéry, Wilfred Thesiger, Théodore Monod…
Relisons aussi Badawi de Mohed Altrad.

L’Australie, elle aussi, nous fascine : Pilbara, l’Outback et ses terres désertiques pour s’enfoncer dans la nature sauvage, perdre la notion du temps et arriver sur des plages solitaires. Les distances infinies, c’est aussi le lac Khövsgöl, en Mongolie, des glaces, des couleurs et le monde des steppes. À l’autre bout du monde, des mers de blé au Canada, des réserves d’eau, des cascades et toujours ce silence. Des moments nourrissants.

Bon voyage !

Abonnez vous au magazine !


mercredi, 26 juin 2019 11:21

Quel chapeau porter l'été en voyage ?

Bien plus qu’un simple pare-soleil qui vous protège des insolations, le chapeau est un véritable accessoire de mode. Il en existe de toutes les couleurs, formes et matières pour convenir aux goûts de chacun !
Voici les chapeaux qui se prêteront parfaitement à votre voyage au soleil cet été.
Il ne vous reste plus qu’à choisir le vôtre !


Le chapeau de paille

Le chapeau de paille est véritablement la solution idéale si vous souhaitez apporter une touche chic et élégante à votre look cet été !
Si vous avez décidé de partir bronzer sous les tropiques cet été, il sera votre plus fidèle allié. Son style intemporel, ainsi que la finesse et le soin apporté à la technique du tressage de la paille, vous conférera une classe naturelle en plus de vous protéger efficacement des rayons du soleil. De plus, en optant pour un chapeau de paille, vous êtes certain de porter un accessoire unique.
En effet, grâce à la multitude de couleurs de chapeaux disponibles, ainsi qu’aux galons décoratifs de matières, couleurs et styles différents, vous avez véritablement la possibilité de personnaliser votre chapeau comme bon vous semble en fonction de vos goûts !


Le chapeau Panama

Si vous souhaitez avoir un style ravageur sur les plages cet été, il n’y a rien de tel que le chapeau Panama !
Ce mythique chapeau d’origine équatoriale et très en vogue dans les années 1900, est revenu au goût du jour pour une bonne raison : le charme incontestable qu’il procure. Les nombreux modèles de chapeaux Panama, bien que semblables en apparence à des chapeaux de paille, se distinguent cependant par une conception plus technique et une matière toute autre.
En effet, ce chapeau est conçu à partir de pousses de palmier d’Équateur et tissé à la main par des artisans au savoir-faire incontestable !
La sobriété qui émane de ce chapeau vous permettra de le porter aussi bien à la plage, qu’en ville ou pour toute autre occasion cet été. Pour finir, sachez qu’au travers de ces différents modèles, le Panama convient aussi bien aux hommes qu’aux femmes.

Le chapeau Bob

Ce type de chapeau considéré comme « ringard » à une époque et destiné aux pêcheurs, puis popularisé dans les années 1990 par la culture hip-hop, a donc refait surface depuis peu sur les têtes des vacanciers !
Aujourd’hui très à la mode, le chapeau Bob se décline sous absolument toutes les coutures et plaît en partie grâce à ses possibilités de personnalisation infinies ! En effet, que vous souhaitiez porter un motif particulier, ou arborer des couleurs ou un logo spécifique, le Bob est vraiment le chapeau qu'il vous faut !

L’atout indéniable qui finit par séduire est son prix accessible par rapport à d’autres types de chapeaux. De ce fait, il représente la solution par excellence, déjà adoptée par beaucoup de familles : femmes, hommes, enfants, bébés.
Si vous hésitez encore sur le couvre-chef pour lequel vous allez bien pouvoir craquer, rendez-vous sur Headict pour porter un chapeau cet été en voyage et avoir accès à une multitude de choix !

mercredi, 19 juin 2019 09:05

Équateur : immersion en plein cœur de l'Amazonie équatorienne

 

Royaume de la jungle au pied de la lettre, l’Amazonie équatorienne abrite, à n’en pas douter, la plus importante diversité biologique au monde. Randonnée nature, rafting, balade en pirogue, immersion ethnique, observations animalières d’exception… Plus que jamais, l’Amazonie équatorienne allie aventure et réjouissances culturelles à découvrir lors d’un séjour en Equateur.

