FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
Vous êtes iciAccueil|Toutes les catégories k2|DIDIER JEHANNO | ABM - Aventure du Bout du Monde
mardi, 02 avril 2019 10:32

La Jordanie, terre d’émotions

Un voyage en Jordanie  reste gravé dans la mémoire. L’incontournable Pétra, antique cité nabatéenne reflète la culture millénaire de ce pays et justifie à elle seule le voyage. Remonter le Siq, sentier encaissé dans les roches orangées et découvrir la façade du Trésor qui se dessine à la fin du canyon est un moment d’émotion inoubliable et nous plonge dans l’ambiance d’»Indiana Jones ».  Le vaste site de Pétra compte aussi de nombreuses salles funéraires, des bas-reliefs sculptés dans la roche, un impressionnant théâtre du début du 1er siècle et de nombreux trésors à découvrir au cours de la visite.

Mais la Jordanie recèle d’autres trésors et il serait réducteur de ne visiter que Pétra. Terre d’histoire et de cultures, le pays compte de nombreux sites historiques et chefs d’œuvre de l’art antique : la cité de Madaba où se croisent les cultures religieuses est célèbre pour ses mosaïques, la pittoresque Route des Rois mène aux fortifications de Umm Ar-Rasas et à la forteresse de Mukawir, l’ancienne cité d’As-Salt et le palais orné de fresques de la famille Abu Jaber, sans compter les nombreux sites historiques allant du néolithique à la fin de l’Empire romain jusqu’au développement de l’Islam en Arabie qu’abrite Ammann, sa capitale.

Après Pétra, Jérash est la deuxième grande destination touristique de Jordanie. Engloutie sous le sable pendant des siècles, elle a été découverte puis restaurée il y a soixante-dix ans. Elle constitue un modèle d’urbanisme provincial romain avec ses rues pavées bordées de colonnes, ses fontaines, ses temples majestueux, son hippodrome et ses théâtres dans un subtil mélange d’éléments architecturaux orientaux et occidentaux.  Au milieu de l’été, la cité accueille aussi un grand festival où les cultures traditionnelles et modernes se font écho à travers la musique lyrique, l’art et l’artisanat local, le théâtre de Shakespeare et les danses traditionnelles.  

Les passionnés de fonds marins s’extasieront dans les eaux d’Aqaba où coraux et vie aquatique foisonnent et les adeptes de la randonnée se ressourceront dans la réserve naturelle de Dana, véritable havre de paix où la nature et les traditions sont préservées. La réserve naturelle de Mujib attirera les amateurs de canyoning. Située en amont de la Mer Morte le site offre des randonnées dans les gorges, cascades et piscines naturelles toutes plus impressionnantes les unes que les autres.
Un séjour dans le désert du Wadi Rum s’impose. A dos de dromadaire ou en 4x4, on s’immerge dans des paysages lunaires, des montagnes aux nuances de rose et d’orange qui s’enflamment au coucher du soleil juste avant d’aller déguster un repas bédouin de viande et de légumes cuits à l’étouffée dans le sable. Plusieurs camps confortables ont été aménagés afin de dormir sous le ciel étoilé du désert et de se laisser envahir par le calme et la sérénité qu’offre le Wadi Rum.

La Jordanie est également connue pour la Mer Morte et ses vertus thérapeutiques. Plusieurs hôtels et spas peuplent ses rivages et offrent des soins, des massages, des bains de boue. Se baigner dans la Mer Morte est une expérience unique, sa salinité élevée permet de flotter sans effort à sa surface. Sans parler des bienfaits procurés par la richesse des minéraux qu’elle contient.

La Jordanie est une destination riche en découvertes historiques et culturelles et ravira également les sportifs et les amoureux de la nature.

Un voyage en Jordanie est une expérience complète et originale où les émotions sont intenses et nombreuses.

lundi, 01 avril 2019 12:10

Open Your Wild

Par le biais de la préparation et de la réalisation de voyages sportifs et éco-responsables en contact avec la nature, le projet "Open Your Wild" souhaite sensibiliser, interpeller et responsabiliser autour des thèmes de l’écologie et de la crise environnementale. L’objectif est de véhiculer des outils, des alternatives, des conseils et des solutions en faveur de la transition écologique, tout en suggérant des manières de vivre, de consommer et de se déplacer responsables et durables. 

Au travers de la préparation d'aventures engagées et sportives, le projet invite également à donner son avis, à participer par des suggestions et conseils et à partager ses expériences, pour voir aboutir un projet de voyage éco-responsable solennel, sincère et cohérent.

Le 1er voyage du projet se déroulera au Canada, où je suivrais les eaux du Glacier Athabasca sur 3700 km jusqu'à l'océan Arctique. D'abord à vélo au départ de Jasper, puis en Kayak jusqu'au village de Tuktoyaktuk, cette aventure m'amènera à découvrir la faune et la flore Canadienne, ainsi qu'à questionner ce qui peut la mettre en danger, en faisant la promotion d'un mode de voyage responsable et durable. Il me permettra également de rencontrer des acteurs du changement, comme de la crise et de partager autour du thème central de l'écologie.".
mercredi, 27 mars 2019 11:17

Sud marocain !

Début juin 2018, avec un groupe d’amis randonneurs, je suis parti à la découverte de l’Atlas marocain, du plateau de Tarkkeddit jusqu’au sommet du mont M’Goun à 4071 m, grâce à Samir, notre ami guide originaire d’un village de la vallée des Aït Bouguemez.

Les jours suivants, nous avons pu côtoyer la vie de nomades berbères en parcourant chemins et gorges de la vallée des Roses, admirant au passage l’architecture des maisons en pisé et visitant de magnifiques oasis. Nous avons poursuivi notre route jusqu’aux portes du Sahara du Nord, dans les dunes de Merzouga pour admirer la voûte céleste…

La fin du séjour fut océane à Essaouira, avec ses maisons toutes blanches et ses ruelles tortueuses, ses odeurs d’épices et de poisson… exotisme assuré !

Magnifique voyage de deux semaines et une belle découverte du Maroc, de son hospitalité incomparable qui appelle à y revenir.

>Texte et photos Roland Tourbot (92)

Samir Achahri : tél +212 672 740 043,
AGENCE TREK MAROC

 

mardi, 26 mars 2019 14:23

Carte postale du Pérou

Certains sites sont si grandioses, renferment tant de mystères qu’ils émeuvent à jamais tous ceux qui ont le privilège d’y pénétrer.

A trop fixer la carte postale épinglée sur le mur, d’infimes mouvements finissent par s’installer au coeur du paysage fixe. Le souvenir fait son voyage, se glisse dans le paysage.

Notre esprit y retourne. C’est un peu comme si la carte postale ouvrait ses volets, pour offrir une nouvelle fois à nos regards, les instants fugaces et si agréables de la découverte de l’ailleurs. Et, tout à coup, nous nous faufilons dans l’image, comme happés, pour en devenir les personnages.

Il est presque cinq heures du matin. Nous traversons à pattes de velours la petite ville de Ollantaytambo. L’air est frais et humide.

Protégés de bonnets et d’épaisses vestes, nous arpentons les ruelles étroites qui descendent avec rudesse jusqu’au quai de la gare. Un train bleu et jaune nous y attend. Il semble impatient de nous conduire jusqu’à notre destination finale. Les voyageurs sont, pour la majorité d’entre eux, de simples touristes, sacs aux dos et appareils photos en bandoulière. Villageois et habitants de la région se mêlent à eux, ajoutant au tableau de joyeuses touches colorées.

Nous grimpons dans le wagon encore vide, tout heureux de trouver une chaleur accueillante et un confort rassurant. Les occupants de la voiture numéro douze s’installent bruyamment et bientôt toutes les places sont occupées. Les têtes se tournent. Les gens se parlent, sourient, patientent.

Un coup de sifflet surprend tout le monde.

Lentement, le train avance, se lance, accélère, c’est le départ. Désormais, à pleine vitesse, le convoi se faufile au creux d’étroites gorges verdoyantes et rocailleuses. Parfois, le passage devient si étroit que le train semble le forcer.

Nous suivons le cours de la bouillonnante et boueuse rivière Urubamba dont les cris de colère s’entendent jusqu’au travers des vitres du train. Le trajet est passionnant, excitant.

Il nous faudra une heure trente pour rejoindre la gare d’Aguas Calientes.

Extrait du magazine Globe-Trotters N° 183.