L’appel irrésistible de l’Amazonie

La forêt dense et sauvage de l’Amazonie a exercé depuis des générations un incroyable pouvoir de fascination sur les touristes à l’âme d’aventurier ou d’explorateur. S’agissant de l’Amazonie équatorienne, tous les atouts du tourisme d’aventure y sont réunis : la facilité d’accès, depuis l’aéroport de Quito ; un hot spot de la biodiversité mondiale, inscrit dans le patrimoine mondial de l’Unesco ; une bonne place dans le classement de World Travel Awards, reconnaissant la conformité des services hôteliers et des infrastructures du pays aux exigences du tourisme international ; enfin, une jungle de légende qui est une éternelle appétence pour les collectionneurs, les amateurs de pleine nature ou les curieux de paysages insolites au bout du monde. Êtes-vous épris d’aventure ? Laissez la côte du Pacifique ou les îles Galápagos aux adeptes du farniente. C’est en Amazonie équatorienne, la plus grande forêt tropicale du monde, que vous passerez vos plus belles vacances.

À la découverte de quelques espèces rares et emblématiques de l’Amazonie

Amoureux de faune et de flore, vous ne reviendrez pas déçus d’un séjour en Amazonie. Vous aurez le bonheur d’y croiser les plus étranges spécimens. Par exemple, les pacaranas ne prospèrent que dans l’Amazonie et la forêt embrumée des Andes. Troisième plus gros rongeur vivant sur Terre, après le castor et le capybara, il possède à la fois l’allure furtive du rat, la fourrure brunâtre d’un paca, les oreilles et le museau effilé d’un cobaye : une véritable énigme de la nature. Autre espèce endémique que vous pourrez observer : le lamantin de l’Amazonie ou « vache de mer », un gros herbivore aquatique pesant jusqu’à 450 kg et élisant domicile dans les eaux douces ou les lagunes du bassin amazonien. Se remuant à l’aide de sa nageoire caudale de forme arrondie, il se nourrit d’une grande quantité de plantes flottantes, dont les jacinthes d’eau ou les plantules de mangroves, contribuant ainsi à l’équilibre de la biomasse au sein des lacs amazoniens. Les dauphins roses sont aussi une simple et pure attraction : émettant des sons pour sonder le milieu ambiant, ils lâchent un jet d’eau de deux mètres à travers leur narine dorsal et fondent sur leurs proies en les immobilisant entre leurs dents pointues.

Côté flore, parlons-en ! Le bassin amazonien est le domaine des essences tropicales sempervirentes, dont des palmiers, des myristicacées – plantes arbustives à parfum —, des caféiers et une gamme unique de plantes à valeur culinaire et médicinale. Et l’on vous fait grâce des milliers de variétés d’orchidées, aussi impressionnantes les unes que les autres. Ayez à portée de main un appareil photo ; vous ne pourrez pas vous en passer !

Le tourisme en Amazonie Équatorienne

puyoL’Équateur possède une portion modeste de l’Amazonie équivalant à 12 000 hectares de couvert forestier dont l’une des portes d’entrée principale est la ville de Puyo. La jungle est tellement dense qu’un kilomètre carré compte plus de 150 000 espèces de phanérogames. Oui, c’est bien le chiffre exact !

Faire le tour de l’Amazonie est une expérience plus enrichissante en Équateur qu’au Brésil et en Argentine, par son côté plus authentique et moins touristique. Des groupes ethniques se sont retranchés près des fleuves amazoniens et essaient de vivre en harmonie avec le milieu naturel.

Le contact de ces peuples vous procurera des moments riches en émotion et en partage. Vous trouverez facilement des lodges de charme à la déco locale pour vivre à fond l’aventure amazonienne.

Les destinations de trek en Équateur

Pour faire le tour des trésors de l’Amazonie équatorienne, il est indispensable de connaître les bons endroits de trek et de randonnée. En règle générale, les parcs nationaux offrent un cadre idéal avec des lodges de bon rapport qualité/prix et une équipe de guides forestiers professionnels chargés de vous accompagner et de vous expliquer le rôle vital de la forêt ainsi que les caractéristiques spécifiques des différentes espèces rencontrées.

À ceux qui veulent vivre une expérience sensationnelle en plein cœur de l’Amazonie, le pays propose un afflux de réserves naturelles : la réserve de Cuyabeno, la réserve naturelle de Limoncocha, le parc national de Yasuni et la réserve de Huaroni. Deuxième parc de l’Équateur, Cuyabeno abrite la plus vaste zone humide de l’ensemble amazonien du pays, composée d’une mosaïque de lacs, de lagunes et de plaines herbeuses inondées. La rencontre des communautés locales sera pour vous une occasion d’apprendre le pouvoir des plantes, de déguster des galettes à base de manioc et de découvrir des mœurs traditionnelles. Pour les séjours à petit prix, Cuyabeno est une bonne affaire. Les plus téméraires jetteront leur dévolu sur Limoncocha ou Huaroni.

mardi, 18 juin 2019 15:52

Les Astuces pour trouver et acheter ses billets d’avion en ligne

Envie de voyager au bout du monde sans vous ruiner ? Grâce à Internet, il est aujourd’hui possible de trouver des bons plans pour satisfaire ses envies d’exotisme, même avec un petit budget.

Voici quelques astuces pour dénicher des billets d’avion à un prix défiant toute concurrence : sur Internet, l’offre des billets d’avion moins chers est conséquente, mais encore faut-il réussir à s’y retrouver entre les nombreuses offres proposées. Découvrez les conseils pour acheter vos billets d’avion en ligne à un tarif intéressant !

Utiliser les comparateurs de prix pour trouver un billet d’avion à bas prix

Grâce à Internet, il est possible d’acheter des billets d’avion à un tarif très économique en quelques clics. Si vous disposez d’un petit budget, nous vous recommandons de ne pas réserver le premier vol que vous trouverez. En effet, il vaut mieux prendre le temps de comparer pour faire des économies.

Pour vous aider à comparer les vols pour trouver le moins cher, il est conseillé d'utiliser un comparateur de prix. Attention toutefois, car certaines plateformes n’intègrent pas les vols low cost.

Grâce au comparateur de prix, vous pourrez dénicher un billet d’avion adapté à votre budget. En effet, le système de filtres est très pratique pour comparer :

  • Les tarifs des compagnies aériennes
  • Les tarifs des vols avec ou sans escale
  • Les tarifs des vols en fonction de l’aéroport de départ et d’arrivée
  • Les tarifs des vols en fonction du jour et de l’heure de départ

 Prenons un exemple. Vous voulez partir en Croatie au mois de septembre ? Grâce au comparateur de prix, vous vous rendrez peut-être compte que les billets d’avion de Paris à Split à la mi-septembre sont très intéressants. Alors qu’à la même époque, les billets d’avion de Paris à Dubrovnik sont bien plus onéreux. De la même manière, choisir un vol de nuit pour New York se révélera peut-être plus cher qu’en journée. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il vaut toujours mieux être flexible pour payer moins cher.

Les comparateurs de prix des billets d’avion vous permettront de faire de belles économies à condition de prendre le temps de faire plusieurs simulations : qu’attendez-vous pour les essayer afin de trouver les billets d’avion les plus économiques pour vos prochaines vacances ?

Dénicher des promotions intéressantes sur les billets d’avion

Sur Internet, vous trouverez également des promotions très intéressantes sur les billets d’avion, notamment en dernière minute. Avant de réserver un vol dont le prix semble être trop beau pour être vrai, vérifiez les conditions générales de vente. En effet, parfois, certains frais ne sont pas précisés et peuvent alourdir la note.

Prenons l’exemple le plus parlant : les bagages. Grâce aux comparateurs de prix, vous avez peut-être trouvé un vol Paris - Le Cap à un tarif très avantageux. Mais en regardant les conditions générales, vous vous rendrez peut-être compte que les bagages en soute ne sont pas compris dans le prix. Un coût en plus à prévoir et dont le prix n’est pas à négliger.