Texte Henry Lavesque (30)

photos Fabienne Lavesque (30)

mercredi, 13 mars 2019 17:02

Voyager à Madagascar hors des sentiers battus

Madagascar se classe parmi les destinations à forte croissance sur le marché touristique. On connaît ses points d’intérêt majeurs : des lémuriens, des plages d’eaux turquoise qui font rêver, la rade merveilleuse de Diago Suarez, des forêts tropicales protégées…

Mais à part ces clichés, qui peut se targuer de tout savoir sur cette île énigmatique ? Madagascar collectionne quelques-uns des plus beaux sites naturels de la planète, c’est un fait ; mais pour les touristes en quête d’histoire et d’authenticité, des voyages sur mesure permettront de partir à la rencontre des tribus ethniques, des traditions et des croyances culturelles malgaches et d’explorer le pays dans toute sa splendeur. La Grande Île n’a pas usurpé ce surnom ; sa taille de 587 000 km2 lui vaut d’abriter des paysages d’une extrême richesse, presque inégalable, des forêts humides du nord au grand bush du sud, en passant par les régions volcaniques d’Itasy ou d’Antsirabe.

> Balade citadine au cœur de la capitale

Partez en sac à dos et sillonnez les quartiers animés de la « ville des mille », qui a été anciennement le siège du royaume Merina. La randonnée à pied est de beaucoup préférable pour faire un premier contact avec les locaux et fuir les embouteillages. Tana possède des places publiques de renom évoquant les moments forts de l’histoire malgache : la Place de l’Indépendance, se dressant au milieu d’une avenue bordée d’arcades, d’hôtels et de bâtiments de style colonial, est associée aux révoltes et aux manifestations populaires ; la Place d’Andohalo, dominant la Haute-Ville d’Antananarivo, témoigne de l’époque aristocratique révolue : là se tenaient les fêtes de consécration des souverains, la publication des édits et des décrets ; là aussi avait lieu, vers 1958, le discours du gouverneur français annonçant la fin de la colonisation et la naissance de la jeune République.

La balade au cœur de la ville permettra de jeter un coup d’œil aux édifices historiques de Madagascar, dont le faste et l’architecture  contrastent insolemment avec les bidonvilles des pauvres : la maison de Jean-Laborde, la cathédrale anglicane Saint-Laurent, le Palais d’Andafiavaratra… Au bout de 1 400 mètres d’altitude se dresse la Rova de Manjakamiadana.

> Aux environs de la capitale Tananarive          
                       

Une journée suffit amplement pour faire le tour du centre-ville. Si vous voulez lire les aspects historiques de Madagascar comme dans un livre ouvert, direction les douze collines sacrées. L’une d’elles est la Rova d’Ambohimanga (colline bleue), inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco : cité fortifiée du xixe siècle, bâtie par le roi Andrianampoinimerina et percée de quatorze portes en pierre ; l’intérieur comporte deux bassins sacrés, les pavillons de la reine Ranavalona II et les sépulcres royaux où le peuple se recueille parfois et adresse des intentions de prière. Les autres collines incarnent pareillement l’identité culturelle du pays et promettent un voyage extraordinaire dans le temps.

> Les parcs nationaux de l’île

Qui est venu à Madagascar sans songer à ses baobabs, à ses lémuriens ou à ses tortues marines ! La Grande Île est immensément dotée en ressources naturelles, et la meilleure façon d’explorer tout çà est de réserver un circuit dans les parcs forestiers. Parmi eux, le parc national de Ranomafana, à 60 km de la province de Fianarantsoa, est l’un des plus fréquentés tant par les touristes que par les ornithologues. Outre l’observation de la flore endémique qui ne pousse nulle part ailleurs, vous pourrez vous baigner dans sa piscine aux eaux thermales. Au nord-est de Madagascar, le parc national de Marojejy, qui fait partie de l’écosystème des forêts vierges et humides d’Antsiranana, est un havre de paix idéal, que ce soit pour vivre des vacances en famille ou pratiquer une randonnée sportive. C’est l’un des seuls endroits au monde pour observer le propithèque soyeux, un lémurien endémique de Madagascar à la fourrure blanche qui habite dans les bois, et le coua bleu. Les amateurs de rafting, de course en kayak ou d’alpinisme seront également comblés ! Des circuits courts, de 8 ou 10 jours, sont proposés par les agences de voyage et peuvent être personnalisés selon les activités qui vous intéressent.

La biodiversité unique au monde de Madagascar mérite l’attention et le respect. L’écotourisme est aussi une façon pour les étrangers de soutenir la cause environnementale à Madagascar ; les droits d’entrée au parc seront employés à financer des activités génératrices de revenu pour les populations locales et à contrôler l’exploitation forestière.

mardi, 12 mars 2019 09:44

ABM Poitou Charente organise la 11e édition du festival Voyager Autrement..