Il est conseillé également de vérifier les conditions d’annulation des billets d’avion en promotion. Parfois, celles-ci sont très strictes et vous ne pourrez pas vous faire rembourser s’il y a le moindre problème.

Quelques astuces à connaître pour trouver un vol pas cher

Si vous êtes à la recherche d’un vol pas cher pour partir en voyage, vous savez maintenant qu’il vaut mieux utiliser un comparateur de prix et vérifier les conditions générales de vente des billets d’avion pour éviter les mauvaises surprises.

Mais est-ce qu’il existe des astuces pour payer ses billets d’avion encore moins cher ? Certaines astuces ont fait leurs preuves :

  • Attendre le dernier moment pour acheter ses billets d’avion ? Selon certaines études, ça ne serait pas si avantageux que cela. Au contraire, les experts conseillent d’acheter ses billets d’avion 20 à 25 semaines avant le départ pour profiter des meilleurs prix.
  • Les tarifs des vols fluctuent au cours d’une même journée. Essayez de réserver vos billets d’avion tôt le matin plutôt qu’en fin de journée, vous devriez payer moins cher.
  • Enfin, la destination de vos vacances ainsi que la saison jouent également beaucoup sur le tarif des billets d’avion. Par exemple, si votre budget est serré, il vaut mieux partir en vacances à Séville au mois d’avril plutôt qu’au mois d’août. De la même manière, le Japon est une destination très tendance en ce moment… Si votre budget est limité, il vaut mieux partir dans un pays un peu moins populaire pour espérer trouver des billets d’avion plus accessibles.

Une fois que vous aurez vos billets d’avion pour Marrakech, Amsterdam ou Bangkok, il ne vous restera plus qu’à trouver un hôtel et à préparer l’itinéraire de votre séjour… Oubliez tout, les vacances approchent à grands pas !

jeudi, 13 juin 2019 09:06

Rassemblement ABM au Mont St Michel

Grand merci à vous tous pour votre participation avec bonne humeur aux diverses tâches qui ont fait de ce week-end près de la baie du Mont Saint-Michel une belle réussite, à Robert qui avec son accordéon et ses chants de marins nous a entrainés sur les mers et les ports du monde !

 Merci à  nos nombreux cuisiniers, à Didier et Odile qui ont passé un temps considérable à la cuisine pour mettre les petits plats dans les grands aidés longuement par Michel Lagrange, à nos 2 pâtissiers Joël Pavageau et Michel Lelièvre pour leur fabuleux fraisier, à Françoise Benad indéboulonnable de la plonge avec son tablier ! Et aux très nombreuses petites mains, indispensables aussi... je ne peux pas tous vous citer !…

Merci également aux présidents des Antennes, membres des CA et représentants, aux 2 correspondants, qui ont sacrifié leur dimanche matin pour participer à la réunion annuelle des antennes pour discuter de sujets importants pour la vie de notre association.

Le week-end rassemblement 2020 est déjà programmé, ce sera du 31 mai au 2 juin à la Pentecôte, dans un lieu où nous avons déjà été en l'an 2000 et que tous les participants avaient très apprécié... il s'agit de l'île d'Aix, en attente de confirmation avant la fin d'année.

ABM comme toutes les associations a besoin de ses adhérents, de vous tous, pour partager et donner un sens à nos actions. Sans adhérents pour la faire vivre, pas d'ABM, pas d'antennes, pas de correspondants, ... Nous avons besoin de vous avec des idées, pour prendre aussi des responsabilités au sein des comités d'organisation des activités, des festivals, et des conseils d'administration à Paris et dans les Antennes. Vous êtes les bienvenus !!

> N'oubliez pas le festival Partir Autrement qui se passera samedi 22 juin au théâtre Montfort à Paris 15e.

Parlez-en autour de vous. On vous y attend !

Derniers adhérents en ligne

adhabm   fabaray   doanthony   jcpeugeot   jpavageau   angeneau   nananja   rtourbot   pegourgeot   glegoff   gidesroches   dboulbes   jrevertegat   mfedix   catherine  
Copyright © 2019 Aventure du Bout du Monde - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public