  • 11è Festival « Voyager autrement », 6 & 7 avril 2019 à Magné, Salle Polyvalente 

Le Festival s’agrandit, un lieu de plus sur le même site : exposition, concours photos….

> Samedi 6 avril, de 15 h 30 jusqu’à 23 h 30

Tarifs : Samedi 6 avril

Après-midi : 7 € - Adhérents : 5 €

Soirée : 7 € Adhérents : 5 €

Pass « samedi – Après-midi et soirée » : 10 € - Adhérents : 6 €

Tarif adhérent : Magnésiens – Chômeurs – Etudiants

Gratuit : enfants – 12 ans

> Dimanche 7 avril, de 10 h 00 à 18 h 30

Entrée libre, participation à la chaussette

Samedi 6 avril

  • 16 h 00 : Une famille à l’école du monde, Fred Cebron – 102’
  • 18 h 30: Alexandra David Neel, exposition contée par Céline Moulys

19 h 30 – 21 h 00 : Dîner sur réservation par mail : ou tél : Roselyne Mathieu 06 81 79 89 91 ou Nicole Wurtz 06 64 91 98 08

  • 21 h – 21 h 50 : Taïmyr, Rencontre avec les Dolganes, Jacques Ducoin – 35’
  • 22 h – 23 h 15 : Des saris, des turbans, des femmes et des hommes, Marie-Line et Joël Bour – 42’

Dimanche 7 avril

  • 10 h 30 – Voyage, partage et potage, Benoît Cornille – 52’
  • 11 h 45 – Au cœur de la Palestine, Marie-Paule Rescan – 45’
  • 12 h 45 et 13 h 45 - Alexandra David Neel, exposition contée par Céline Moulys

12 h 30 à 14 h 30 Restauration aux saveurs du monde

  • 14 h 30 Voyage en terre éthiopienne, Isabelle Tromas – 44’
  • 15 h 30 Caresse de la terre, José Saudubois – 21’

Salon de thé « saveurs du monde » de 16 h 15 à 17 h 00

  • 17 h 00 - 18 h 15 : Patagonie, une famille au bout du monde, Céline Toulon-Néau – 52’

Exposition scénographiée, contée de Céline Moulys – Samedi et dimanche -

Alexendra David Neel « La femme aux semelles de vent »

Visite libre et visite contée

Stands – avec projection -

  • Une famille à l’école du monde, F. Cebron
  • Taïmyr, rencontre avec les Dolganes, Grand Nord Sibérien J.Ducoin
  • Des saris, des turbans, des femmes et des hommes, M-L. et J.Bour
  • Voyage, partage et potage, B. Cornille
  • Au cœur de la Palestine, M-P. Rescan
  • Voyage en terre éthiopienne, I. Tromas
  • Caresse de la terre, Les Balkans, l’Asie centrale, le Maroc J. et C. Saudubois
  • Patagonie, une famille au bout du monde, G. Neau

Stands de voyageurs

  • Une famille à l’école du monde, F. Cebron
  • Taïmyr, rencontre avec les Dolganes, Grand Nord Sibérien J.Ducoin
  • Des saris, des turbans, des femmes et des hommes, M-L. et J.Bour
  • Voyage, partage et potage, B. Cornille
  • Au cœur de la Palestine, M-P. Rescan
  • Voyage en terre éthiopienne, I. Tromas
  • Caresse de la terre, Les Balkans, l’Asie centrale, le Maroc J. et C. Saudubois

Patagonie, une famille au bout du monde, G. Neau

Projections SAMEDI 6 AVRIL

16h « Une famille à l’école du monde » 102’ Fred Cebron – Suivi d’un goûter offert aux enfants

Une famille, un camion en guise de maison, cinq ans et cinq continents, Fred, Laure, Martin et Chine ont fait le tour du monde à la rencontre de celles et ceux qui réconcilient l’homme et la nature.

18h30  Alexandra David Néel, Une femme aux semelles de vent,

Exposition contée par Céline Moulys

Nombre de places limitées, sur inscription

Nouvelle salle

19 h 30 Dîner, sur réservation avant le 25 mars 2019

21h « Taïmyr, rencontre avec les Dolganes » 35’, Jacques Ducoin

Au Taïmyr, à l’extrême nord de la Sibérie, Jacques Ducoin a rencontré les Dolganes, un des derniers peuples éleveurs de rennes. Ils sont à peine 250 à vivre traditionnellement dans un territoire grand comme la France.

22h « Des saris, des turbans, des femmes et des hommes » 42’,  Marie-Line et Joël Bour

Deux mois de voyage, rien de plus dépaysant et excitant que de parcourir l'Inde en taillant la route à la rencontre des indiens souriants, curieux, accueillants et attachants, suivons Marie-Line et Joël

Projections DIMANCHE 7 AVRIL

10h30 « Voyage, partage et potage » 52’ Benoît Cornille

Sandrine et Benoît ont pris leur sac à dos pour un périple de deux ans sur les sept continents à la découverte des marchés, des traditions culinaires… un moyen original de donner du sens à leur voyage.

11h45 « Au cœur de la Palestine »  45’  Marie-Paule Rescan

Il est des terres qui laissent des souvenirs inoubliables dans le cœur des voyageurs. Prendre part à un voyage entre Israël et la Palestine, c’est plonger au cœur d’un monde qui révèle mille et un trésors. Sillonner la Cisjordanie et donner la part belle aux rencontres… qui ponctueront et enrichiront humainement ce séjour…

12 h 30 Pause déjeuner autour des « Saveurs du Monde »

12h45 et 13h45 Alexandra David Néel, Une femme aux semelles de vent,

Exposition contée par Céline Moulys

Nombre de places limitées, sur inscription

14h30 « Voyage en terre éthiopienne » 44’ Isabelle Tromas

Isabelle a rencontré Kibur, en 1992 dans le camp de réfugiés de Walda. Après un exil de 25 ans dont 14 années à Magné, Kibur revient enseigner en Ethiopie. Ce film raconte l’expédition vers son village natal à laquelle Isabelle a participé….

15h30 « Caresse de la terre » 21’  José  et Colette Saudubois

Carnet de voyage qui parle des rencontres de José et Colette dans un village de potiers à 40 km de Marakkech nommé « Tafsa »… Ce film montre la beauté du geste et le lien qui unit les hommes et la terre.

Pause Salon de thé

17h « Patagonie, une famille au bout du monde » 52’, Gilles Neau

http://poitoucharentes.abm.fr/association-abm/abm-poitou-charentes.html

Pour leur troisième aventure, Gilles, Cécile et leurs deux adolescents s’immergent à Isla Navarino, ultime île de Patagonie chilienne habitée avant le Cap Horn : pêche à l’araignée, rigueurs du climat et travail dans un centre d’adolescents handicapés…

CONCOURS PHOTOS « 30 photos – 30 pays : Re-découvrez le monde »

Nouvelle salle

lundi, 11 mars 2019 14:34

Que visiter en Martinique

La Martinique est une charmante île des Caraïbes située en France. C’est une zone remarquablement attrayante pour les touristes. Elle réserve plusieurs activités et plusieurs lieux spectaculaires comme les patrimoines nationaux, les lieux historiques ou même les modestes places anciennes.

Elle présente également des stations balnéaires époustouflantes dotées d’une vue imprenable surtout pendant l’été. Certes, pour bien s’organiser pendant son voyage et avant de prendre un vol pour la Martinique, un petit itinéraire de découverte est nécessaire. Sur ce, que visiter en Martinique ?

La beauté de la plage

La ville de Martinique est entourée de mer et possède des horizons maritimes extraordinaires. Il existe diverses stations balnéaires selon le lieu et chaque endroit détient sa spécificité. En premier lieu, la plus belle lagune de Martinique le salin beach.

Avec un paysage digne d’une carte postale et la mer qui est époustouflante, vous serez totalement desservis. Vous pouvez en même temps observer la beauté des dauphins en faisant une journée excursion découverte en voile pour se mettre à pleine vue de la perspective typique de la Martinique.

L’anse noire située sur les anses d’Arlet, vous pouvez profiter d’une partie des sables fins et d’autres parties un point de vue verdâtre des plantes. De plus, c’est l’endroit idéal si vous recherchez un peu de calme. Son emplacement nécessite quelques minutes de marche et moins de personnes y parviennent. Si vous préférez l’eau claire, découvrez l’Anse à L’Âne dans le domaine de trois-Ilets.

C’est une plage touristique où vous disposez de quelques activités comme un centre de plongée sous-marine et des restaurants au bord de la plage. Pour les amoureux de la nature, vous aurez une belle vue sur le fort de France et le Ponton, qui est plus extraordinaire durant la couchée du soleil.

Les incontournables sites touristiques

Un lieu n’est pas vraiment touristique sans ses atouts historiques. De plus, c’est la chose qui rend une localité typique et permet de découvrir son origine et son histoire. Concernant la Martinique, ses diverses légendes sont conservées dans L’Ane Mao, héritage des ancêtres situé dans le Morne Gommier.

C’est l’endroit où se sont abrités les esclaves noirs et les anciens après la suppression de l’esclavage. Vous découvrez en étape toutes les pièces où ont vécu ces malheureuses gens. La durée de la visite s’étend généralement entre une heure ou une heure et demie. Ensuite, vous avez l’habitation clémente, placée au François.

Elle présente une harmonie parfaite entre le style médiéval créole et son adaptation avec le milieu moderne. C’est également une exploration d’une à deux heures environ. Enfin, la savane des esclaves est un très beau site, qui fait encore allusion aux périodes de la soumission. Avec une guide des connaisseurs, vous serez imprégné dans l’histoire et l’origine de cet assujettissement.

Pour une sensation forte

Si vous souhaitez profiter de votre séjour tout en pratiquant un peu de sport, la randonnée est conseillée pour vous. Avec cette faculté, vous pouvez en même temps jouir de la beauté des paysages et dépenser un peu d’énergie.

Il existe plusieurs trajectoires que vous pouvez emprunter, mais le choix se pose sur votre niveau ainsi que le type de perspective à explorer. La trace des Jésuites est un sentier irréprochablement entretenu. Le trajet débute par une montée douce, ensuite la remontée semble plus sportive et une fois arrivée au sommet de la montagne, vous serez récompensés par la vue imprenable sur la ville.

En second lieux, vous avez le parcours de la santé, qui donne un circuit plus diversifié entre le bord de la mer, les sentiers de la montagne et les rochers. Avec un itinéraire de sept kilomètres environ, vous passerez par des parties ombragées, sous le grand soleil de Sainte-Luce jusqu’à l’Anse Mabouyas.

> Nos conseils pour profiter de vos vacances à petits prix

Vous pouvez vous renseigner pour louer un Airbnb sur place ou également faire du Counchsurfing. N’hésitez-pas à regarder aussi les vols de dernières minutes ou profiter de codes promos sur des sites comme Univers-Vacances également.

mercredi, 20 février 2019 16:50

Le nouveau numéro de Globe-Trotters de Mars/avril arrive !

GT 184

Dans quelques semaines, il en sera fini de l’hiver — sous nos latitudes — et de ses jours endormis qui engourdissent nos envies d’horizons. Place au printemps ! Avec lui, bourgeonnent les désirs d’aventure, et jaillit de nos rêves enterrés la sève qui bouillonne à l’idée de rencontres en terre inconnue.

C’est ce moment de l’année qu’ABM choisit pour redonner vie à notre nature voyageuse, grâce à un rendez-vous désormais bien installé : le Paris Travelers Festival, 4e édition.

Sur une même journée, une dizaine de globe-trotters, partis tenter l’aventure sur (presque) tous les continents, se succéderont sur scène pour vous conter chacun son vécu, une histoire écrite à l’encre de ses pas ou de ses sillons, imprimée sur la blancheur immaculée d’un massif méconnu de l’Oural, les routes du discret Mustang ou des ethnies du Vietnam du Nord, une diagonale oubliée de France, les sentiers rougis par le soleil d’Afrique, les zones frontières d’Amérique du Sud au goût d’interdit, et bien d’autres expériences autour du monde.

Même s’il partage son ADN des voyages avec les autres festivals d’ABM, le Paris Travelers Festival ne se présente pas comme l’énième événement du genre. Situé dans un théâtre à taille humaine, il s’affirme par son credo : l’échange privilégié que permet la proximité entre conteurs et public, l’échange comme source d’inspiration pour susciter les vocations aventureuses et ressusciter nos appétits d’ailleurs.

C’est à cette célébration du printemps de l’aventure que nous vous donnons rendez-vous le 27 avril prochain, et dès à présent dans votre numéro spécial de Globe-trotters, paré pour l’occasion de ses plus belles feuilles !

> Xavier Gaumer (77)

mercredi, 20 février 2019 16:47

Que faire en cas de vols retardés ou annulés?

Indemniflight s'occupe de vos réclamations et indemnisations !

Il n'est pas rare de connaître certaines perturbations à l'aéroport alors que l'on est sur le point de prendre l'avion. Il peut s'agir d'un vol retardé, d'un vol annulé ou encore d'un refus d'embarquement. Les passagers ont le droit de réclamer une indemnisation ou un remboursement lorsqu'ils sont confrontés à l'une de ces situations. Indemniflight vous aide à mener les démarches idoines pour avoir gain de cause.

Les services offerts par Indemniflight pour un vol retardé ou un vol annulé

Selon la réglementation en vigueur, les personnes victimes d'un retard ou d'une annulation de vol peuvent se faire dédommager pour le préjudice subi. Les conditions d'éligibilité pour une indemnisation vols retardés ou annulés varient selon certains facteurs. C'est pour cela qu'Indemniflight vous propose dans un premier temps la vérification de votre éligibilité. À partir du site internet de Indemniflight, vous pouvez en quelques clics être fixé sur la possibilité de prétendre ou non à une indemnisation vols retardés. Concrètement, il faudra simplement renseigner le numéro et la date de vol pour savoir à quoi s'en tenir.

Lorsque le retard de vol que vous avez connu peut vous permettre d'être indemnisé, Indemniflight vous propose alors de prendre en charge toutes les démarches à mener. Les experts qui s'occupent de votre dossier mettent tout en œuvre pour optimiser vos chances de récupération de votre indemnité. Une analyse profonde est réalisée avant l'introduction de la réclamation auprès de la compagnie aérienne. Au besoin, Indemniflight se charge de mener votre cas en justice, le taux de réussite devant les tribunaux étant proche de 100 %. Votre commissionnaire collabore en réalité avec plusieurs experts du droit aérien.

Tous les services mis à votre disposition vous permettent de gagner du temps et d'éviter le stress. La rédaction des courriers de réclamation d'indemnité, les relances ainsi que les nombreux appels téléphoniques qu'il faut entreprendre pour avoir gain de cause ne sont plus à votre solde. En réalité, les compagnies aériennes ont l'habitude d'utiliser des faux-fuyants pour faire traîner les choses. C'est d'ailleurs pour cela que se battre seul face à une compagnie aérienne s'avère difficile et souvent infructueux. En confiant votre dossier aux experts d'Indemniflight, vous augmentez vos chances de réussir et vous ne déboursez rien. En effet, vous ne payerez que lorsque la réclamation aura obtenu une issue favorable. Un commissionnement de 30 % sera directement retenu par Indemniflight sur le montant de l'indemnité accordé.

Les réclamations possibles pour un vol retardé

La législation européenne a défini des garde-fous afin de protéger les droits des passagers aériens. Depuis février 2014, les compagnies européennes et étrangères basées dans l'UE doivent sous certaines conditions indemniser leurs passagers en cas de vol retardé, annulé ou surbooké. Cette règle s'applique à tous leurs vols, quelle que soit la destination. De la même manière, les vols exploités par un transporteur communautaire, en provenance d'un État tiers et à destination d'un aéroport dans l'UE sont aussi concernés. Que ce soit pour un vol retardé Air France ou pour tout autre vol retardé, vous devez être pris en charge par la compagnie aérienne. Le degré de cette prise en charge est conditionné par le délai d'attente. Les délais considérés sont les suivants :

  • 2 heures ou plus pour les trajets de 1500 km ou moins ;
  • 3 heures ou plus pour les trajets entre 1500 km et 3500 km ;
  • 3 heures ou plus pour tous les trajets intracommunautaires de plus de 1500 km ;
  • 4 heures ou plus pour tous les autres trajets de plus de 3500 km.

Outre ces conditions de prise en charge, il existe plusieurs autres réclamations pour vols retardés. Pour un retard de 5 heures ou plus par exemple, vous pouvez réclamer le remboursement de votre billet à condition de renoncer au vol. Si les conditions s'y prêtent, vous pouvez également demander la prise en charge de votre vol retour. Par ailleurs, une indemnisation financière est prévue pour les vols retardés ayant atterri à l'aéroport de destination au moins 3 heures après l'heure d'arrivée inscrite sur le contrat de transport. Vous pouvez ainsi réclamer :

  • 250 € pour les trajets de 1500 kilomètres ou moins ;
  • 400 € pour les vols de plus de 1500 km jusqu'à 3500 km ;
  • 400 € pour les vols intracommunautaires de plus de 1500 km ;
  • 600 € pour les destinations extracommunautaires de plus de 3500 km.

On note cependant que le transporteur pourra s'abstenir de verser une quelconque indemnisation vols retardés s'il arrive à prouver que le retard est causé par des circonstances extraordinaires. 

Comment faire une réclamation ?

Aucune compagnie aérienne n'est épargnée par les perturbations de vol. En cas de vol retardé Air France par exemple, vous avez le droit de réclamer une indemnité lorsque les conditions sus-énumérées sont réunies. Il en est de même pour un vol Annulé Air France. Vous pouvez introduire une réclamation qui indique au service client de la compagnie le numéro de vol concerné, votre nom complet et le(s) motifs du retard. Cependant, Air France à l'instar de toutes les autres compagnies aériennes utilise généralement des subterfuges assez rodés pour décourager les réclamations.

Pour un vol retardé réclamation, la procédure a peu de chance d'aboutir lorsqu'elle est réalisée de façon individuelle. La situation est pareille pour un vol annulé réclamation avec par exemple de longs délais de réponse. C'est pour cela qu'il est conseillé de s'en remettre à un intermédiaire comme Indemniflight pour effectuer sa réclamation Air France. Une telle structure qualifiée mettra tout en œuvre pour vous permettre de toucher votre indemnité. Cependant, avant que la demande d'indemnisation ne puisse aboutir, le retard du vol ou son annulation ne doit pas être dû à une situation qualifiable d'extraordinaire. Une mauvaise condition météorologique ou encore un passager malade sont par exemple des circonstances qui favorisent l'exonération des compagnies aériennes. Indemniflight réalise donc une expertise complète en vérifiant les données de votre vol afin d'introduire une argumentation solide auprès de la compagnie aérienne Air France.

Pour percevoir votre indemnisation vols retardés ou annulés, il est primordial de réaliser certaines démarches auprès de la compagnie aérienne. Grâce aux services de Indemniflight, vous pouvez déléguer cette tâche souvent stressante et chronophage à une équipe d'experts. Elle se battra pour vous récupérer sereinement votre indemnité.

lundi, 18 février 2019 10:15

19e festival ABM à Nantes

affiche FESTIVAL ABM NANTES 2019GDLES RENCONTRES DE L’AVENTURE 19ème édition

2 et 3 MARS 2019
au Centre socioculturel du Soleil Levant

44 rue de la Blanche

à Saint-Herblain

> SAMEDI 2 MARS

14h00 : Ouverture du festival

14h15 : EXPEDITION WAYRA de Julien Mabileau

14h50 : L’IRAN DANS LE CŒUR de Brigitte Colette

15h45 : L’ETRANGER ET L’ENFANT PEUL de Vincent Hanrion et Lucille Chauvin

17h05 : Causeries voyageuses par l’Atelier Ecritures de voyages

17h15 : AU FIL DU MEKONG de M. & Mme Shoes

18h05 : LES FABULEUX TRESORS DE L’OUEST AMERICAIN de Alain Brousse

19h05 : PETITE RESTAURATION ET SOIREE (sur réservation)

20h30 : AVENTURE CYCLO BALKANIQUE de Jean-Hugues Gooris

> DIMANCHE 3 MARS

10h30 : DEUX HOMMES UN REGARD de Jean-Pierre Brouillaud et Lilian Vezin

14h00 : TAÏMYR, RENCONTRE AVEC LES DOLGANES de Jacques Ducoin

14h45 : Causeries voyageuses par l’Atelier Ecritures de voyages

14h55 : SUR LA ROUTE DE L’OMBRE DE LA LUNE de Olivier Sauzereau

16h50 : AUTREMENT LOIN de cinq étudiantes de l’IHECS de Bruxelles

17h25 : Résultat jeu photos mystères

17h40 : OBJECTIF AMAZONE de P-H Vanthournout et C-A Herbaux

http://nantes.abm.fr/festival-les-rencontres-de-l-aventure/festival-2-3-mars-2019

Derniers adhérents en ligne

ipourret   jpgarrec   denjalran   catbeal   sicataldo   sarichard   cabrunel   aborgel   jofoure   lismercier   frlesage   jldayot   cpec   jfbourblanc   mney  
Copyright © 2020 Aventure du Bout du Monde - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public